Langue

Zoom

Communiqué de presse STOPMINES : "NOS TERRITOIRES NE SONT PAS «MINABLES» !"

Date de publication: 
Vendredi, 15 Avril, 2016
Par: 
Collectifs STOPMINES, Collectifs Anti Gaz et pétrole de schiste et de couche, inter collectifs

Communiqué de presse STOPMINES
[email protected]

 

 
NOS TERRITOIRES NE SONT PAS «MINABLES» !

Alors que les projets d'extraction minière pullulent, la contestation s'amplifie et s'organise :  en Bretagne, en Ariège, dans le Morvan, au Pays Basque, dans la Sarthe, dans la Creuse ou encore en Haute-Vienne et en Guyane, les permis de recherches sont imposés par l'État, mais aussitôt dénoncés par les citoyens et les collectivités, attaqués en justice par les associations et rejetés en masse par les agriculteurs et les propriétaires des terrains concernés. 

De la désinformation des populations :

Le ministère de l'Industrie et les sociétés de l'industrie minière ont mis en place une stratégie visant à convaincre l'opinion publique que les projets miniers sont  aujourd'hui  «responsables». Ils s'apprêtent à dévoiler ce printemps, le contenu d'un «livre blanc» des bonnes pratiques minières ainsi qu'une convention «d'engagement volontaire» de l'industrie minière. Des associations de protection de l'environnement (France Nature Environnement, Les Amis de la Terre) et l'association Ingénieurs sans Frontières ont refusé de servir de caution à cette mascarade.

Extractivisme. Exploitation industrielle de la nature : logiques, conséquences, résistances

Auteur: 
Anna Bednik
Date de publication: 
Jeudi, 14 Janvier, 2016

L’intensification  de  l’exploitation  massive  de  la  nature,  sous  toutes  ses formes. Sous cette définition générique, l’extractivisme désigne un stade superlatif, obsessionnel voire idéologique de l’activité d’extraction, par analogie avec le « productivisme » et le « consumérisme » auxquels il est d’ailleurs étroitement lié : c’est pour fournir, chaque année, plus de 70 milliards de tonnes de « ressources naturelles » diverses aux chaînes de production et de consommation de marchandises que les frontières extractives, c’est-à-dire les limites géographiques et technologiques de cette activité sur la planète, sont sans cesse repoussées par le capitalisme industriel. C’est à cet envers trop souvent occulté de la « croissance » économique qu’est consacré ce livre.

L’auteure commence par retracer les différents usages de la notion, les représentations du monde qu’elle recouvre – elles-mêmes structurées par ces « croyances » occidentales que sont les idées de « progrès universel de  l’humanité »  et  de  « développement »  –,  et  les  fausses  solutions qui servent désormais de caution aux pratiques qui en découlent (le « développement durable », la « croissance verte »,  la  « dématérialisation »...).  En  une  plongée  vertigineuse  au cœur  de  la  « planète-marchandise »,  elle  procède  ensuite  à  l’étude documentée  des  logiques  de  l’extractivisme :  qu’extrait-on ?  Où  et comment le fait-on ? Qui extrait ? Avec quels objectifs, quels discours de  légitimation,  quelles  conséquences  réelles  et  quelles  perspectives pour l’avenir ?
Au Sud, mais également au Nord – comme le montre l’exemple des gaz  et  huiles  de  schiste  –,  partout  l’extractivisme  est  synonyme  de transformation de vastes territoires en « zones de sacrifice » destinées à alimenter la mégamachine. Il est ainsi devenu le nom de l’adversaire commun pour de multiples résistances collectives et locales qui, tout en défendant des espaces pour être, réinventent des façons d’habiter la Terre. Ce sont aussi les raisons, les formes et la portée de ces résistances que restitue cet ouvrage essentiel.

Anna  Bednik  est  journaliste  indépendante  (articles parus dans Le  Monde  diplomatique, Entropia, Mouvements..., ouvrages collectifs). Elle est engagée dans divers mouvements et réseaux anti-extractivistes (collectif Aldeah, collectifs anti-gaz et pétrole de schiste). Elle a sillonné pendant plus d’un an le continent latino-américain à la rencontre de populations en lutte.

Le passager clandestin, collection Essais - sortie en librairie le 14 janvier 2016
368 pages - 18 € TTC 

contact presse: Frédérique Giacomoni - [email protected]
lepassagerclandestin.fr/catalogue/essais/extractivisme.html

Ramasse miettes de presse

Ramasse miettes de presse N° 729 - jeudi 26 mai 2016

Bonjour, Permanence de l'ADMD, cet après-midi, au Vigan. Je fais partir le RMP. Demain, grève au RMP pour cause de saisie comptable pour la petite association, à Montpellier.

Revenons à nos débats:

HORS SUJET; QUOIQUE !:

  • 16-05-26 - PHOTO - "MIGRER EST UN SPORT DE COMBAT" (en pièce jointe)
  • 16-05-25 - PHOTO - "MIGRANTS EN MER" (en pièce jointe)

Sur le site mrmondialisation.org, en date du 25 mai 2016: "Le paradoxe de Jevons : ou pourquoi il n’existe pas de « croissance verte »" :

https://mrmondialisation.org/le-paradoxe-de-jevons-ou-pourquoi-il-nexiste-pas-de-croissance-verte/

http://lecentiemesinge.blog.lemonde.fr/2015/06/19/le-paradoxe-de-jevons/

http://reporterre.net/La-croissance-verte-est-une-mystification-absolue

Sur le site yetiblog.org, en date du 25 mai 2016: "Grèce : comment détruire une nation" :

Occupation Forage Jouarre (77) lun, 30/09/2013 - 22:32 — J.D.

Sources et ressources

Industrie minière

Liste des permis de recherche de métaux en France métropolitaine : ici

Quelques liens utiles pour en savoir plus sur les enjeux et les impacts de l’industrie minière : un début de recensement de sources documentaires (articles, sites Internet, etc.) en français.

Sur ALDEAH

Brochures et Dossiers

Quizz :Gaz et huile de schiste, testez vos connaissances sur les hydrocarbures de roche mère

Afin de tester vos connaissances en la matière, la coordination des collectifs du nord de la Loire vous propose quelques questions..., mais aussi, dans un grand élan de générosité, ses réponses (rassurez-vous, aucun contrôle de connaissances n'est prévu lors de la manifestation).

Campagnes & Actions

Total récupère le permis de Montélimar

Date de publication: 
Lundi, 1 Février, 2016
Par: 
Collectifs

Nous prenons acte de la décision du Tribunal administratif de Cergy-Pontoise de ce jeudi 28 janvier d’accepter le recours de Total, annulant ainsi l’abrogation du permis de Montélimar.

Cette décision n’est pas une surprise pour nous.

Elle est la conséquence du manque de courage politique des gouvernements qui se sontsuccédé depuis 5 ans.

Aujourd’hui, pour que ce scénario ne se reproduise plus, nous demandons au gouvernement de légiférer pour interdire définitivement toute exploration et exploitation de gaz et pétrole de roche mère et autres hydrocarbures non conventionnels.

Nous lui demandons :

- de rejeter les 133 demandes de permis de recherche actuellement à l'étude.

- de refuser la trentaine de demandes de renouvellement de permis de recherche.

- d’abroger les permis en cours.

Agenda