Langue

STOP et NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTES ! (agglutination)

L'industrie pétrolière dénonce la hausse des frais des certificats d ... - ICI.Radio-Canada.ca

Google actu "Schiste" - ven, 29/07/2016 - 18:59

ICI.Radio-Canada.ca

L'industrie pétrolière dénonce la hausse des frais des certificats d ...
ICI.Radio-Canada.ca
Dès la fin août, des frais supplémentaires de 18 750 $ seront exigés par le ministère de l'Environnement pour la recherche de pétrole et de gaz naturel dans le schiste. Selon le ministère, les entreprises devraient contribuer davantage aux coûts liés ...

Pourquoi le prix du baril de pétrole est reparti à la baisse - Les Échos

Google actu "Schiste" - ven, 29/07/2016 - 05:12

Les Échos

Pourquoi le prix du baril de pétrole est reparti à la baisse
Les Échos
Aux yeux du marché, cela veut dire que « la production de pétrole de schiste est en train de redémarrer », explique Alexandre Andlauer, analyste pétrole et gaz chez AlphaValue. En outre, les cours souffrent des stocks outre-Atlantique qui sont repartis ...

Etats-Unis : forte demande pour les SUV et pickups, les objectifs de ... - Caradisiac.com

Google actu "Schiste" - jeu, 28/07/2016 - 14:26

Etats-Unis : forte demande pour les SUV et pickups, les objectifs de ...
Caradisiac.com
les ricains ont bien raison mais l'essence pas chère ne va pas durer longtemps,vous regardez la courbe d'exploitation du schiste et c'est trés different de celle du pétrole: le schiste çà peut se prendre -40% de volume d'exploitation dés la 2 ème ...

Nozay Cimetière du Vieux bourg, un patrimoine à sauvegarder - L'Eclaireur de Châteaubriant

Google actu "Schiste" - mar, 26/07/2016 - 19:02

L'Eclaireur de Châteaubriant

Nozay Cimetière du Vieux bourg, un patrimoine à sauvegarder
L'Eclaireur de Châteaubriant
L'Asphan (Association de sauvergarde du patrimoine historique de Nozay et sa région) tient à alerter sur l'importance de la conservation d'un tel trésor. « Les tombes de schiste font partie du patrimoine de pierre bleue et celui-ci est fortement menacé ...

Tunisie - Energies: Mongi Marzouk va-t-il légalier l'exploitation du ... - webmanagercenter

Google actu "Schiste" - sam, 23/07/2016 - 10:52

Tunisie - Energies: Mongi Marzouk va-t-il légalier l'exploitation du ...
webmanagercenter
Au cours d'une récente visite à Berlin (Allemagne), le ministre tunisien de l'Energie et des Mines, le franco-nahdaoui, Mongi Marzouk, a affiché, devant la presse ...

et plus encore »

L’extraction mondiale de matières premières a triplé depuis 1970

Gaz de Schistes Provence - ven, 22/07/2016 - 23:00
 source: Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

La quantité de matières premières extraites de la planète est passée de 22 milliards de tonnes en 1970 à 70 milliards de tonnes en 2010, alerte le Programme des nations unies pour l’environnement (Pnue) dans un rapport publié le 20 juillet.

Le rapport classe les pays en fonction de l’importance de l’empreinte écologique de l’utilisation des matières par habitant. Ces 40 dernières années, les pays riches en consomment en moyenne « 10 fois plus que les pays les plus pauvres et deux fois plus que la moyenne mondiale ».

L’Europe et l’Amérique du Nord, dont l’empreinte écologique des matières premières par habitant se situait entre 20 et 25 tonnes par habitant en 2010, occupent les premières places. En comparaison, l’empreinte écologique de l’utilisation des matières premières de la Chine était de 14 tonnes par habitant et 13 pour le Brésil. L’empreinte écologique annuelle par habitant en Asie-Pacifique, en Amérique latine, dans les Caraïbes et l’Asie de l’Ouest se situait entre 9 et 10 tonnes. L’empreinte de l’Afrique était quant à elle inférieure à 3 tonnes par habitant.

Depuis les années 2000, l’utilisation mondiale des matières premières par les économies émergentes, comme la Chine, s’est accélérée, souligne le Pnue. Ces dernières connaissent « des transformations industrielles et urbaines nécessitant des quantités de fer, d’acier, de ciment, d’énergie et de matériaux de construction sans précédent ».

