Langue

STOP et NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTES ! (agglutination)

Angela Merkel s’oppose à Juncker sur le CETA

Gaz de Schistes Provence - lun, 04/07/2016 - 00:08

La chancelière allemande s’est dite favorable à une consultation de la chambre basse du Parlement allemand sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), prenant le contrepied du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Les règles allemandes «nous permettent naturellement, en tant que gouvernement, d’intégrer le Bundestag» à la procédure d’adoption du CETA, a […]

via Traité UE-Canada : Angela Merkel s’oppose à Jean-Claude Juncker et demande un vote au Bundestag — Non au Traité Transatlantique


Réforme du code minier : des associations se rebiffent


15.06.16. - Le collectif de défense des bassins miniers et l’association de défense des victimes d’affaissements miniers (ADVAM) de Waziers veulent peser dans la réforme du code minier. En témoigne une récente réunion.

 

Les responsables du collectif Lorrain et leurs homologues des bassins du Nord et Pas-de-Calais se sont retrouvés à la salle polyvalente de la mairie de Waziers. Pour ces collectifs de défense, régler tous les problèmes de l’après-mine paraît indispensable pour écrire de façon constructive et protectrice l’avenir des territoires sur le plan humain, économique et environnemental.

Ces principes se retrouvent dans les dix propositions issues du colloque de Metz sur « l’après-mine dans la grande région ». Retenu par la commission nationale dite « Tuot » chargée d’élaborer un projet de réforme du code minier, dans le projet gouvernemental du 22 juin 2015, le volet « après-mine » a disparu. Les collectifs de défense ont été surpris et une incompréhension subsiste. Ils ont donc décidé de mettre en place des initiatives pour soutenir les propositions initiales lors de cette discussion de la loi de réforme du code minier.

Il s’agira de mobiliser les acteurs politiques des départements, des régions et de toute la France pour faire pression sur les députés. La mobilisation est ainsi décidée en direction des médias et des élus locaux. Selon tous les participants à cette réunion, une pression constante sur les parlementaires paraît essentielle pour qu’enfin soit reconnu le préjudice subi par les particuliers et les collectivités victimes des dégâts miniers.

Contacts : ADVAM, 12 rue Ferrer, 59119 Waziers. Tél : 03 27 88 24 13 ou 06 70 34 80 29. www.advam-waziers.com.

Bureau : présidente, Françoise Tarnat ; trésorière Marie-Christine Depretz ; secrétaire Jocelyne Charlet.



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Energy Investor: flaring…

01.07.16. - North Dakota's NEW Millionaire-Maker

If you thought mountains of wealth were made in the
Bakken, then check this out...

A strange side effect of this oil boom is set to pay out even
MORE regardless of how oil prices move...


isa77_Jouarre's insight:

Quand une lettre pour investisseurs semble tout d'abord s'offusquer du torchage dans le Nord Dakota.

Quand ce même conseiller en investissements explique qu'il faut investir dans les pipelines et les raffineries.

Quand enfin on entend que même si le gaz et le pétrole baissent, cela n'a strictement aucune importance: ceux qui auront investi dans les pipelines et les raffineries gagneront toujours de l'argent. 

A écouter pour s'assurer qu'on a bien entendu ! 



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Emmanuelle Cosse fustige les Républicains : « le parti du nucléaire, des OGM, et du gaz de schiste »


02.07.16. - Lors de l’assemblée nationale de la Belle Alliance populaire, la ministre du Logement Emmanuelle Cosse s'en est pris aux Républicains : «le parti du nucléaire, des OGM,  et du gaz de schiste . Une référence à un discours de Luc Chatel en février dernier.

En février dernier, alors tout juste élu président du Conseil national (LR), les propos  de Luc Chatel n’avaient pas échappé à Public Sénat et Emmanuelle Cosse s’en souvient également. «Les Républicains doivent être le parti du principe d’innovation plus que du principe de précaution, le parti du gaz de schiste, le parti des OGM, le parti des biotechs» avait-il martelé.

