Langue

EN DIRECT DE LA PLATEFORME

Actualiser la page (F5) pour visualiser les mise à jour toutes les 5 minutes.
Occupation Forage Jouarre (77) lun, 30/09/2013 - 21:32 — J.D.
Video de notre vidéaste dindon mer, 25/09/2013 - 14:26 — J.D.
Reportages et témoignages.

voir également :
Messages de soutien mar, 24/09/2013 - 12:36 — ALDEAH
Quelques messages de soutien :

Bravo pour cette démonstration qui aura  je l'espère le retentissement voulu. J'adhère à cettte action qui souligne la permanence du danger que représente la poursuite de ces explorations dans l'attente certainement de la levée d'interdiction. Nous ne voulons pas que le mode d'extraction qui a provoqué tant de dévastations outre atlantique soit utilisé chez nous et notre confiance dans les politiciens sur ce chapitre notamment est inexistante vu les intérêts colossaux qui se profilent.
[...]
 

Bravo à ces dindons qui ont fait grimper les poulets!
[...]

Bravo les dindons! Continuez comme cela en évitant les quelques cochons démagos et récupérateurs qui rodent. Que cela serve d'exemple au troupeau de moutons.

[... ]
Et, de la part d'Elisabelle Bourgue : "Je n'en ai rien à foutre. Merci"
Solidarité et soutien des collectifs allemands mar, 24/09/2013 - 12:30 — ALDEAH
Chers militants français contre la fracturation hydraulique, Chers Désobéissants, Chers Dindons de la Farce,

C’est avec grand intérêt que nous avons suivi de ce côté-ci du Rhin l’action menée ces derniers jours à Jouarre pour attirer l’attention des médias et du grand public sur l’hérésie que constitue ce type de forage à l’époque de la transition énergétique en Europe.
Nous, les collectifs allemands contre la fracturation hydraulique, tirons notre chapeau bas face à cet acte de désobéissance civique mis en œuvre par nos confrères et consoeurs français. Votre action, votre courage, votre détermination sont pour nous un exemple à suivre quand l’heure sera venue de défendre notre sous-sol, notre eau, nos paysages et notre air non plus dans l’arène civile et politique, mais sur le terrain. Quand les arguments de la raison ne seront plus entendus et que la conciliation et la négociation – instruments de revendication traditionnels en Allemagne – nous sembleront vaines, il sera alors temps pour nous de suivre nos amis français et d’adopter leur tempérament combattif pour défendre « bec et ongle » ce qui nous est cher.
Par la présente, Nous, les collectifs allemands contre la fracturation hydraulique, exprimons notre entière solidarité aux collectifs français agissant pour la même cause : la transition énergétique et l’interdiction totale de la fracturation hydraulique.

NI ICI NI AILLEURS - NI AUJOURD’HUI NI DEMAIN
Lünne, le 23 septembre 2013
Rozenn Le Calvez, Au nom des collectifs allemands contre la fracturation hydraulique
Depuis Balcombe lun, 23/09/2013 - 15:16 — ALDEAH
On parle des Dindons à Balcombe (Royaume-Uni), voir la vidéo ici. 
Charles Metcalfe, habitant de Balcombe, parle de l'action des Dindons de la Farce hier à Jouarre et de la loi anti-fracking au Conseil Constitutionnel demain...

Soutiens des Dindons, en France et ailleurs lun, 23/09/2013 - 15:06 — ALDEAH
De nombreux collectifs locaux anti gaz et pétrole de schiste et de houille soutiennent les Dindons de la Farce et partagent leurs revendicationsCausse Méjean - Gaz de schiste NON ! (48), Piémont cévenol (30), Collectif citoyen Ile-de-France Non aux gaz et pétrole de schiste (IDF), Orb-Jaur (34),  Montpellier littoral Contre les gaz et pétrole de schiste (34), Carmen (02), Collectif 07, Citoyens du Narbonnais Non Gaz et Pétrole de Schiste (11), Montélimar/Drôme Sud (26), Roynac (26), Grand Valentinois (26), Gard Rhodanien (30), Barjac (30), Auzonnet, Cèze et Gagnière (30), Garrigue Vaunage (30), Roquedur-Le Vigan (30), Anduze (30), Hautes Cévennes (30), Viganais Non aux gaz et pétrole de schiste (30), Barjac (30), Basta ! Gaz Alès (30), Gers Non au gaz de schiste (32),  Eco'lectif Dégaze Gignac et environs (34), Orb Taurou (34), Isérois Stop aux GHRM (38), Lot-et-Garonne Non au gaz de schiste (47), Florac Non au gaz de schiste (48), Houille ouille ouille (59-62), Stop GDS 69, Pays fertois (77), Briard (77), Bocage gâtinais (77-89-45), Stop pétrole de schiste 77, Collectif 83, Entrecasteaux (83), Essonne Non aux gaz et pétrole de schiste (91), Association nationale No Gazaran !,Collectif Sete (34), Bassin de Thau (34), Clapiers (34), Marne-Ourcq-Multien (77), RELOCALISONS, Gazpart (02), Stop pétrole de schiste sud 77....
Plus d'information, communiqué de presse et message de soutien depuis Balcombe (RU) sur le site des collectifs
Vidéo : un reportage de l'AFP avec les images de notre dindon caméraman lun, 23/09/2013 - 10:39 — J.D.
En vidéo
 
