Langue

STOP et NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTES ! (agglutination)

Une multinationale pétrolière poursuit l’Italie pour avoir protégé son littoral

Gaz de Schistes Provence - mer, 12/04/2017 - 09:53
source: observatoire des multinationales

 

4 AVRIL 2017 PAR SOPHIE CHAPELLE

C’est au tour de l’Italie d’être trainé en justice par une multinationale pétrolière. Son crime : vouloir protéger son littoral des risques d’une marée noire. L’Italie est poursuivie devant un tribunal d’arbitrage international par Rockhopper Exploration, une compagnie britannique pétrolière et gazière qui lui réclame des dommages et intérêts « substantiels » pour les profits futurs non réalisés.

À l’origine de cette affaire : l’interdiction votée par le Parlement italien en janvier 2016 de toute nouvelle activité d’exploration et de production à moins de 12 mille marins de la côte, soit une vingtaine de kilomètres [1]. (À propos de l’exploitation pétrolière offshore en Italie, et du rôle de Total et EDF, voir notre article évoquant un référendum visant à mettre fin prématurément également aux concessions déjà existantes dans la zone de 12 milles.)

Or, Rockhopper avait obtenu en 2015 les autorisations techniques et environnementales nécessaires pour exploiter un gisement sous-marin, situé dans l’Adriatique à environ dix kilomètres au large de la côte des Abruzzes. Le gisement est estimé à 40 millions de barils de pétrole et 184 millions de m3 de gaz. Après s’être vu refusé la concession en février 2016, suite à l’interdiction votée par le Parlement italien, Rockhopper fait aujourd’hui valoir que cette décision viole le traité de la Charte européenne de l’énergie de 1998 censé « fournir une plateforme stable pour les investissements dans le secteur de l’énergie » [2]. La multinationale a déclaré poursuivre l’Italie devant un tribunal d’arbitrage international pour « des dommages financiers très importants » sur la base de ses potentiels futurs profits et non des investissements passés [3].

Ce type de demandes de compensation de la part de multinationales se multiplient, en particulier sur le pétrole, le gaz ou l’exploitation minière, des secteurs que tentent d’encadrer les législations environnementales et de protection des travailleurs. En Europe, le géant suédois de l’énergie Vattenfall réclame plus de 3,7 milliards d’euros à l’Allemagne en compensation de sa décision de sortir du nucléaire. La compagnie canadienne Lone Pine Ressources réclame également 250 millions de dollars au Canada, suite au moratoire sur la fracturation hydraulique mis en œuvre par le Québec dans la vallée du Saint-Laurent. La société civile s’inquiète de voir le Ceta, l’accord de libre échange entre le Canada et l’Union européenne soutenu par François Hollande, occasionner de nouvelles mises en cause des règlementations environnementales dans les années à venir.

Sophie Chapelle

À lire sur le sujet :
 Les hommes derrière l’ISDS et leur vision du monde
 Notre dossier Accords de commerce et d’investissement

Cet article a été publié initialement sur le site Basta !, animé par la même équipe de journalistes que l’Observatoire des multinationales. Voir ici les bonnes pratiques de réutilisation et republication de nos articles.

— 
Photo : Enrico Strocchi CC

[1] Ces restrictions, qui avaient été appliquées entre 2010 et 2012 suite à l’explosion de la plateforme pétrolière « Deepwater Horizon » ont été réintroduites en janvier 2016 par le Parlement italien. Voir notamment cet article

[2] Voir cet article de The Times

[3] Ce champs a été découvert en 2008 par Mediterranean Oil and Gas, que Rockhopper a acquis en 2014 pour 29,3 millions de livre sterling (33,9 millions d’euros).


Les opposants aux gaz de schiste reprennent l'offensive contre ... - LaPresse.ca

Google actu "Schiste" - mar, 11/04/2017 - 23:03

LaPresse.ca

Les opposants aux gaz de schiste reprennent l'offensive contre ...
LaPresse.ca
Le comité soutient qu'il n'y a pas d'acceptabilité sociale, puisque la population s'oppose massivement à l'industrie des gaz de schiste, notamment en raison des risques que fait poser la fracturation hydraulique sur les nappes phréatiques. Carole ...

et plus encore »

Le pétrole de schiste complique le jeu des prévisions - MAGHREB EMERGENT

Google actu "Schiste" - lun, 10/04/2017 - 21:31

Le pétrole de schiste complique le jeu des prévisions
MAGHREB EMERGENT
La plupart des prévisionnistes, dont ceux de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), ont sous-estimé le déclin du pétrole de schiste lors de l'effondrement des prix du pétrole et sous ...