Ce samedi, gymnase Japy, la ministre du Logement et ancienne patronne d’EELV, a dressé le bilan écologique de ce quinquennat. «En quatre ans beaucoup a été fait. Jamais un gouvernement n’a fait autant pour l’écologie (…) Oui, il faudra que la loi de transition énergétique soit appliquée dans son ensemble, notamment sur la question de la part de réduction du nucléaire (…) et le développement des énergies renouvelables». Et la ministre prévient : «si nous ne le faisons pas, ce sera d’autres que nous qui gouverneront et notamment le  parti qui se dit le parti du nucléaire, des OGM,  et du gaz de schiste. Ce n’est pas moi qui utilise ces termes là, c’est Luc Chatel» rappelle Emmanuelle Cosse. 

 

See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Madrid Spirit to deliver first Dunkirk LNG cargo


01.07.16. - France’s fourth LNG import terminal in the port of Dunkirk will receive its first commissioning cargo onboard Teekay’s 135,243-cbm LNG carrier Madrid Spirit.

The Madrid Spirit departed from Nigeria’s Bonny liquefaction and export plant and it is expected to dock at Europe’s newest LNG import terminal on July 8, data by the Port of Dunkirk (Dunkerque) shows.

To remind, LNG World News reported in June that the first commissioning cargo will be brought by France’s energy giant EDF, who owns a 65 percent stake in Dunkirk LNG. A second ship will follow in August to complete testing of the import facility.

Commercial operations at the LNG import facility are expected to begin in September.

According to Dunkirk LNG, during the first month of testing, send out from the terminal will be “in range between 3,5 and 50 GW/day”.

Worth mentioning, EDF entered into a deal this week with RasGas to receive 3 million tons of LNG per year from Qatar at the Dunkirk terminal.

Under the agreement, Ras Laffan Liquefied Natural Gas Company Limited (3) will begin with the deliveries in 2017 over a medium term.

EDF is also expected to start receiving volumes from the Sabine Pass liquefaction and export facility in the U.S  in 2018. Under the deal signed last year with Cheniere Energy, EDF will take delivery of up to 26 cargoes, or up to 100 million MMBtus, through 2018 at the Dunkirk LNG facility.

The Dunkirk LNG terminal will have an annual regasification capacity of 13 billion cbm of gas, enough to cover about 20% of France and Belgium’s annual gas consumption.

Besides EDF, Fluxys of Belgium has a 25% share in the LNG terminal. French gas and oil giant Total owns the remaining 10 percent.


isa77_Jouarre's insight:

Où l'on apprend que l'activité du nouveau port méthanier de Dunkerque commence avec l'arrivée du Madrid Spirit qui importe du gaz du Nigeria.
On y apprend aussi que les importations de gaz américain (essentiellement du gaz de schiste) ne commenceront pas avant 2018.. 

 



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Contre le gaz de schiste et de couche : camp Volmerange-lès-Boulay (Moselle) du 19 au 21 août pour enterrer ces projets extractivistes


03.07.16. - STOP au gaz de couche et de schiste ! STOP aux énergies polluantes et leur monde ! Alors que les scientifiques nous engagent à laisser sous terre 80 % des réserves fossiles déjà connues, les forages d'exploration sur les énergies extrêmes se multiplient. En Lorraine la société FDE a le projet délirant de 14 forages d’exploration «gaz de couche» à très court terme. Continuer dans la logique d’un extractivisme forcené, au mépris total des engagements pris lors de la COP21 montre assez clairement la volonté de nos gouvernants de tout mettre en œuvre pour ne rien changer. Partout dans le monde, des appels à se mobiliser contre les projets liés aux énergies fossiles ont été lancés. Le week-end du 13 mai dernier, plus de 2000 militants paralysaient une mine de charbon, au nord-est de l’Allemagne. Enterrons ces projets ! Les hydrocarbures de schiste et de couche, c’est toujours NON ! Ni en Lorraine, ni ailleurs, ni aujourd’hui ni demain

 

Rejoignez-nous pour trois journées d'actions, discussions autour des énergies fossiles et de leur monde et autour des alternatives, ateliers et concerts

