Langue

STOP et NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTES ! (agglutination)

Nouvel article

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - mer, 29/10/2014 - 22:15
Les collectifs non aux pétrole et gaz de schiste et de houille communiquent suite à l'article publié dans La Voix du Nord, le 18 octobre 2014

Communiqué de presse
24 octobre 2014

Dans un article de La Voix du Nord de samedi 18 Octobre, Monsieur Péricaud, conseiller régional du Nord/Pas-de-Calais, fait une nouvelle fois la promotion de l'exploitation du gaz de couche dans la région.
Tous les arguments sont “bons” : estimations biaisées, omission des dégâts environnementaux, mirages des emplois, négation des objectifs de la loi sur la transition énergétique.

Dans un document distribué par EGL lors de la mission d'enquête en janvier dernier, l'estimation des ressources était de 1,4 année de consommation française pour notre région. Quelques mois plus tard, l'estimation est d'une douzaine d'années de consommation française, sans qu'aucun élément nouveau de recherche ne soit intervenu.
Pourtant EGL a fait à l'époque une réponse écrite à notre demande de précision sur cette estimation : “nos résultats ont été confirmés par le BEICIP” (filiale de l'Institut Français du Pétrole).
Comment donner crédit à des estimations aussi fluctuantes ?

Monsieur Péricaud affirme que “le gaz aurait une utilisation locale et ne servirait pas à de la spéculation sur les marchés”. Mais, dans l'enquête publique relative au prolongement de la concession historique de Gazonor, on pouvait lire dans « les objectifs de l'entreprise » que celle-ci envisageait 150 puits de forages pour produire de l'électricité dans de petites unités de production, réparties sur le territoire de la concession étendue aux permis.
L'électricité produite sera injectée dans le réseau.
Comment, dans ces conditions, prétendre que le gaz de couche extrait serait utilisé localement ?

On peut lire aussi : “on estime que 500 emplois pourraient être créés” Nous avons demandé aux porteurs de projet comment ils avaient fait cette estimation mais aucune réponse n'a été donnée.
Aux Etats Unis la moyenne est de 1,2 emploi par puits.

Le président de EGL, Monsieur Moulin, a beau répéter qu'il n'utilisera pas la fracturation hydraulique pour faire de l'exploration, partout ailleurs dans le monde (Etats Unis, Chine...) le gaz de couche est exploité (à quelques puits près) par fracturation hydraulique, seule technique qui permette d'extraire le gaz de la roche mère.
D'ailleurs le forage est prévu avec des drains horizontaux ; ainsi lorsque le débit diminuera (parfois de 50 % au bout d'un an), tout sera prêt pour une fracturation, (dès qu'elle sera autorisée). Dans le rapport Bataille/Lenoir, sur « les techniques alternatives à la fracturation hydraulique », on apprend que « 7 fracturations hydrauliques ont été réalisées entre 88 et 95, en Lorraine et dans les Cévennes pour la recherche de gaz de houille » (p.96). Les pollutions des nappes phréatiques, de l'air, de l'eau de surface, liées à cette pratique sont maintenant reconnues par les scientifiques, de même que les fuites de méthane sur tous les puits (4 à 8 %), ce qui aggrave l'effet de serre. Sans oublier également “l‘émanation possible de gaz potentiellement toxiques associés au méthane dans certains bassins houillers (H2S notamment)”. http://www.brgm.fr/sites/default/fi..., page 50

Monsieur Péricaud parle en terme élogieux de la conduite du projet en Lorraine. Pourtant l'entreprise EGL ne semble pas maîtriser la technique comme elle le prétend : sur 4 puits forés en Lorraine, deux ont été ennoyés en raison de failles non décelées, et à Tritteling-Redlach, c'est la tête de forage qui a été perdue dans le puits.
Résultat : 6 millions d'euros perdus et encore aucun résultat probant.
Alors, pourquoi autant de précipitation à forer dans le Nord/Pas-de-Calais où la géologie est moins favorable (couches plus fines, terrains plus plissés, risque de séismes...) ?

Et surtout, l'exploitation des gaz de couche viendrait en contradiction avec le « master plan » dans lequel s'est engagé la région, plan ambitieux au regard de la diminution des rejets de gaz à effet de serre. Au moment où les scientifiques s'accordent à dire que les changements climatiques seront dramatiques pour l'humanité toute entière si nous ne sortons pas de cette ébriété énergétique, il est impératif de diminuer nos consommations d'énergies fossiles, il serait irresponsable de s'engager dans l'exploitation de nouvelles énergies fossiles.