Or, l’économie mondiale a désormais besoin de plus de matières premières par unité de PIB « qu’il n’en fallait au tournant du siècle ». 180 milliards de tonnes de matières premières seront nécessaires chaque année, à l’horizon 2050, afin de pouvoir satisfaire la demande mondiale, prévient le Pnue. Soit trois fois la quantité des ressources actuelles. Ce qui pourrait entraîner « l’acidification et l’eutrophisation des sols et des nappes d’eau du monde, augmenter l’érosion des sols et générer davantage de déchets et de pollution ».

Cette situation a entraîné « une pression environnementale accrue » sur chaque unité d’activité économique. « L’augmentation spectaculaire de l’utilisation des carburants fossiles, des métaux et de tous autres matériaux contribueront à l’intensification du changement climatique, à l’augmentation de la pollution, à la réduction de la biodiversité et finalement mènera à l’épuisement des ressources naturelles (…) et entraînera une augmentation des risques de conflits locaux« , met en garde le rapport.

Le Pnue recommande de fixer un prix aux matières premières lors de leur extraction et de leur utilisation « afin de refléter les coûts sociaux et environnementaux associés et de viser à réduire leur consommation« . Il estime que « la seule amélioration de l’efficacité des matières premières n’est pas suffisante » pour inverser la tendance.

Note Télécharger le rapport complet du Pnue (anglais)Plus d’infos Le découplage, condition nécessaire mais pas suffisante pour ménager les ressources (article paru le 13/06/2014) Une étude de l’Agence européenne de l’environnement mesure les progrès des 28 pays européens en matière d’efficacité de l’usage des ressources naturelles, tandis que le PNUE tire la sonnette d’alarme sur la surconsommation globale de métaux et d’énergie.Lire la news Un Européen prélève 15% de ressources en moins qu’en 2000, selon Eurostat (article paru le 19/07/2016) L’office statistique de l’Union européenne (UE) Eurostat dévoile dans un rapport l’évolution de la masse de matières premières extraites sur le territoire européen. Cet indicateur comprend « les produits issus de la biomasse, les combustibles fossi…Lire la news UE : huit métaux stratégiques sous le risque de pénurie (article paru le 08/11/2013) Le JRC alerte du risque de pénurie, d’ici à 2030 en Europe, de huit métaux stratégiques utilisés dans les cellules photovoltaïques, les turbines d’éoliennes, les batteries et moteurs des véhicules électriques et les dispositifs d’éclairage. Lire la news L’humanité a épuisé les ressources naturelles annuelles depuis jeudi 13 août (article paru le 17/08/2015) Depuis le jeudi 13 août, l’humanité puise dans les réserves de la planète : les ressources que la Terre peut produire en une année ont été épuisées, selon Global Footprint Network. A la veille de la COP21, cet indicateur sert d’alerte.Lire la news

Article publié le 21 juillet 2016

TAFTA : offensive des Etats-Unis sur le gaz de schiste

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - ven, 22/07/2016 - 11:19
TAFTA : OFFENSIVE DES ETATS-UNIS
SUR LE GAZ DE SCHISTE

Branle-bas de combat en Europe depuis les révélations du Guardian sur le volet énergétique du projet TAFTA toujours en cours de négociation entre Nord Américains et Européens. Le 14e tour de table laisse apparaître le fond des vélléités des émissaires américains : vendre leur gaz de schiste aux Européens.

C'est une version ultra libérale qui caractérise cette dernière version du TAFTA : remise en cause des subventions publiques pour les énergies renouvelables, standards d'efficacité énergétiques « volontaires », interdiction des restrictions à l'importation-exportation du gaz naturel. Y compris gaz de schiste.

En supprimant toute aide aux énergies renouvelables et toute norme énergétique, les États-Unis s'attaquent au modèle énergétique des Européens. Ils mettent en péril également la totalité des engagements que les États Européens ont pris à l'occasion de la COP 21 et autres accords internationaux. C'est un marché sans norme ni aides publiques, basé sur les seuls prix du marché des différentes énergies qui semble donc émerger des négociations.