Le pétrole de schiste complique le jeu des prévisions - Boursorama

Google actu "Schiste" - lun, 10/04/2017 - 18:41

Boursorama

Le pétrole de schiste complique le jeu des prévisions
Boursorama
LONDRES (Reuters) - Le développement du pétrole de schiste a transformé à tel point le secteur de l'énergie, américain et mondial, qu'il a bouleversé les dynamiques traditionnelles de l'offre et complique la tâche des prévisionnistes. Les banques ...
Pétrole : la revanche des schistesL'Usine Nouvelle

62 autres articles »

Le pétrole américain à l'assaut du monde - L'Usine Nouvelle

Google actu "Schiste" - lun, 10/04/2017 - 17:54

L'Usine Nouvelle

Le pétrole américain à l'assaut du monde
L'Usine Nouvelle
Une performance rendue possible par la reprise rapide des exploitations de pétrole de schiste, à la suite de la remontée des cours. En dehors du Canada, les principaux pays destinataires de cet or noir sont les Pays-Bas, l'île Curaçao dans les Caraïbes ...

et plus encore »

Le pétrole de schiste complique le jeu des prévisions - Investir

Google actu "Schiste" - lun, 10/04/2017 - 17:20

Investir

Le pétrole de schiste complique le jeu des prévisions
Investir
LONDRES, 10 avril (Reuters) - Le développement du pétrole de schiste a transformé à tel point le secteur de l'énergie, américain et mondial, qu'il a bouleversé les dynamiques traditionnelles de l'offre et complique la tâche des prévisionnistes. Les ...
Pétrole : la revanche des schistesL'Usine Nouvelle

62 autres articles »

Le gouvernement sud-africain donne le feu vert pour le gaz de schiste - LeGazdeSchiste

Google actu "Schiste" - mer, 05/04/2017 - 15:14

LeGazdeSchiste

Le gouvernement sud-africain donne le feu vert pour le gaz de schiste
LeGazdeSchiste
Sur la base des preuves scientifiques disponibles, le gouvernement a décidé de procéder au développement du gaz de schiste dans la région de Karoo.». C'est par ces mots que s'est exprimé le ministre des ressources minérales d'Afrique du Sud, ...

Gaz de schiste à Bécancour: la Ville réaffirme son opposition - Le Courrier Sud

Google actu "Schiste" - mar, 04/04/2017 - 16:27

Le Courrier Sud

Gaz de schiste à Bécancour: la Ville réaffirme son opposition
Le Courrier Sud
«Nous avons choisi de rédiger cette résolution en suivi de la lettre de Michael Binnion, président de Questerre, relativement aux intentions de la firme d'explorer ou exploiter les gaz de schiste sur le territoire de la Ville de Bécancour», exprime le ...

Partagé entre l'Opep et le Schiste américain Le marché pétrolier ... - El Watan

Google actu "Schiste" - mar, 04/04/2017 - 12:04

Boursorama

Partagé entre l'Opep et le Schiste américain Le marché pétrolier ...
El Watan
Depuis un an, la hausse des forages de schiste américain est très forte dans le bassin permien, à cheval sur le Texas et le Nouveau-Mexique, au sud des Etats-Unis, mais aussi d'autres zones de production du pétrole de schiste comme un autre bassin ...
Que se passe-t-il sur le marché pétrolier ? - BoursoramaBoursorama
Prix de l'or noir : Le pétrole orienté à la baisse en AsieLe Maghreb
Le pétrole recule, doutes sur un nouvel accord à l'OpepZonebourse.com
MAGHREB EMERGENT -Le Magazine du Manager
19 autres articles »