Une réelle transition énergétique permettrait sans aucun doute de créer des emplois pérennes : le développement des énergies renouvelables, d'une filière bois et autres filières innovantes, avec la relocalisation de nos productions agricoles, le développement de transports en commun ou de transports doux, la réhabilitation des bâtiments anciens...

Contact presse :
Christine Poilly : 06 21 68 30 87
Pierre Rose : 06 14 55 09 12

Télécharger le communiqué de presse (pdf 252 ko)

Gaz de schiste : « Le Gers est dans une zone grise »

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - mer, 29/10/2014 - 19:58
GAZ DE SCHISTE : « LE GERS EST DANS UNE ZONE GRISE »

Propos recueillis par Marc Centène pour La Dépêche

Sylvain Lapoix publie un lourd pavé très documenté sur le gaz de schiste et son industrie, « Energies extrêmes » (ed. Futuropolis). Il était en dédicace à la libraire Le Migou à Auch. Une découverte du Gers pour cet auteur qui annonce déjà son retour pour se pencher sur les dossiers locaux.

« Energies extrêmes » est une BD rigoureuse, aux sources nombreuses, et qui a des accents de réquisitoire contre le gaz de schiste.

Quand un journaliste économique — et ils sont nombreux — fait un article ou une intervention pour dire tout le bien qu'il pense de l'exploitation du gaz de schiste, personne ne lui dit qu'il est « pro » gaz de schiste ! Non, cette BD n'est pas une charge, c'est une enquête. Elle interroge les acteurs, les décideurs et les chercheurs. Je donne deux fois plus la parole aux pros qu'aux opposants. Au lecteur de se faire une opinion à partir des faits.

* Votre enquête, dessinée par Daniel Blancou, ne passe pas par les circuits habituels de l'information sur les questions scientifiques. Pourquoi ?
* En France, pour les questions environnementales, on va toujours voir les spécialistes du CNRS, ou les experts de telle instance officielle. Moi, je vais sur place écouter les spécialistes locaux, souvent plus au fait des particularités des sites concernés. Je confronte ces infos avec les avis des experts nationaux, qui n'ont souvent pas accès à ces données, qui leur parviennent comme écrémées à chaque niveau.

* Le gaz de schiste dans le Gers, c'est pour demain ?
* Le Gers est l'une de ces zones grises que le livre met en lumière. L'une des stratégies des groupes qui exploitent cette ressource est d'entretenir le flou entre les gisements classiques de gaz ou de pétrole, et ceux de gaz ou d'huile de schiste. La hausse du coût du pétrole a relancé les recherches sur des gisements jugés auparavant peu rentables. Les pétroliers en profitent pour vérifier les deux ressources.

LE COLLECTIF 32 NON AU GAZ DE SCHISTE REÇU PAR LE PRÉFET

Permis de Saint-Griède. « Le Collectif a été reçu par le préfet le 22 octobre concernant les travaux de recherche par vibro-sismique que la société australienne Gas2Grid compte mener à partir de janvier 2015 sur le permis de Saint-Griède.
La préfecture a autorisé le 4 août dernier ces travaux par un arrêté dont le Collectif 32 Non au gaz de schiste a demandé l'annulation en déposant des recours auprès de la Préfecture et du ministère de l'Ecologie.
Le préfet a réaffirmé qu'il ne pouvait s'opposer légalement à ces travaux et que l'arrêté est destiné à les encadrer. Le Collectif considère que ce texte constitue de fait une autorisation et que la préfecture aurait dû consulter les élus ainsi que la population et demander des informations supplémentaires avant de signer aussi rapidement cet arrêté (...). »

Une nouvelle demande de permis. « Le préfet informe le Collectif du dépôt par la société britannique Celtique Energie, le 9 octobre, auprès du ministère de l'Ecologie, d'un dossier de demande de permis de recherche d'hydrocarbures, dit de Séméacq, d'une superficie de 1 479 km2, sur les départements du Gers, des Landes, des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées.
Le Collectif regrette par ailleurs que le site du ministère de l'Ecologie ne soit pas à jour depuis de nombreux mois, malgré les engagements de transparence pris en 2012. Les trois-quarts du département du Gers sont touchés maintenant, ainsi que des départements limitrophes. Le Collectif 32 Non au gaz de schiste renouvelle son opposition totale aux travaux prévus sur le permis de Saint-Griède et demande l'abrogation des permis attribués et le rejet des demandes de permis (...) »