Le but est limpide ainsi que le démontre l'attention prêtée au gaz naturel dans les textes révélés par The Guardian : inonder le marché européen du gaz de schiste américain sous forme de gaz naturel liquéfié, faire sauter toute stratégie nationale ou européenne et toute politique écologique en imposant une énergie pas chère, qui n'intègre pas dans son prix les dégâts environnementaux et économiques qu'elle produit.

L'électricité nucléaire, largement subventionnée, est-elle en péril également ? Les textes sont plus discrets sur l'électricité, et l'accord compte sur « une auto-régulation de la part des industriels » concernés. Un accord 100% idéologique.

Lire l'article sur Breizh-info

Des responsables de la banque du Vatican liées aux combustibles fossiles

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - ven, 22/07/2016 - 10:54
DES RESPONSABLES DE LA BANQUE DU VATICAN
LIÉES AUX COMBUSTIBLES FOSSILES

Selon une enquête d'Energydesk, des membres du conseil d'administration de la Banque du Vatican ont des liens financiers avec l'industrie des combustibles fossiles, dont le cas rapporté de celui ayant fait un don à une organisation climato-sceptique.

Les infos sont sorties avec le trouble apparu après que deux membres du conseil d'administration ont démissionné de façon inattendue en mai, en invoquant des préoccupations sur la façon dont la Banque a été gérée.

Alors que le pape François s'est lui-même positionné contre l'industrie des combustibles fossiles, notre enquête a révélé que deux membres du conseil d'administration de la banque ont des rôles de direction dans des entreprises qui opérent dans le secteur de l'énergie ou qui y ont investis des millions de livres, y compris dans les géants du pétrole Shell et Exxon.

LES CLIMATO-SCEPTIQUES

Selon l'analyse de Bloomberg, sir Michael Hintze, membre du conseil de la Banque du Vatican est le directeur général de fonds de couverture privée basée aux iles Cayman qui détient 8.3m $ de valeur de stocks dans les sociétés d'énergie, y compris 1,7 million $ dans le géant du fracking, Devon Energy et Anadarko Petroleum.

Hintze a également été chef de la direction et gestionnaire de portefeuille de CQS Rig Finances avant que cette société ne soit liquidée en 2014. Lancé par CQS Cayman, CQS Rig Finance a construit et entretenu les plates-formes pétrolières et gazières, ainsi que d'autres équipements utilisés par l'industrie du pétrole et du gaz.

Le gestionnaire de fonds de couverture d'origine australienne est également administrateur du groupe de réflexion de droite l'Institut des affaires économiques, soutien des climato-sceptiques et Hintz est censément un bailleur de fonds majeur du groupe de pression climato-sceptique de Nigel Lawson Global Fondation Politique Réchauffement (GWPF).

En 2012, le Guardian a obtenu des courriels montrant Hintze soutenant la fondation. Hintze a échoué à répondre aux demandes de Energydesk de clarifier sa relation avec GWPF et de discuter les avoirs de CQS dans le secteur de l'énergie.

GWPF A FORTEMENT CRITIQUÉ L'ENCYCLIQUE CLIMATIQUE DU PAPE QUAND IL A ÉTÉ PUBLIÉ L'AN DERNIER.
Le groupe a écrit dans un communiqué de presse : « le Vatican est égaré par ses conseillers par des déclarations sur les changements climatiques qui sont scientifiquement défaut et éthiquement douteuse."

Hintze est aussi un donateur important du Parti conservateur et a soutenu la campagne pour que la Grande-Bretagne quitte l'Union européenne, faisant un don de £ 100,000 au groupe "Quitter l'Europe" la veille du jour où les Britanniques sont allés aux urnes.

UN AUTRE MEMBRE DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA BANQUE DU VATICAN A AUSSI DES LIENS AVEC LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE.
Jean-Baptiste Douvillen président du conseil d'administration de Franssu, conseille deux fonds qui détiennent ensemble des actions valant des centaines de millions de dollars dans des sociétés pétrolières et gazières.

Un des fonds, Carmignac Gestion, détient des stocks d'une valeur de 675.2m $ dans la compagnie américaine Anadarko Petroleum. L'entreprise a été obligée de payer 5,1 milliards $ pour régler une affaire de dommages environnementaux causés par l'une de ses filiales en 2014. Carmignac Gestion détient également des actions dans Shell et Exxon.