Ramenez vos idées, vos pratiques, pelles, bêches, peintures, ou tout simplement, votre bonne humeur et votre imagination. Amener vos tentes, cantines à prix libre. Vous pouvez aussi aider financièrement pour la réalisation de ce rassemblement. Pour voir les modalités d'aide financière, aller sur les sites : http://camplorraine2016.webnode.fr http://houille-ouille-ouille-5962.com/ MERCI D'AVANCE. Le camp de Lorraine est porté par les collectifs de Lorraine et du Nord/Pas-de-Calais, opposés à l'exploitation des gaz de couche et en lutte contre un projet d'exploration pour les gaz de couche sur leurs territoires respectifs. Le camp est soutenu aussi : - par des associations nationales, notamment : ATTAC, les Amis de la Terre, 350.org, initiative décroissante pour le climat, convergence citoyenne pour la transition énergétique, ALDEAH - par des associations locales - par des collectifs opposés aux gaz et huile de schiste et de couche, sur tout le territoire Pour plus de renseignements http://camplorraine2016.webnode.fr http://gazdecouche.over-blog.com/ http://houille-ouille-ouille-5962.com/ Pour tout contact [email protected]


isa77_Jouarre's insight:

Trois jours en Lorraine, pour débattre, se rencontrer, échanger sur les énergies extrêmes et leurs alternatives.

Du 19 au 21 août, à Volmerange-lès-Boulay. 



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Loon-Plage: du rififi lors de l’inauguration de la Maison de la nature


03.07.16. - « La fête est gâchée » : c’est le sentiment du maire de Loon-Plage après l’intervention d’une dizaine de manifestants écologistes lors de l’inauguration de la Maison de la nature ce dimanche. Les militants entendaient dénoncer l’hypocrisie autour de la structure financée en grande partie par Dunkerque LNG, «gros pollueur», selon les associations.

Entre le gaz de schiste et la Maison de la nature de Loon-Plage, il n’y a aucun point commun. Eh bien, ce n’est pas si sûr pour des dizaines de militants écologistes venus perturber la cérémonie d’inauguration de la Maison de la nature ce dimanche. « Cette Maison de la nature est née pour compenser le fait que Loon-Plage va devenir la porte d’entrée du gaz de schiste en France ! », s’insurgent les manifestants qui ont interrompu le discours des élus avec des cris et des slogans de résistance contre l’hypocrisie qui règne autour de la construction de la Maison de la nature. La structure est née d’une mesure compensatoire pour contrebalancer les effets négatifs sur l’environnement du terminal méthanier construit sur la plage du Clipon, zone de biodiversité.

La Maison de la nature a été financée à hauteur de 1,5 million d’euros par Dunkerque LNG, filiale d’EDF, qui a pris en charge l’installation du terminal (1). « Le problème, c’est qu’EDF a passé un contrat avec l’entreprise américaine Chenière pour importer du gaz de schiste, et ça, c’est inacceptable ! », pointent du doigt les écologistes. « C’est inacceptable »

 

Pour Éric Rommel, ce qui est « inacceptable, c’est le comportement des manifestants qui ont gâché la fête des Loonois. Ce n’était pas le moment de faire ça devant des familles, regrette le maire. D’autant que je comprends votre combat et si vous m’aviez demandé la parole, je vous l’aurais donnée. »

 

«Le terminal méthanier a démoli la plage du Clipon»

Mais les manifestants en ont gros sur le cœur : « Nous étions déjà opposés à la construction du terminal méthanier, le quatorzième site Seveso du Dunkerquois, protestent-ils. Ça a démoli la biodiversité de la plage du Clipon, et désormais voilà qu’on va nous imposer l’arrivée du gaz de schiste au terminal méthanier », peste Martine Minne, d’ATTAC Flandres. Oui mais voilà, « Loon-Plage est un port d’intérêt national et si l’État donne son accord pour l’implantation d’une entreprise, nous, élus locaux, n’avons rien à dire», explique Éric Rommel. L’élu, qui dit avoir fait beaucoup pour la biodiversité dans la commune avec l’installation d’un lieu de baignade sans chlore au parc Galamé, estime «ne pas avoir de leçons à recevoir des manifestants».

_____________

(1) La maison de la nature a aussi été financée à hauteur de 700.000 € par le Sivom des Rives de l’Aa et de la Colme.