Propos recueillis par Marc Centène

Lire l'article complet sur La Dépêche.fr
ÉNERGIES EXTRÊMES : une bande dessinée mais aussi une enquête très documentée sur les gaz de schiste Lire l'article sur le site du Collectif 07 SGHDS

Collectif du Testet et FNE : lettre ouverte à M. le Premier Ministre

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - mer, 29/10/2014 - 19:34
COLLECTIF DU TESTET ET FNE :
LETTRE OUVERTE À M. LE PREMIER MINISTRE

Monsieur le Premier Ministre,

Dans la nuit du 25 au 26 octobre, Rémi Fraisse, 21 ans, jeune naturaliste passionné de botanique et engagé au sein du réseau associatif pour la préservation de notre environnement, membre de Nature Midi Pyrénées, FNE Midi Pyrénées et France Nature Environnement, perdait la vie sur le site du projet de retenue de Sivens, dans le Tarn.

Ce drame intervient après 2 ans de protestations et d'argumentaires que nos associations auront largement défendus et développés mais sans être entendues par les pouvoirs publics. Le pourrissement ayant résulté de ce refus du dialogue aurait pu être évité, de même que ses récentes conséquences dramatiques.

Pourquoi la réponse de l'Etat face à des manifestations pacifistes est-elle si disproportionnée comparée à celle des destructions de portiques écotaxe ou des bureaux d'une perception des impôts, ou bien encore face aux menaces de blocages des routes, trouble manifeste à l'ordre public ? S'il faut en appeler à la modération, que le message soit adressé aux forces de l'ordre ! A faire de l'écologie le bouc émissaire de la crise profonde qui mine notre pays, on envenime la situation.

Rien ne peut justifier la mort d'un homme, quel que soit son combat, mais elle est encore plus insoutenable lorsque c'est l'intérêt général qu'il défendait.

Au lendemain d'un rassemblement par ailleurs pacifique et ayant mobilisé 7000 personnes, un rapport d'experts commandé par Mme la Ministre de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie vient corroborer presque point par point l'ensemble des aberrations de ce projet que nous dénonçons depuis plus d'un an. Pourtant, ce même rapport préconise dans ses conclusions la poursuite du projet au motif qu'il serait déjà trop avancé, ce qui reviendrait à légitimer de fait une politique du passage en force et du fait accompli contraire aux principes fondamentaux de la démocratie, et, désormais, contraire à la décence la plus élémentaire.

Rien ne pourra ramener Rémi à sa famille et à ses proches. Il est encore temps, malgré tout, de faire entendre enfin un peu de bon sens et de raison à Sivens. Monsieur le Premier Ministre, vous seul avez maintenant le pouvoir d'amener l'apaisement dont ce territoire a plus que jamais besoin. En tant que mouvement associatif représentant plus de 850 000 citoyens, nous en appelons désormais à vous pour que vous vous prononciez pour l'abandon immédiat du projet de retenue de Sivens, seul moyen de permettre l'ouverture d'un processus serein de débat public et de dialogue sur les alternatives portées par l'ensemble des acteurs concernés.

Il est également et évidemment indispensable que toute la lumière soit rapidement faite sur les circonstances de la mort de Rémi Fraisse et que les responsables soient jugés.

L'écologie a perdu un de ses membres parce qu'elle a perdu la voix. La démocratie et le dialogue restent les meilleures des réponses face à la violence. Vous en êtes, Monsieur, le garant.

Nous vous prions, Monsieur le Premier Ministre, d'agréer l'expression de nos plus sincères salutations.

* Ben Lefetey, Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet
* Denez L'Hostis, Président de France Nature Environnement
* Jérôme Calas, Président de Nature Midi-Pyrénées
* Thierry de Noblens, Président de France Nature Environnement Midi-Pyrénées

Paris, le 28 octobre 2014

Télécharger la lettre ouverte (pdf 159 ko)

Pétrole et gaz de schiste aux Etats-Unis, un eldorado qui devrait décliner bien avant 2020 – Etude

(!) Info minute – Revue de Presse « Drilling deeper« , l’étude que vient de publier J. David Hugues du Post Carbon Institute est à prendre particulièrement au sérieux pour la raison suivante. C’est ce même David Hugues qui en décembre 2013 avait déjà démontré que les projections faites au sujet du gisement californien de Monterrey étaient […]

Gaz de couche dans le Nord de la France, la manipulation des chiffres et des esprits

(!) Info minute – Revue de Presse Communiqué des collectifs citoyens opposés à l’exploration et à l’exploitation des hydrocarbures « non conventionnels », à la fracturation du sous-sol, aux forages extrêmes et appelant à une véritable transition énergétique pérenne. Dans un article de La Voix du Nord de samedi 18 Octobre, Monsieur Péricaud, conseiller régional […]

Exploitation du gaz de schiste: les dangers de la route !