Partagé entre l'Opep et le Schiste américain Le marché pétrolier ... - El Watan

Google actu "Schiste" - mar, 04/04/2017 - 12:04

El Watan

Partagé entre l'Opep et le Schiste américain Le marché pétrolier ...
El Watan
Depuis un an, la hausse des forages de schiste américain est très forte dans le bassin permien, à cheval sur le Texas et le Nouveau-Mexique, au sud des Etats-Unis, mais aussi d'autres zones de production du pétrole de schiste comme un autre bassin ...
Que se passe-t-il sur le marché pétrolier ? - BoursoramaBoursorama
Prix de l'or noir : Le pétrole orienté à la baisse en AsieLe Maghreb
Le pétrole recule, doutes sur un nouvel accord à l'OpepZonebourse.com
MAGHREB EMERGENT
15 autres articles »

Un virage spectaculaire vers le schiste américain - Les Échos

Google actu "Schiste" - mar, 04/04/2017 - 05:11

Les Échos

Un virage spectaculaire vers le schiste américain
Les Échos
Alors que des compagnies pétrolières internationales se désengagent de certaines zones comme le Canada (lire ci-contre), d'autres investissent lourdement dans le pétrole de schiste américain. Rien que cette année, ExxonMobil, Chevron et Royal Dutch ...

Junex n'exploitera pas du gaz de schiste en Beauce - L'Éclaireur Progrès

Google actu "Schiste" - ven, 31/03/2017 - 17:29

L'Éclaireur Progrès

Junex n'exploitera pas du gaz de schiste en Beauce
L'Éclaireur Progrès
L'organisme avait réalisé des activités publiques pour s'opposer à l'exploitation du gaz de schiste en Beauce, comme une manifestation ayant rassemblé plus de 200 marcheurs en février 2012 à Saint-Georges. En Beauce comme ailleurs dans la province, ...

Climat : Trump relance le charbon et le pétrole de schiste - L'Humanité

Google actu "Schiste" - ven, 31/03/2017 - 12:14

L'Humanité

Climat : Trump relance le charbon et le pétrole de schiste
L'Humanité
Donald Trump veut relancer l'exploitation du charbon ainsi que celles du gaz et du pétrole de schiste. Obama promettait de réduire les émissions de GES des Etats Unis de 26 à 28% d'ici 2025 par rapport à 2005. Avec Trump, elles vont augmenter.

et plus encore »

Argentine: YPF, Total, BP investiront 500 millions de dollars dans les ... - Capital.fr

Google actu "Schiste" - jeu, 30/03/2017 - 20:58

Capital.fr

Argentine: YPF, Total, BP investiront 500 millions de dollars dans les ...
Capital.fr
La compagnie pétrolière publique argentine YPF, associée à Pan American Energy, Total Austral et Wintershall Energia, investira 500 millions de dollars (466 millions d'euros) dans un gisement de gaz de schiste. /Photo d'archives/REUTERS/Marcos ...

et plus encore »

Afrique du Sud : le gouvernement donne son feu vert au ... - Agence Ecofin

Google actu "Schiste" - jeu, 30/03/2017 - 20:07

Afrique du Sud : le gouvernement donne son feu vert au ...
Agence Ecofin
(Agence Ecofin) - Jeudi, le ministre sud-africain des Ressources minérales, Mosebenzi Zwane (photo), a annoncé que le gouvernement vient d'autoriser le début des travaux de développement du gaz de schiste dans la région semi-désertique de Karoo, ...

Gaz de schiste : l'opposition exhorte Québec à reprendre les permis ... - ICI.Radio-Canada.ca

Google actu "Schiste" - jeu, 30/03/2017 - 17:40

ICI.Radio-Canada.ca

Gaz de schiste : l'opposition exhorte Québec à reprendre les permis ...
ICI.Radio-Canada.ca
Publié le jeudi 30 mars 2017 Un puits de gaz de schiste de Leclercville. Photo : Radio-Canada/Pascal Poinlane. Le chef de l'opposition, Jean‑François Lisée, demande à Québec de ne pas remettre sur le marché les 34 permis d'exploitation des gaz de ...