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Emmanuelle Cosse fustige les Républicains : « le parti du nucléaire ... - Public Sénat

Google actu "Schiste" - sam, 02/07/2016 - 16:31

Public Sénat

Emmanuelle Cosse fustige les Républicains : « le parti du nucléaire ...
Public Sénat
Lors de l'assemblée nationale de la Belle Alliance populaire, la ministre du Logement Emmanuelle Cosse s'en est pris aux Républicains : « le parti du nucléaire, des OGM, et du gaz de schiste ». Une référence à un discours de Luc Chatel en février dernier.

et plus encore »

Les Verts veulent bannir à jamais le gaz de schiste - Le Courrier

Google actu "Schiste" - jeu, 30/06/2016 - 18:31

Le Courrier

Les Verts veulent bannir à jamais le gaz de schiste
Le Courrier
Pour les Verts, qui saluent la volonté de favoriser la géothermie, l'avant-projet est trop peu restrictif sur les énergies fossiles. «Nous souhaitons y voir figurer clairement l'interdiction de toute extraction de gaz de schiste», avancent-ils. Le ...

Le tract de l'été 2016 : l'actualite des hydrocarbures non conventionnels

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - jeu, 30/06/2016 - 14:16
L'ACTUALITE DES HYDROCARBURES NON CONVENTIONNELS


EN FRANCE

Alors que le permis de Montélimar suit son cours juridique, le président de Total propose d'effectuer des forages de recherche pour le gouvernement. Les permis du Bassin d'Alès, de la Plaine d'Alès et de Navacelles sont en demande de renouvellement depuis plus d'un an. Toujours aucune réponse du gouvernement.

D'anciens bassins houillers français dans le Nord-Pas-de-Calais, le Jura, la Lorraine, la Provence et les Cévennes sont convoités par les entreprises gazières. Ainsi, l'entreprise britannique European Gas Limited (EGL), qui a racheté l'entreprise publique Gazonor (ex-Charbonnages de France) dispose de plusieurs permis exclusifs de recherches en Lorraine (ici et là), dans le Jura et dans le bassin de Gardanne (Bouche-du-Rhône). Ce serait alors un “gaz de couche made in France” promu par le gouvernement !

Le “gaz de couche” n'est autre que du méthane piégé au cœur des veines de charbon des anciennes houillères, que la technique d'extraction est similaire à celle utilisée pour les gaz de schiste et qu'il est principalement exploité aux États-Unis, au Canada et en Australie.

En Lorraine

L'association APEL 57, que nous soutenons, a déposé le 23 mai 2016, 6 recours (3 référés en suspension et 3 référés en annulation) devant le Tribunal administratif de Strasbourg à l'encontre des 3 arrêtés préfectoraux pris par le Préfet de Moselle autorisant les forages de gaz de couche dans les communes de Longeville-lès-Saint-Avold , Zimming et Lachambre.
Trois journées d'actions, discussions, ateliers et concerts sont prévues du 19 au 21 août à Volmerange-lès-Boulay. En Lorraine, comme ailleurs, enterrons les gaz de couche et de schiste !

La France va importer du gaz de schiste en provenance des USA

EDF et Engie (ex. GDF Suez) ont signé des contrats aux Etats-Unis leur permettant d'importer du gaz de schiste en France, sans que le gouvernement français, actionnaire majoritaire et de référence dans chacune de ces deux entreprises, ne tente de les en empêcher et ce, malgré les déclarations de la ministre de l'environnement.

Les investissements des entreprises et des banques françaises dans le gaz de schiste (production, exploitation, services ou importations) sont donc encouragés et jugés de façon bienveillante par notre gouvernement.

Dans le même temps, une filiale du groupe Engie s'apprête à construire une autoroute du gaz pour relier la mer du Nord à la Méditerrannée.
Rappelons que faute de pouvoir investir dans le gaz de schiste en France, les compagnies pétrolières de notre pays, telles que TOTAL, ont largement investi dans le boum du gaz de schiste américain et dans les sables bitumineux, au Nord comme au Sud de ce continent.