(!) Info minute – Revue de Presse Article traduit par nos soins publié initialement sur le site thinkprogress.org le 16 octobre 2014 Au Texas, le nombre de personnes tuées dans des accidents de la route impliquant des véhicules commerciaux a augmenté de plus de 50% depuis le « boom de la fracturation hydraulique » qui a commencé […]

Si vous avez raté l'émission sur France 5, regardez le replay disponible 6 jours : "Gaz de schiste, les lobbies contre-attaquent. "

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - mer, 15/10/2014 - 08:17

Gaz de schiste, les lobbies contre-attaquent - Mardi 14 Octobre 20h42

Depuis des années, les lobbyistes, hommes de main des industriels, jouent dans l'ombre des parties qui sacrifient la santé publique aux intérêts finan...

http://www.france5.fr/emission/gaz-de-schiste-les-lobbies-contre-attaquent

Bravo France 5, Delphine, Michèle, Corinne ... Grand bravo Isabelle.

Pétrole et gaz de schiste en Rhône-Alpes: les collectifs demandent à Madame Royal le rejet des permis des Moussières et de Gex

(!) Info minute – Revue de Presse Lettre adressée à la Ministre de l’Écologie ce jour . 47, Route de Reignier, 74800 – ARENTHON Madame la Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie Objet: Demande de rejet du PERH dit Permis des Moussières Départements de l’Ain, du Jura, de la Savoie et de […]

Intensification du lobbying pro gaz de schiste en France : un « centre d’information »?

(!) Info minute – Revue de Presse Sans surprise, le lobby pro gaz de schiste ne désarme pas. Et puisque le Président de la République à annoncé, « moi Président il n’y aura pas d’exploitation de la gaz de schiste », les industriels font pression pour que soit lancé malgré tout un grand inventaire des « ressources » en […]

Permis de Calavon (Vaucluse). Une belle fête pour une victoire de la mobilisation citoyenne et des élus.

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - sam, 11/10/2014 - 17:23

Reportage du rassemblement du 9 octobre 2014 à Coustellet sur le permis du Calavon et Ni Ici, ni Ailleurs.

Bonjour, Nos amis de la télé du sud est ont filmé le rassemblement de Coustellet du 9/11/2014 contre les permis de recherche d'hydrocarbures non seulement dans le Luberon et dans les Alpilles, m...

http://gazdeschistesprovence.wordpress.com/2014/10/10/reportage-du-rassemblement-du-9-octobre-2014-a-coustellet-sur-le-permis-du-calavon-et-ni-ici-ni-ailleurs/

Les collectifs Non au Gaz de schiste du Var ainsi que l'ASPN PACA étaient représentés pour ce beau rassemblement.

11 OCTOBRE 2014 : 3° journée mondiale contre la fracturation hydraulique

Communiqué des collectifs 10 Octobre 2014 à consulter ici                       (!) Info minute – Revue de Presse Dans le cadre de la journée internationale « Global Frackdown Day »,  les collectifs français se mobilisent ce samedi 11 octobre 2014. Des mobilisations dans plusieurs villes de France qui prendront la forme de manifestations, de rassemblements ou de […]

Pourquoi les « gaz de schiste » sont une promesse démagogique et une vision politique à court terme

(!) Info minute – Revue de Presse Nous republions, in extenso et avec ses aimables encouragements, le billet de Chantal Jouanno paru sur son blog le 26 septembre 2014. Chantal Jouanno, Haut Fonctionnaire de l’État Français et Sénatrice de Paris depuis 2011 a été Présidente de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie […]

Gaz de schiste, c’est confirmé: Les aquifères de Californie contaminés par des milliards de litres d’eaux usées de fracturation … en pleine sécheresse

(!) Info minute – Revue de Presse Traduction par nos soins de l’article publié par desmoblog.com le 7 octobre 2014. C’est confirmé: En Californie les aquifères ont été contaminés avec des milliards de litres d’eaux usées issues de la fracturation hydraulique. Après que les autorités de l’État de Californie aient fermé 11 puits d’injection d’eaux […]

Permis de Calavon. Bravo le Vaucluse. La mobilisation concertée des habitants, des élus et des collectifs paye toujours.