Soutien de nos amis en UK et en Irlande aux désobéissants de Jouarre lun, 23/09/2013 - 10:37 — J.D.
Voir ci-dessous : ni ici ni ailleurs, ni aujourd'hui ni deman !
Remerciements lun, 23/09/2013 - 00:27 — AB
Les Dindons de la Farce du Nord et du Sud remercient le collectif des Désobéissants (www.desobeir.net) pour leur participation hautement efficace ! Nous ferons un appel à dons pour mutualiser le coût de l'opération (lien à venir sur ce fil). Avis aux volontaires! A suivre également : la plainte que Hess doit déposer contre notre banderole.
TF1 lun, 23/09/2013 - 00:01 — ALDEAH
Témoignage solidaire d'un membre du collectif Ile-de-France dim, 22/09/2013 - 22:55 — J.D.
Bravo les dindons !  "Stop forages", le message est clair !
Depuis des mois, on dit que les pétroliers avancent en sous-marin et particulièrement dans le bassin parisien. Dans toutes leurs déclarations, les hommes politiques et le président de la république entretiennent ambiguïté en parlant systématiquement de gaz de schiste et jamais de pétrole de schiste (et encore moins de gaz de couche !).  Ce qu’on répète depuis presque 3 ans maintenant, c’est que les pétroliers commenceront l’exploration des hydrocarbures non conventionnels ou extrêmes dans le bassin parisien ou dans le Nord. Lorsque les 3 permis du sud, celui de Nant, celui de Villeneuve de Berg et celui de Montélimar, ont été abrogés en 2011, nous n’avions pas compris pourquoi celui de Château Thierry était conservé et pensions qu’il y avait un piège. A l’époque, Vermilion affirmait déjà avoir expérimenté la fracturation hydraulique ou hydrochimique sur sa concession de Champotran située dans le bassin parisien en Seine-et-Marne. On sentait que le gouvernement désamorçait ainsi le gros de la contestation en répondant aux demandes des collectifs du sud, tout en contentant les pétroliers en leur laissant les mains presque libres au nord, dans le bassin parisien pour le pétrole de schiste et dans le Nord/Pas de Calais et en Lorraine pour le gaz de couche. Et aujourd’hui aussi dans le bassin d’Alès, dans le Gers, etc.

Alors, lorsque le porte-parole de Hess, suite au forage à Jouarre sur la plateforme de la petite brosse, déclare qu’Outre des poches éventuelles de pétrole conventionnel, "ils vont obtenir des informations sur des hydrocarbures que l'on ne pourra pas produire sans fracturation", c'est-à-dire en particulier du pétrole de schiste, a cependant précisé le porte-parole [de Hess], on rit jaune parce que c’est exactement ce qu’on dit depuis bientôt 3 ans. En attendant que la loi soit annulée, les pétroliers forent et avancent dans leurs travaux. La QPC déposée par Schuepbach nous inquiète au plus haut point. Il va falloir savoir ce qu’on veut : de l’eau ou du pétrole ? Nous, nous avons choisi.

Reportage de notre dindon caméraman présent sur place dim, 22/09/2013 - 21:36 — J.D.
Sans commentaire, mais en image.
Suivi des infos sur l'action du collectif des Dindons : http://www.aldeah.org/fr/stop-forages-schiste
Solidarité Royaume Uni dim, 22/09/2013 - 21:25 — AB

Transmis par Françoise L. Voici le communiqué de presse envoyé par les membres de NoFIBS (UK) en soutien aux Dindons de Jouarre.