La Province d'Alberta au Canada et ses sables bitumineux

Les pétroliers français Total et canadien Suncor, associés avec le groupe minier canadien Teck, vont investir 13,5 milliards de dollars pour exploiter une mine de sables bitumineux.
La Commission européenne souhaiterait pénaliser l'importation de pétrole issu de ces sables bitumineux mais le Royaume-Uni et... la France s'y opposent !

Ainsi, la France a refusé de soutenir une directive européenne visant à désigner les sables bitumineux canadiens comme la forme de pétrole de loin la plus néfaste pour le climat !
Ce positionnement est évidemment salué par la compagnie Total.

Alors, faisons le point

Lorsque nous disons NI ICI, NI AILLEURS, c'est en sachant que l'exploitation des sables bitumineux est une catastrophe écologique mondiale. L'eau des lacs est rendue toxique, les rivières sont transformées en égouts industriels, pendant que les forêts rasées sont parcourues par des camions gigantesques... Les sables bitumineux apportent l'enfer d'un point de vue écologique.
Ce bitume, englué dans la glaise et le sable sous les forêts du nord de l'Alberta, ne se donne pas, il faut aller le chercher au prix de techniques coûteuses, extrêmement polluantes, dangereuses
pour tous et en particulier pour la santé des Premières Nations vivant sur ces territoires. Cette exploitation détruit la biodiversité et contribue largement au réchauffement climatique. Ce pétrole est le plus “sale” au monde.

Les collectifs Stop au gaz de schiste réaffirment leur combat

contre l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l'extraction nécessite l'utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Pour être cohérents avec les accords de la COP 21 qui prévoient de limiter le réchauffement climatique en-deçà de 2° par rapport au niveau pré-industriel, et le dernier rapport du GIEC qui préconise de garder 80% des réserves prouvées d'hydrocarbures dans le sol, nous devons donc laisser définitivement la roche-mère et autres réservoirs non conventionnels conserver leurs richesses fossiles et investir, de préférence, dans les énergies renouvelables et décarbonées.

NI ICI, NI AILLEURS !

Télécharger la tract (pdf 1 Mo)

Gaz de schiste : l'Allemagne interdit la fracturation hydraulique - Novethic

Google actu "Schiste" - jeu, 30/06/2016 - 00:16

Gaz de schiste : l'Allemagne interdit la fracturation hydraulique
Novethic
Les députés allemands ont en effet voté à cette date une loi interdisant le recours à la fracturation hydraulique pour exploiter les réserves de gaz et huiles de schiste du pays. Seuls 4 projets, non commerciaux, pourront être autorisés pour mieux ...

Compte rendu de la Conférence du 21 juin sur la protection de l’eau

Gaz de Schistes Provence - mar, 28/06/2016 - 22:39

Association Pour la Sauvegarde du Patrimoine Naturel-Provence-Alpes-Côte d'Azur

Le 21 juin dernier, l’ASPN-PACA organisait, avec le GREC-PACA, une conférence sur le thème de  la protection de l’eau.

View original post 109 mots de plus


Gaz de schiste : l'Allemagne interdit la fracturation hydraulique - L'énergie d'avancer

Google actu "Schiste" - mar, 28/06/2016 - 14:06

L'énergie d'avancer

Gaz de schiste : l'Allemagne interdit la fracturation hydraulique
L'énergie d'avancer
Les députés allemands ont voté, vendredi 24 juin dernier, un texte de loi interdisant la fracturation hydraulique pour une durée indéterminée, après plusieurs années d'âpres débats sur la question. L'Allemagne rejoint ainsi la France dans le camp du ...

et plus encore »

Les Français majoritairement hostiles aux accords transatlantiques TAFTA et CETA — Non au Traité Transatlantique

Gaz de Schistes Provence - lun, 27/06/2016 - 23:35

Les citoyens majoritairement hostiles aux accords transatlantiques TAFTA et CETA Dans un sondage publié par Harris Interactive et Sum of Us, 62 % des Français rejettent les accords transatlantiques Sum of Us et Harris Interactive ont publié aujourd’hui les résultats d’une enquête d’opinion qui révèlent la défiance majoritaire des Français à l’égard des deux accords […]

via Les Français majoritairement hostiles aux accords transatlantiques TAFTA et CETA — Non au Traité Transatlantique