Le banquier allemand Clemens Boersig, qui a quitté son poste à la banque en mai dernier, a reçu 218.000 $ pour son rôle dans le conseil d'administration de la société de gaz Linde AG l'année dernière et reste au conseil de surveillance de l'entreprise.

L'entreprise, qui se spécialise dans les produits chimiques industriels, les soins de santé et de l'ingénierie est impliqué dans des projets de gazéification du charbon en Inde et a récemment montré un intérêt pour l'industrie pétrochimique iranienne en plein essor, assister à un événement à Téhéran avant Noël. Linde est non seulement intéressé par les combustibles fossiles et le dos "de l'économie de l'hydrogène », un remplacement possible pour le pétrole.

Douville de Franssu, Hintze et Boersig ont tous été nommés au conseil d'administration de la banque de Surintendance, qui dirige ses politiques et de la stratégie d'investissement, en Juillet 2014 comme partie d'un effort visant à réformer l'institution.

Mauricio Larraín, ancien ambassadeur des États-Unis à la Cité du Vatican Mary Ann Glendon et Alfred Xuereb, le secrétaire sans droit de vote, le représentant de l'église sur le conseil ont été nommés au conseil d'administration de la banque en même temps que Carlo Salvatori a quitté son poste, ainsi que Boersig, en mai.

Les membres du conseil d'administration de la Banque du Vatican jouissent d'un mandat de cinq ans, mais Boersig et Salvatori ont choisi de quitter leur poste au début. À l'époque, Reuters a rapporté que les deux hommes ont été frustrés par la lenteur du changement dans l'établissement.

« Le changement climatique est un problème qui ne peut plus être laissée à une future génération" - Pape François, en Septembre 2015 dans l'Encyclique Climatique

Dans son encyclique l'an dernier, le Pape François a déclaré que la destruction du monde naturel pour le propre bénéfice de l'homme était un « péché » contre Dieu et les générations futures.

Les groupes et militants, comme 350.org et Naomi Klein, ont appelé la Banque du Vatican à se mettre en cohérence avec le message du pape sur le changement climatique et à céder leurs actifs dans les entreprises du pétrole et du charbon.

Max Hohenberg, porte-parole de la Banque du Vatican, a précédemment déclaré au Guardian : "il n'y a vraiment pas grand-chose à céder". Il est rapporté que 95% des actifs de la banque sont à égalité dans les obligations d'État. On estime que la banque dispose de 6 milliards d'euros sous gestion.

Aucun des membres du conseil d'administration en vedette dans cette histoire n'a répondu aux demandes de commentaires envoyés par Energydesk.
La Banque du Vatican a refusé de commenter nos résultats.

Lire en anglais l'article de Joe Sandler Clarke sur energydesk.greenpeace.org

Gaz de schiste et santé ne font pas bon ménage

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - ven, 22/07/2016 - 09:00
ASTHME. DAVANTAGE DE CRISES
PRÈS DES EXPLOITATIONS DE GAZ DE SCHISTE

Les asthmatiques vivant près de puits de gaz de schiste aurait jusqu'à quatre fois plus de risques d'avoir une crise.

Selon des chercheurs américains, la probabilité d'une crise est d'autant plus grande que les puits sont dans une phase de production, qui peut durer de nombreuses années.

Asthme et puits de gaz de schiste ne feraient pas bon ménage. C'est ce que révèle une étude publiée lundi dans la revue américaine JAMA Internal Medicine et réalisée à partir de patients vivant en Pennsylvanie (États-Unis). Dans cet État de l'est du pays, l'industrie de la fracturation hydraulique (qui permet d'extraire le gaz), a mis en exploitation plus de 9 000 puits ces dix dernières années.

Dans le détail, les scientifiques ont analysé les dossiers médicaux d'un groupe d'assurance maladie entre 2005 à 2012 dans plus de 40 comtés de Pennsylvanie. Les auteurs ont trouvé plus de 35 000 patients asthmatiques âgés de cinq à 90 ans.

21 000 attaques bénignes, 4 782 cas d'hospitalisations
Un risque de crise d'asthme entre 1,5 et 4 fois plus élevé

Naissances prématurées, poids faible des nouveau-nés ..

« Notre étude est la première à se pencher sur l'asthme et cette activité, mais nous avons déjà plusieurs recherches suggérant des effets néfastes sur la santé liés à la fracturation hydraulique », relève un des auteurs, Sara Rasmussen, chercheuse au département de la santé environnementale à l'université Johns Hopkins de Baltimore.