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - mer, 08/10/2014 - 18:16

Communiqué de Presse du collectif Vaucluse Sans Gaz de Schiste

Communiqué de presse 08/ 10/ 2014 Heureux d'avoir gagné et solidaires des territoires menacés Même si les récentes prises de position de Mme Royal, Ministre de l'Écologie, du Développement D...

http://gazdeschistesprovence.wordpress.com/2014/10/08/communique-de-presse-du-collectif-vaucluse-sans-gaz-de-schiste/

Ci-dessous, le courrier officiel de Madame Royal, Ministre de l'Ecologie à Monsieur Jean-Louis Joseph, président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France.

http://www.relation-presse.developpement-durable.gouv.fr/www/link/6267/0274331359941412700228601-developpement-durable.gouv.fr.html

Gaz de schiste : "Les États-Unis reviennent en arrière" selon ... - France Info

Google actu "Schiste" - mer, 08/10/2014 - 06:59

France Info

Gaz de schiste : "Les États-Unis reviennent en arrière" selon ...
France Info
La ministre de l'Écologie est toujours aussi opposée à l'exploitation des gaz de schiste en France. Sur France Info, elle affirmait même mardi matin, pour appuyer son propos, que "les États-Unis reviennent en arrière sur cette bulle spéculative". Vrai ...
Gaz de schiste : le vrai du fauxCdurable.info

3 autres articles »

Gaz de schiste : Le gouvernement gère les demandes de permis de recherche hydrocarbure au petit bonheur la chance…

(!) Info minute – Revue de Presse Hier soir à l’assemblée nationale, alors qu’elle défendait son projet de loi sur la transition énergétique, la ministre Ségolène Royal a annoncé qu’elle allait refuser la délivrance d’un permis de recherche d’hydrocarbure à la société Tethys Oil France dans le parc du Lubéron. Bonne nouvelle pour les uns, stupéfaction […]

Les ami-e-s du 06 alertent l'opinion publique à Mouans Sartoux.

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - lun, 06/10/2014 - 08:04

José Bové rencontre des militants anti-gaz de schiste à Mouans-Sartoux

Le député européen écologiste José Bové était ce samedi au Festival du Livre de Mouans-Sartoux où il a rencontré un groupe de militants anti-gaz de schiste venus alerter l'opinion publique...

http://www.nicematin.com/cannes/jose-bove-rencontre-des-militants-anti-gaz-de-schiste-a-mouans-sartoux.1930604.html

"Permis de Calavon : Consultation suspendue".

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - sam, 04/10/2014 - 19:56

Gaz de schiste : Royal suspend la consultation sur le projet du PERH CALAVON

C'est un premier recul de Mme Royal sous la pression des citoyens et des élus du territoire concerné. Plus de 1150 commentaires ont été enregistrés sur la consultation publique organisée par ...

http://gazdeschistesprovence.wordpress.com/2014/10/03/gaz-de-schiste-royal-suspend-la-consultation-sur-le-projet-du-perh-calavon/

Gaz de schiste : Arthus-Bertrand et la fondation Goodplanet au secours du débat ou de la pensée fossile ?

(!) Info minute – Revue de Presse La Fondation Goodplanet créée par le photographe Yann Arthus-Bertrand et reconnue d’utilité publique vole-t-elle au secours de l’industrie engagée dans la promotion et le développement de la recherche et de l’exploitation des hydrocarbures extrêmes ? Cette fondation qui souhaite « mettre l’écologie au cœur des consciences et susciter l’envie d’agir […]

Plus de 60 % des Français contre l'exploitation du gaz de schiste - Le Monde

Google actu "Schiste" - ven, 03/10/2014 - 10:16

Le Monde

Plus de 60 % des Français contre l'exploitation du gaz de schiste
Le Monde
Une large majorité de Français s'oppose à une autorisation de l'exploitation du gaz de schiste en France, selon un sondage BVA rendu public jeudi 2 octobre. Trente et un pour cent des sondés sont « tout à fait » opposés à son exploitation, et autant ...
Le gaz de schiste est-il vraiment une "bulle spéculative" ?Challenges.fr
Comment le gaz de schiste est devenu le nouveau marqueur de la ...L'Express
Gaz de schiste : Sarkozy a tort, Royal a raison. Pourquoi il faut ...Le Nouvel Observateur
Les Échos -Francetv info -Le Figaro
38 autres articles »
Syndiquer le contenu