Bonsoir de Balcombe, et bravo les Dindons! J’ai envoyé ce communiqué de presse aujourd’hui. Kathryn 

PRESS COMMENT, FOR IMMEDIATE RELEASE

Sunday, September 22nd, 2013 No FiBS (No Fracking in Balcombe Society)   Shale oil rig occupied for four hours   A drilling rig was occupied for four hours this morning by local protesters in Jouarre, a village as far south of Paris as Balcombe is south of London. At 6.53 this morning, 30 local activists climbed and chained themselves to the rig, and dropped a full-length banner from the top: STOP FORAGES (NO MORE DRILLING!). Although a fracking ban is currently in force in France, the action is timely. A well has been drilled at Jouarre by US company Hess in anticipation of the French fracking ban being overturned in early October by the Constitutional Court, a case brought by US company Schuepbach against the French State – they claim the ban is unconstitutional. The court hearing is this Tuesday, Sept 24th, and the decision is likely to be announced on October 3rd or 4th.   The rig was due to be dismantled today. Its next destination is unknown, but campaigners in Jouarre suspect that it is heading for Fonteney-de-Bossery, south of Champagne, right by the Nogent-sur-Seine nuclear power station, on the banks of the Seine, 110km from Paris.   A spokesman for the Jouarre protesters said: ‘By this action we want to draw press and public attention to this farce. We want to remind president Hollande of his promise that there would be no exploration in France for unconventional oil and gas. We demand an end to exploratory drilling for coal bed methane, shale gas and oil, the withdrawal or rejection of all permits for oil and gas exploration, that all projects like this one here at Jouarre should be abandoned, and that the Government should commit to a real transition towards green energy.  We are taking this action because the oil and gas lobbies are determined to press ahead with exploration and extraction of ‘extreme’ energy sources in France with no regard whatsoever to public outrage. We are here to defend our water and our air, our health, the beauty of our countryside, the green alternatives, and a vision of a world driven by more important objectives than profit. WE SAY NO TO SHALE OIL AND GAS AND COAL BED METHANE, TODAY, TOMORROW, HERE, EVERYWHERE.   Balcombe residents will join the French national protest against coal bed methane and shale oil and gas in Montélimar on October 19th.   Contact: No FiBS 01444 811682  0772 005 0772    

See French press release below, and follow http://www.aldeah.org/fr/stop-forages-schiste for news updates  


Les travaux de démontage reprennent dim, 22/09/2013 - 16:50 — (A)nonyme !

Sur le blog du collectif local (http://colfertois.canalblog.com/), à 17h10 :

L'occupation a duré plus de quatre heures pendant lesquelles Hess n'a pu démonter la plateforme.

Les travaux de démontage viennent de reprendre, mais nous ne connaissons pas la destination de la plateforme. Hess prétend qu'elle ne va nulle part.

Suivre la couverture par les médias dim, 22/09/2013 - 14:57 — AB
Divers couverture médias : suivre sur ce site
Rappel : le reportage in vivo par Linda Maziz de Reporterre, seul média a avoir suivi la totalité de l'action des Dindons, directement depuis la plateforme dès 6h de matin !  => http://www.reporterre.net/spip.php?article4723
Voir également :
une équipe France 3 Ile de France est venue en fin de matinée, un sujet est prevu pour dans le jt de ce soir, a partir de 19h et Emmanuèle Bailly a suivi l'occupation depuis ce matin sur le site de France 3
Sur le site du Monde : "Des opposants au pétrole de schiste s'enchaînent sur un forage près de Paris". Un article plus complet à venir également.
Sur le site lepoint.fr

Des actes, pas des paroles ! Les Dindons disent non à la politique de l’autruche !

Des actes, pas des paroles ! Les Dindons contre la politique de l’autruche.

22 septembre 2013, 23h59. Les Dindons réussirent leur pari : montrer qu’au moment-même où la Conférence environnementale disait programmer la transition énergétique à l’horizon 2030, les pétroliers redoublaient d’efforts, en 2013, à la recherche d’hydrocarbures parmi les plus polluants ! Ce matin, le collectif des Dindons de la farce occupa, pendant plus de 5 heures, la plateforme pétrolière de la Petite-Brosse à Jouarre (Seine-et-Marne). La foreuse utilisée par l’entreprise états-unienne Hess Oil, conçue pour forer dans les schistes, fut immobilisée et décorée d’une banderole clamant « STOP FORAGES». La garde républicaine finit par déloger les Dindons de leur perchoir, mais le message eut le temps de parcourir les méandres du net, les dépêches de presse, les réseaux sociaux virtuels et physiques, même au-delà de nos frontières !

A cette heure tardive, les Dindons retournent à la ferme, mais restent plus vigilants que jamais.

Il est temps de mettre fin à la politique de l’autruche : les pétro-gaziers continuent comme si l’exploitation des sources d’énergie extrêmes était acquise, alors que le gouvernement persiste à faire semblant de ne pas le voir.