De précédentes études avaient en effet montré que les activités de fracturation hydraulique pouvaient être liées à des naissances prématurées, un poids plus faible des nouveau-nés et divers symptômes cutanés et respiratoires.

Lire l'article sur Ouest-France.fr

Offensive des Etats-Unis sur le gaz de schiste - Breizh Info

Google actu "Schiste" - ven, 22/07/2016 - 04:02

Breizh Info

Offensive des Etats-Unis sur le gaz de schiste
Breizh Info
Le 14e tour de table laisse apparaître le fond des vélléités des émissaires américains : vendre leur gaz de schiste aux Européens. C'est une version ultra libérale qui caractérise cette dernière version du TAFTA : remise en cause des subventions ...

Le gaz de schiste augmente le risque de crise d'asthme - France Soir

Google actu "Schiste" - jeu, 21/07/2016 - 13:16

France Soir

Le gaz de schiste augmente le risque de crise d'asthme
France Soir
Les asthmatiques ont plus de risques d'avoir une crise d'asthme s'ils vivent près de puits de gaz de schiste extrait par fracturation hydraulique. C'est le résultat d'une étude publiée dans la revue JAMA Internal Medicine et menée par l'université ...
Asthme. Davantage de crises près des exploitations de gaz de schisteOuest-France
L'exposition au gaz de schiste augmenterait l'asthmeFrancetv info
Plus d'asthmatiques près des sites d'extraction de gaz de schisteTopSanté
20minutes.fr -Le Parisien -L'énergie d'avancer
23 autres articles »

Asthme. Davantage de crises près des exploitations de gaz de schiste - Ouest-France

Google actu "Schiste" - jeu, 21/07/2016 - 11:12

Ouest-France

Asthme. Davantage de crises près des exploitations de gaz de schiste
Ouest-France
Les asthmatiques vivant près de puits de gaz de schiste aurait jusqu'à quatre fois plus de risques d'avoir une crise. Selon des chercheurs américains, la probabilité d'une crise est d'autant plus grande que les puits sont dans une phase de production ...
Le gaz de schiste augmente le risque de crise d'asthme | www ...France Soir
Asthme : des risques accrus près des exploitations de gaz de schiste24matins.fr
Asthme : les puits de gaz de schiste augmentent les crises d'asthmeNumedia
Sixactualités -Francetv info -Le Parisien
25 autres articles »

Plus d'asthmatiques près des sites d'extraction de gaz de schiste - TopSanté

Google actu "Schiste" - mer, 20/07/2016 - 18:28

TopSanté

Plus d'asthmatiques près des sites d'extraction de gaz de schiste
TopSanté
Vivre près d'un site d'extraction de gaz de schiste augmenterait le risque de souffrir d'asthme et rendrait plus difficile le contrôle de la maladie, selon une découverte des médecins de l'Université de Pennsylvanie (Etats-Unis) publiée dans la revue ...
L'exposition au gaz de schiste augmenterait l'asthmeFrancetv info
Asthme: Vivre près d'exploitations de gaz de schiste augmenterait ...20minutes.fr
Exploitation du gaz de schiste : une pollution de l'air n'est pas à ...L'énergie d'avancer
Le Parisien -Sciences et Avenir -MES BONS PLANS (Blog)
17 autres articles »

L'Amérique défavorisée, proie de l'industrie des gaz de schiste, de ses pollutions et de ses escroqueries

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - mer, 20/07/2016 - 11:47
L'AMÉRIQUE DÉFAVORISÉE, PROIE DE L'INDUSTRIE DES GAZ DE SCHISTE, DE SES POLLUTIONS ET DE SES ESCROQUERIES

Des petits propriétaires floués, des grandes multinationales abusées par la promesse de profits mirobolants, des habitants qui subissent les pollutions et le bruit assourdissant des puits de forage à l'orée de leurs jardins, une faune qui s'exile, des séismes qui se multiplient… Telle est la réalité de l'industrie des gaz de schiste dans le Midwest états-unien. Enquête à Youngstown, dans l'Ohio, l'une des zones les plus pauvres de l'Amérique.

