Langue

STOP et NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTES ! (agglutination)

ALÈS Gaz de schiste : le silence plane sur le permis de la Plaine d'Alès


18.09.14. - Le permis exclusif de recherches d’hydrocarbures de la Plaine d’Alès inquiète le collectif anti gaz de schiste Basta ! Gaz. En février dernier, la société Diamoco Energies a déposé une demande de prolongation du permis. Aujourd’hui, cette requête reste sans nouvelles.

Délivré à la société Bridgeoil par arrêté du 1er mars 2010, le permis de la Plaine d’Alès, valable 4 ans, est arrivé à expiration le 2 avril dernier. Entre-temps, en octobre 2010, Bridgeoil avait demandé au Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, la mutation du permis auprès de la société Diamoco Energies. En l’absence de réponse dans un délai de quinze mois, la demande a été rejetée implicitement, laissant pour seul titulaire la société Bridgeoil.

Et pourtant, c’est la société Diamoco Energies qui a formulé la demande de prolongation du permis. “Sachant que la mutation des droits de propriété entre les deux sociétés n’est pas effective, on s’interroge“, expliquent Claude Taton et Sébastien Espagne, membres du collectif.

Des questions sans réponses

Pour tenter d’en savoir un peu plus sur les aspects juridiques de cette mutation et la validité de cette demande, le collectif anti gaz de schiste a adressé des courriers au Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, ainsi qu’à la Préfecture et au Conseil général du Gard. “Nous n’avons eu aucun dialogue. C’est le silence complet. Nous nous posons beaucoup de questions quant à la maîtrise du Ministère sur cette histoire de permis“, confie Sébastien Espagne.

Les députés des circonscriptions concernées, Fabrice Verdier et Christophe Cavard, “n’ont pas eu de réponses non plus“, assure Claude Taton. Par ailleurs, Basta ! Gaz a également demandé au Ministère de rejeter explicitement la demande de prolongation, afin de mettre un terme définitif à l’existence de ce permis. “Le silence des autorités est une forme de mépris à notre égard. Nous n’existons pas“, déplorent les anti gaz de schiste. 49 communes du département sont concernées par le périmètre de ce permis, qui s’étend sur une surface de 503 km² entre le sud d’Alès et la frontière ardéchoise.




See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

L'Algérie devra investir lourdement pour la production de gaz de schiste


20.09.14. - L’Algérie devra investir plusieurs centaines de milliards de dollars pour développer sa production de gaz de schiste dans les 50 prochaines années.

L’Algérie aura besoin d’investir 300 milliards de dollars pour pouvoir produire 60 milliards de m3/an de gaz de schiste, un financement qu’elle doit mobiliser sur 50 ans pour arriver à ce niveau élevé de production, selon une évaluation révélée mercredi à Alger par l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft). Selon un scénario réalisé par l’Agence, l’Algérie devrait forer 12.000 puits sur cinquante années à raison de 240 puits par an pour produire 60 milliards de m3/an, a indiqué le président du directoire d’Alnaft.

Pour cela, il est estimé que l’Algérie devra investir environ 300 milliards de dollars dont 200 milliards de dollars dans le forage des puits, a-t-il précisé au cours des journées techniques sur les gaz de schiste. Ce sont des estimations réalisées par Alnaft sur la base des résultats des études effectuées sur le domaine minier algérien et tiennent compte des informations disponibles sur la production du gaz de schiste, a-t-il précisé.



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Schistes marocains, le point avec l’Onhym


Indépendance énergétique. C'est le chant entamé par tous depuis l'annonce du début des prospections pétrolières au Maroc, au grand dépit de l'Onhym dont le discours se veut réservé. Son optimisme mesuré s'explique par les annonces précédentes qui n'ont débouché sur aucun résultat notable. Ce qu'il faut savoir sur les schistes.

Roland Vially précise:

Roland Vially : De prime abord, il ne faut pas confondre huile de schiste avec le pétrole de schiste comme on le fait parfois. Dans le cas où l'on parle de bloc de schiste bitumineux, il s'agit bien d'huile de schiste qui est un niveau moins avancé de formation que le pétrole de schiste.

Cette huile a une très mauvaise performance énergétique. En fait, ces hydrocarbures non conventionnels sont des ressources non arrivés à maturité géologique. On doit alors les porter à cette maturité artificiellement. Pour en faire du pétrole utilisable, on doit chauffer cette huile à 400 degrés dans des fours qu'il faut construire. C'est un processus et des installations industrielles qui demandent  du temps et des investissements très lourds avec un risque élevé. Et c'est coûteux en énergie !

L'attrait des huiles de schiste c'est qu'elles sont plus accessibles que le pétrole de schiste car elles sont moins profondes mais leur extraction ne se fait pas sans nuisance, efforts et investissements, là encore.

[…]



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

notre blog du CVGG va déménager ....

Collectif de Vigilance Gaz de Gardanne - sam, 20/09/2014 - 13:03
Notre fournisseur "Overblog" ayant décidé d'imposer des publicités envahissantes sur ses blogs gratuits, nous nous voyons dans l'obligation de déménager et de trouver un fournisseur plus sympathique. Désolé pour ce désagrément L'adresse existe déjà, il sera opérationnel dans quelques jours :[...]