Il est l’heure de redonner un sens à la démocratie. Pendant que le Président de la République, plus haut représentant de l’Etat, déclare qu'il n’y aura pas d’exploration d’hydrocarbures non conventionnels durant son mandat, le pétrolier états-unien Hess Oil se prend pour Jules César. Il semble crier Veni, vidi, vici au nez et à la barbe de tout le monde : à celle des riverains des permis de recherche, des collectifs citoyens opposés à l’exploration et à l’exploitation des hydrocarbures extrêmes, de la population en général. Hess fore, pendant que Schuepbach entend faire annuler la loi du 13 juillet 2011. Sommes-nous dans une république bananière ? Les entreprises font-elles la loi, la pluie, et le beau temps ? Sommes-nous encore dans un régime où le peuple est souverain ? Si vous croyez que non, alors il faut réagir.

Conférence (des dindons) au sommet!

Conférence (des dindons) au sommet!

Il n’est pas fréquent de voir une foreuse manifester contre les forages ! Et pourtant, les habitants de Jouarre (77) et des alentours peuvent découvrir ce matin cette étrange vision : la foreuse HH300 de la COFOR (filiale de Vinci), utilisée par l’états-unienne HESS-Oil sur ses plateformes du bassin parisien et conçue pour forer dans les schistes clame haut et fort « STOP FORAGES » en grandes lettres noires qui se dessinent sur une banderole de 12 mètres de long ! Alors, si même une foreuse le dit, n’est-il pas temps d’arrêter de nous prendre pour des dindons ?

Depuis 06h53 ce matin, le collectif des Dindons de la farce occupe la plateforme pétrolière de la Petite Brosse à Jouarre (Seine-et-Marne). 30 personnes pénètrent sur le site. 4 Dindons escaladent la tour de forage pour s’y enchaîner. Les gendarmes, arrivés une demi-heure plus tard, quadrillent le site et évacuent les occupants restés au sol. Fouille au corps, relevés d’identités, convocation à se présenter à la gendarmerie de Coulommiers à 9h15.

Communiqué

Occupation de la plateforme pétrolière de Hess Oil à Jouarre

Des dindons prennent le beffroi

Mises en jour de la situation en continu (photos à venir) :  http://www.aldeah.org/fr/stop-forages-schiste

22/09/2013. Depuis 06h53 ce matin, 30 personnes du collectif des Dindons de la farce occupent la plateforme pétrolière de la Petite Brosse à Jouarre (Seine-et-Marne). Nous avons escaladé la tour de forage, nous y sommes enchaînés, avons déployé des banderoles et entendons y rester. Par cette action résolue, nous souhaitons attirer l’attention du public et des médias sur la farce qui se déroule sous nos yeux et dont nous refusons d’être les dindons.

La plateforme occupée est celle de la compagnie états-unienne HESS Oil, l’entreprise qui cette dernière année a réalisé plusieurs forages préparatoires sur des permis de recherche d’hydrocarbures officiellement déclarés comme portant sur l’huile de schiste[1]. Il est de notoriété publique que l’huile de schiste est impossible à extraire sans recourir à une fracturation et qu’aujourd’hui seule la technique de fracturation hydraulique présente les conditions de rentabilité jugées satisfaisantes par les pétroliers.

Pourquoi  HESS Oil avance dans ses travaux alors qu’une loi (Loi n° 2011-835 du 13 juillet 2011 ) lui interdit de passer à l’acte ? Pourquoi cherche-t-elle des hydrocarbures qu’elle ne pourrait pas exploiter ? Difficile d’imaginer qu’un industriel entreprenne ces opérations coûteuses (12 millions d’euros par forage, soit plusieurs dizaines de millions d’euros par permis) sans attendre un possible retour sur investissement. Alors, pourquoi ? Spéculation?  Ou bien les dirigeants d’HESS Oil sont-ils si sûrs que l’interdiction sera levée comme le laisse craindre la Question Prioritaire de Constitutionnalité déposée par la compagnie texane Schuepbach qui cherche à invalider la loi du 13 juillet (la décision du Conseil Constitutionnel sera rendue début octobre) ? Espèrent-ils, aussi, qu’à force de lobbying, un miracle ne rende les dangers de la fracturation hydraulique « socialement acceptables » jusqu’à ce que les dégâts, irréversibles, ne commencent à apparaître?

Contacts presse :

Contacts presse : 

Collectif des Dindons de la Farce :

Estelle Tardy : 0652621368

Julien Renault : 0675605934

Collectifs locaux (non parties prenantes dans l’action) :

Collectif du Pays fertois, Isabelle Lévy : 0663040519

Permanence du Collectif Ile-de-France : 0622447428