La Vignette : OPEP vs Pétrole de schiste, le duel de 2017 Par ... - Investing.com France

Google actu "Schiste" - jeu, 30/03/2017 - 15:52

Investing.com France

La Vignette : OPEP vs Pétrole de schiste, le duel de 2017 Par ...
Investing.com France
Investing.com – Le sentiment sur le marché pétrolier est actuellement tiraillé entre l'espoir d'une réduction de la surproduction via les mesures prises par l'OPEP ...

et plus encore »

Environnement. Des militants installent un pipeline dans une agence BNP

Gaz de Schistes Provence - jeu, 30/03/2017 - 09:54
source: ouest-france

Modifié le 27/03/2017 à 14:34 | Publié le 27/03/2017 à 14:33

  • Du « pipeline » de PVC noir installé sur le trottoir s’échappait une épaisse fumée blanche alimentée par des fumigènes. | AFP

Un groupe de défenseurs de l’environnement est venu protester contre le soutien de BNP Paribas à un projet de terminal américain d’exportation de gaz de schiste en installant un pipeline dans une agence parisienne.

Un « pipeline » déroulé jusqu’à l’intérieur d’une agence bancaire parisienne : des défenseurs de l’environnement sont venus lundi protester contre le soutien de BNP Paribas à un projet de terminal américain d’exportation de gaz de schiste. « Gaz de schiste aux Etats-Unis: nous accusons BNP Paribas », pouvait-on lire sur deux banderoles déployées devant l’agence, sur le boulevard de Sébastopol, par un petit groupe des Amis de la Terre et d’ANV-Cop21.

Du « pipeline » de PVC noir installé sur le trottoir s’échappait une épaisse fumée blanche alimentée par des fumigènes. Les militants, dont l’un grimé en Donald Trump et un autre incarnant le DG de la banque, Jean-Laurent Bonnafé, sont restés sur place environ un quart d’heure.

Les ONG reprochent à BNP Paribas d’exercer un rôle de conseil financier sur le projet Texas LNG, dans la Vallée du Rio Grande. Ce terminal, projet d’environ 2 milliards de dollars, est destiné à exporter du gaz liquéfié, issu notamment de gisements de gaz de schiste.

Un échange prévu mercredi

Les Amis de la Terre ont indiqué avoir rendez-vous mercredi avec une équipe RSE de BNP Paribas, sur l’ensemble des dossiers liés à la question du gaz.

Les ONG multiplient les actions contre les énergies fossiles, et notamment les banques participant à leur promotion, 80% des réserves connues de gaz, charbon et pétrole devant rester dans le sol si l’on veut espérer limiter à 2°C la hausse de la température mondiale.

Un peu plus tôt lundi, un groupe de Greenpeace a de son côté déversé 3 000 litres de mélassedevant le siège de Total à la Défense, pour dénoncer un projet d’exploration pétrolière à l’embouchure de l’Amazone, près d’un récif corallien récemment découvert.


Hydrocarbures : prolongation exceptionnelle de deux permis d'exploration

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - mer, 29/03/2017 - 17:23
SÉGOLÈNE ROYAL VIENT D'ACCORDER DEUX PROLONGATIONS EXCEPTIONNELLES DE PERMIS DE RECHERCHE D'HYDROCARBURES

Selon l'Amicale des foreurs, la ministre de l'Environnement a dû signer les arrêtés suite à des décisions de justice.

Le 19 mars, deux arrêtés de prolongation exceptionnelle de permis de recherche d'hydrocarbures sont parus au journal officiel.

Le premier prolonge le permis de Claracq (Landes et Pyrénées-Atlantiques) qui expirait initialement le 3 novembre 2014. Il fait l'objet d'une "prolongation exceptionnelle provisoire" jusqu'au 3 novembre 2017. Les deux entreprises titulaires comptent réaliser cinq forages d'exploration sur les communes de Garos et Fichous-Riumayou (Pyrénées-Atlantiques).

Le second le permis du Valenciennois (Nord) qui expirait le 24 octobre 2014 et qui a été prolongé à titre exceptionnel jusqu'au 24 octobre 2017. Gazonor souhaite récupérer du gaz de houille".