Déversements sauvages de déchets toxiques, contamination des réseaux d'eau urbains, séismes... La ville de Youngstown dans l'Ohio fait l'expérience cruelle des problèmes environnementaux associés à l'expansion du gaz de schiste. Aussi bien la fracturation hydraulique que la pratique – peu connue en Europe – qui consiste à réinjecter ses eaux usées dans le sous-sol, représentent un risque majeur de contamination des ressources en eau. Une question qui concerne aussi les Européens, alors que la Bruxelles envisage d'ouvrir davantage le continent aux importations de gaz de schiste américain.

Le gaz de schiste est surtout une affaire de gagnants et de perdants. Si l'arrivée dans l'Ohio de cette industrie a profité aux compagnies pétrolières et à leurs actionnaires, les retombées pour les populations locales paraissent autrement plus problématiques. Les propriétaires qui ont loué leurs terres à ces compagnies pour qu'elles en exploitent le sous-sol peinent souvent à recueillir les bénéfices financiers qu'on leur a fait miroiter, tandis que les riverains des sites de fracturations en subissent de plein fouet les nuisances (voir le premier volet de cette enquête). Au-delà, c'est la population dans son entier qui est affectée par l'impact environnemental de l'industrie du schiste.

Autour de Youngstown comme un peu partout dans le monde, ce sont les menaces de contamination de l'eau potable par des produits chimiques toxiques ou du méthane qui focalisent les craintes. Pourtant, malgré les controverses, une grande partie des élus et fonctionnaires américains chargés de réguler le gaz de schiste semblent continuer à se fier aveuglément aux dires des industriels sur l'innocuité de leurs procédés. « Les fonctionnaires d'ici n'ont visiblement jamais entendu parler du principe de précaution », soupire Raymond Beiersdorfer, un habitant de Youngstown qui anime la résistance contre le gaz de schiste.

Un exemple ? À Youngstown même, un permis de fracturer a été accordé à la société Halcón, sur une concession de 5 000 acres (20 km2) en bordure du Meander Reservoir, un immense lac artificiel creusé dans les années 1930 et qui constitue l'unique source d'eau potable de la ville. Apparemment, ni le département municipal de l'eau ni l'agence de l'environnement de l'Ohio n'avaient été notifiés par le département des ressources naturelles de l'État, qui a délivré l'autorisation, malgré le risque que les produits chimiques utilisés pour la fracturation hydraulique ne migrent progressivement dans le réseau d'eau potable de Youngstown. Début 2013, déjà, des fissures ont été repérées sur un puits de gaz de schiste foré par Consol Energy, dans le bassin versant du réservoir.

Pourtant, les dirigeants politiques locaux et une bonne partie de la population continuent à s'accrocher aux promesses d'emplois et de développement économique brandies par l'industrie du gaz de schiste. Au premier rang – c'est une autre particularité de Youngstown – figurent deux entreprises françaises, Total et Vallourec. La première détient 25% des actifs de Chesapeake dans la formation d'Utica, tandis que la seconde a inauguré en grande pompe il y a quelques années à Youngstown une usine produisant des tubes spéciaux destinés à la fracturation hydraulique. Cette usine, sur fond de crise du secteur pétrolier et gazier, est en train de supprimer des emplois par dizaines.

Un puits de gaz de schiste peut s'installer du jour au lendemain
Multinationales naïves
Le business des droits de forage
Propriétaires floués
Des produits toxiques dans les réseaux d'eau potable
Les déchets déversés dans les zones à fort taux de chômage
Quand Youngstown devient une zone sismique
Déversements sauvages

Une leçon à méditer
Pour Ted Auch, les problèmes qui entourent l'industrie de la réinjection illustrent un enjeu plus général : pour juger du véritable impact du gaz de schiste, il est indispensable de regarder au-delà de la seule fracturation hydraulique, pour considérer cette filière industrielle dans son ensemble. À l'enjeu du traitement des eaux usées s'ajoute ainsi celui des déchets solides. Forer des puits à plusieurs milliers de mètres de profondeur implique de faire remonter des quantités importantes de roche et de terre, elles aussi potentiellement chargées de substances toxiques et radioactives. L'industrie ne communique aucun chiffre, mais Fractracker estime que chaque puits de gaz de schiste produit entre 700 et 800 tonnes de déchets solides. Ces déchets partent dans des camions et, selon Ted Auch, « on n'a aucune idée d'où ils vont. Personne n'est en charge de les superviser. ».