Tafta : « Il ne peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique », déclare Manuel Valls — Non au Traité Transatlantique

Gaz de Schistes Provence - lun, 27/06/2016 - 12:17

LE MONDE | 26.06.2016 à 14h46 • Mis à jour le 26.06.2016 à 15h16 Manuel Valls a estimé dimanche 26 juin à Belleville-sur-Mer (Seine-Maritime) qu’« il ne peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique » de libre-échange entre l’UE et les Etats-Unis. Cet accord, appelé Tafta, « ne va pas dans le bon sens », a annoncé […]

via Tafta : « Il ne peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique », déclare Manuel Valls — Non au Traité Transatlantique


Gaz de schiste: des opposants au moratoire veulent une exception - Acadie Nouvelle (Abonnement)

Google actu "Schiste" - dim, 26/06/2016 - 21:32

Acadie Nouvelle (Abonnement)

Gaz de schiste: des opposants au moratoire veulent une exception
Acadie Nouvelle (Abonnement)
Des entrepreneurs de la région de Sussex veulent que le gouvernement crée une exception au moratoire sur le gaz de schiste. Au cours d'une conférence, jeudi, certains de ces entrepreneurs ont défendu leur position. Certains auraient pu penser que ...

Après des années d'hésitation, l'Allemagne barre la route au ... - Magazine GoodPlanet

Google actu "Schiste" - dim, 26/06/2016 - 18:38

Magazine GoodPlanet

Après des années d'hésitation, l'Allemagne barre la route au ...
Magazine GoodPlanet
Berlin (AFP) – Les députés allemands ont voté vendredi une loi qui ferme de facto la porte à l'exploitation en Allemagne du gaz de schiste par fracturation hydraulique et met un terme à plusieurs années d'atermoiements sur l'utilisation de ce procédé ...

et plus encore »

Gaz de schiste : l'Allemagne rejoint le camp du « non » à la ... - Les Échos

Google actu "Schiste" - sam, 25/06/2016 - 12:03

Les Échos

Gaz de schiste : l'Allemagne rejoint le camp du « non » à la ...
Les Échos
Si l'Allemagne interdit recours fracturation hydraulique, l'Angleterre, elle, récemment Si l'Allemagne a interdit le recours à la fracturation hydraulique, l'Angleterre, elle, a récemment autorisé cette technique sur son sol. - ANDREW TESTA/NYT-REDUX ...
L'Allemagne dit non au gaz de schisteLe Figaro
Les députés allemands disent non à l'exploitation du gaz de schisteRTS.ch
Gaz de schiste : l'Allemagne barre la route à la fracturation ...Le Monde

6 autres articles »

Gaz de schiste : l?Allemagne barre la route à la fracturation ... - Le portail dédié à l'électronique

Google actu "Schiste" - ven, 24/06/2016 - 18:38

Gaz de schiste : l?Allemagne barre la route à la fracturation ...
Le portail dédié à l'électronique
Après cinq ans d?immobilisme, les députés allemands ont finalement interdit le recours à cette technique contestée d?extraction de ressources. Lire l'actualité / En savoir plus. Les dernières infos électronique. 23/06/2016 18h35 : HIT Robot Group à la ...

et plus encore »

Gaz de schiste : l'Allemagne barre la route à la fracturation ... - Le Monde

Google actu "Schiste" - ven, 24/06/2016 - 17:35

Le Monde

Gaz de schiste : l'Allemagne barre la route à la fracturation ...
Le Monde
Après plusieurs années de débat, les députés allemands ont voté vendredi 24 juin une loi fermant la porte au recours à la fracturation hydraulique pour l'exploitation des gaz de schiste. Contestée, cette technique d'extraction de gaz et de pétrole ...
Gaz de schiste : l'Allemagne rejoint le camp du « non » à la ...Les Échos
Les députés allemands disent non à l'exploitation du gaz de schisteRTS.ch
Après des années d'hésitation, l'Allemagne barre la route au ...Sciences et Avenir

6 autres articles »
Syndiquer le contenu