Les tribunaux sont saisis
Pourquoi ce revirement ? Parce que les détenteurs de permis ont gagné une bataille judiciaire qui a contraint le ministère de l'Environnement à renouveler leurs permis de recherche. L'association rappelle que les prolongations de permis miniers "sont de droit" dès lors que le titulaire respecte ses obligations. Selon l'Amicale des foreurs, "les tribunaux administratifs, chaque fois qu'ils ont été saisis, ont condamné le ministère à accorder ces prolongations avec des astreintes financières conséquentes en cas de non-respect du délai de délivrance fixé par le tribunal".

Prolongation jusqu'à l'automne
Concrètement, les deux permis ont été prolongés de trois ans, conformément au code minier qui prévoit qu'"en cas de circonstances exceptionnelles invoquées par le titulaire ou par l'autorité administrative, la durée de l'une seulement des périodes de validité [du permis] peut être prolongée de trois ans au plus, sans réduction de surface". Toutefois, leurs détenteurs ne pourront en bénéficier que jusqu'à l'automne prochain.

Lire la totalité de l'article de Philippe Collet sur Actu-Environnement

USA : interdiction de la fracturation au Maryland

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - mer, 29/03/2017 - 17:00
LE MARYLAND ANNONCE L'INTERDICTION DU FRACKING

Le Maryland a annoncé l'interdiction du fracking avec le soutien du gouverneur républicain.
« Il est nécessaire que les questions de santé publique et de de bon sens environnemental ne soient pas partisanes.
Déclaration de Wenonah Hauter, directrice générale, Food & Water Watch

Washington, DC - Le Sénat de l'état du Maryland a voté massivement ce soir pour interdiction permanente de la fracturation à l'échelle de l'État, ouvrant la voie pour que le moratoire devienne une loi.

Le gouverneur républicain du Maryland Larry Hogan a récemment annoncé son soutien à l'interdiction, et le projet de loi a déjà adopté à la Chambre basse de l'Assemblée législative. Lorsque le gouverneur Hogan aura signé le projet de loi, le Maryland deviendra le troisième État du pays à interdire la fracking après les états du Vermont et de New York.

Food & Water Watch était un membre fondateur de la coalition "Do not Frack Maryland", un acteur majeur dans l'obtention de l'interdiction. En réponse au vote du Sénat de l'état aujourd'hui, Wenonah Hauter, directrice générale de Food & Water Watch, a publié la déclaration suivante :

"L'interdiction imminente de la fracturation du Maryland, avec la pleine et entière approbation du gouverneur républicain de l'État, est un tournant important dans la politique des combustibles fossiles sales. L'opposition du Gouverneur Hogan à la fracturation, ainsi que l'effort croissant des républicains pour interdire le fracking en Floride, démontre que les questions de santé publique et de protection environnementale n'ont pas besoin d'être partisanes.

Aujourd'hui, plus que jamais et dans tout le pays, une lumière révélatrice éclaire les dirigeants du Parti Démocrate qui n'ont pas su suivre la science et la volonté du public contre le fracking et qui continuent obstinément de soutenir cette pratique dangereuse.
Ce sont les gouverneurs Tom Wolf de Pennsylvanie, John Hickenlooper du Colorado, et surtout, étant donné sa réputation comme un climat leader, Jerry Brown de Californie. Ces gouverneurs du Parti démocratique continuent de soutenir la fracturation dans leurs états et leur échec est d'autant plus évident maintenant.

"L'intention du Maryland d'interdire le fracking est la dernière étape dans un mouvement fort et croissant pour lutter contre les combustibles fossiles à travers le pays. C'est une victoire énorme pour la santé publique, la protection de l'environnement, la stabilité climatique et, surtout, le pouvoir de l'organisation à la base de la lutte. Nous sommes convaincus que les analyses scientifiques et l'opinion publique continueront de se tourner résolument contre la fracking. Dans les années à venir, des victoires de ce type seront une émulation dans beaucoup d'autres états .

Food & Water Watch a été membre fondateur de la coalition "Do not Frack Maryland" et membre fondateur de la coalition "New Yorkers Against Fracking" qui a mené avec succès le mouvement à obtenir l'interdiction de la fracturation en 2014. De plus, Food & Water Watch a été la première organisation nationale à demander l'interdiction de fracking partout.

Lire l'article sur Food and Water Watch.org

Syndiquer le contenu