Ce n'est pas tout : il y a aussi l'extraction à grande échelle de sable pour la fracturation, le passage incessant de camions qui abiment les routes, la construction de gazoducs... Ces impacts se font souvent sentir dans des régions différentes : ce sont par exemple les États du Wisconsin, du Minnesota, du Michigan et de l'Illinois, où l'extraction de gaz de schiste est quasi inexistante, qui subissent de plein fouet le développement de l'extraction de sable pour servir les besoins de cette industrie. Ted Auch y voit une leçon que l'Europe devrait méditer. Si, par exemple, l'Angleterre se mettait à pratiquer massivement la fracturation hydraulique — comme l'espère aujourd'hui le gouvernement conservateur — on pourrait voir se multiplier rapidement en France des concessions d'extraction de sable, ou voir arriver les déchets du gaz de schiste.

Deux articles de Olivier Petitjean sur Bastamag
L'Amérique défavorisée, proie de l'industrie des gaz de schiste, de ses pollutions et de ses escroqueries
L'industrie du gaz de schiste accusée de venir « mettre ses déchets chez les Noirs et les pauvres »

“DIVERSION” : un court-métrage qui nous transporte dix ans après le TAFTA — Non au Traité Transatlantique

Gaz de Schistes Provence - mer, 20/07/2016 - 00:20

En l’an 2026, Alan ne veut plus sortir de chez lui depuis des mois, en proie à une trop grande peur du monde extérieur. Il vit seul sous l’influence d’une mère qui l’aime, mais qui le manipule. Un beau jour, il rencontre Shana, une militante qui entend bien déranger le 10e anniversaire de la signature […]

via “DIVERSION” : un court-métrage qui nous transporte dix ans après le TAFTA — Non au Traité Transatlantique


Les asthmatiques sensibles aux exploitations de gaz de schiste — BASTA!GAZ ALES

Gaz de Schistes Provence - mer, 20/07/2016 - 00:16

Les asthmatiques ont jusqu’à quatre fois plus de risques d’avoir une crise s’ils vivent près de puits de gaz de schiste extrait par fracturation hydraulique. Telle est la conclusion d’une recherche publiée lundi et réalisée à partir de patients vivant en Pennsylvanie.⇒⇒⇒⇒

via Les asthmatiques sensibles aux exploitations de gaz de schiste — BASTA!GAZ ALES


ExxonMobil et Total se disputent le gaz de Papouasie-Nouvelle-Guinée — BASTA!GAZ ALES

Gaz de Schistes Provence - mer, 20/07/2016 - 00:16

Les deux groupes sont en course pour racheter une partie de la participation du groupe InterOil dans les gisements potentiellement lucratifs d’Elk et d’Antelope. Les réserves sont évaluées à plus de 175 milliards de mètres cubes.⇒⇒⇒⇒

via ExxonMobil et Total se disputent le gaz de Papouasie-Nouvelle-Guinée — BASTA!GAZ ALES


Le gaz de schiste américain arrive au Moyen-Orient - Sputnik France

Google actu "Schiste" - mar, 19/07/2016 - 20:58

Sputnik France

Le gaz de schiste américain arrive au Moyen-Orient
Sputnik France
D'après une étude de la société Wood Mackenzie publiée la semaine dernière, le pétrole de schiste américain attirera à court terme plus d'investissements que les autres types d'exploitation car il sera le moins cher à produire. Selon cette étude ...

L'exposition au gaz de schiste augmenterait l'asthme - Francetv info

Google actu "Schiste" - mar, 19/07/2016 - 15:30

Francetv info

L'exposition au gaz de schiste augmenterait l'asthme
Francetv info
Les asthmatiques ont jusqu'à quatre fois plus de risques d'avoir une crise s'ils vivent près de puits de gaz de schiste extrait par fracturation hydraulique, selon une recherche publiée le 18 juillet et réalisée à partir de patients vivant en ...
Asthme. Davantage de crises près des exploitations de gaz de schisteOuest-France
Asthme: Vivre près d'exploitations de gaz de schiste augmenterait ...20minutes.fr
Plus d'asthmatiques près des sites d'extraction de gaz de schisteTopSanté
France Soir -Sciences et Avenir -L'énergie d'avancer
25 autres articles »
Syndiquer le contenu