Génie français et hydrocarbures non conventionnels : Le vote d’une loi permet de transformer la géologie!

(!) Info minute – Revue de Presse Les alchimistes inventent le gaz de schiste écologique … L’année dernière, un ministre de la république nous annonçait qu’il avait trouvé un partenaire industriel qui pouvait transformer l’exploitation du gaz de schiste par la (seule technique existante de) fracturation hydraulique en un processus d’exploitation (sic !) «écologique». Nos alchimistes […]

Journée de la Transition citoyenne

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - ven, 19/09/2014 - 21:15
JOURNÉE DE LA TRANSITION CITOYENNE
LE 27 SEPTEMBRE 2014

Communiqué de presse du 11/09/14

Des évènements partout en France et en Isère, ça se passe à Eybens.
www.transitioncitoyenne.org
www.moicitoyen.org

Plus de 150 évènements locaux attendus partout en France
Le Collectif pour une Transition Citoyenne initie une Journée de la transition, le samedi 27 septembre, à travers toute la France. Elle sera une vitrine pour montrer des actions locales et attester de la pertinence et des avantages que peut générer une transition portée par les citoyens et les citoyennes en termes d'emploi, d'économie, de qualité de vie et de liens sociaux retrouvés. Plus d'une centaine d'évènements sont attendus pouvant aller d'une journée porte ouverte sur une réalisation exemplaire à l'organisation d'une grande fête avec des stands nombreux témoignant que le changement est bien là, à la portée de tous.

Une occasion formidable de rassembler les initiatives locales et d'amplifier le mouvement de la transition
L'idée de refonder notre société sur des bases plus respectueuses de l'humain et de la nature commence à être entendue. Cette transition est un gros chantier dont la réalisation souffre de la dispersion des acteurs. C'est pourquoi, fortes de 10 à 30 années de bonnes pratiques chacune dans leur domaine, les structures qui composent aujourd'hui le Collectif font alliance pour mutualiser leurs expériences et faire raisonner les bonnes pratiques citoyennes.

A propos du Collectif pour une Transition Citoyenne :
Créé en mai 2013, il comprend 16 structures qui œuvrent, chacune dans leurs domaines et partout en France, à la construction d'une société écologique, sociale ethumaine : les Amis de la Terre, Alternatiba, Artisans du Monde, Association l'âge de faire (le Plan ESSE), ATTAC, Bio Consom'acteurs, Biocoop, Cfé, Colibris, Enercoop, Energie Partagée, les Jardins de Cocagne, MIRAMAP, la NEF, Terre de Liens, Villes et Territoires en Transition.

JOURNÉE DE LA TRANSITION EN ARDÈCHE

à Bidon, Saint Didier sous Aubenas, Mayres, St Andéol de Fourchade, Cruas et Guilherand Grange
Toutes les infos nécessaires sur www.oui-transition07.org

JOURNÉE DE LA TRANSITION À EYBENS (38320)

Un événement de grande ampleur à Eybens
Organisé par Les Amis du Zeybu, Colibris, Enercoop Rhône-Alpes, ATTAC38 et ATTAC Grésivaudan, Energie Partagée, le groupe local de la Nef, Terre de Liens, CRI-AC, Alliance PEC, collectif Roosevelt, ALEC, les HabILeS, Sangha loka, Gourmandises Sauvages, Réseau Citoyen du Grésivaudan, l'atelier d'auto-réparation de vélos Stalingrad-Capuche et Vecteur Activités, avec l'objectif de réunir, partager, échanger... pour opérer la transition.
Joyeuse transition à tous ! Voilà le credo des associations citoyennes qui se retrouveront à Eybens le 27 septembre prochain, à l'initiative des "Amis du Zeybu". Cette journée se déroulera entre 10h00 et 18h00.
Au fil de la journée des stands, un atelier d'auto-réparation vélos, des cafés-citoyens, des jeux pour toute la famille... A 12h, une Zeybu soupe, un concept convivial et participatif, chacun amenant des légumes et/ou fruits afin de cuisiner ensemble.
14h30 : une conférence-débat de Stéphane Labranche, membre du GIEC, sur "les freins sociologiques à la transition énergétique".

Un coup d'envoi marqué par la campagne « Moi citoyenne, moi citoyen, je m'engage... » incitant chacune et chacun à changer ses habitudes
Depuis le lundi 1er septembre, la campagne « Moi, Citoyen » est lancée. Son but est d'encourager les citoyennes et citoyens à prendre leur avenir en mains et à s'engager dans la transition citoyenne de manière concrète, tout en la rendant visible pour l'inspiration de tous. C'est une invitation, à prendre un engagement concret pour changer un aspect précis et librement choisi de son mode de vie (alimentation, consommations, déplacements, responsabilité dans la société, etc.). Les engagements citoyens sont recueillis symboliquement sur un site Internet dédié www.moicitoyen.org, avec photos, commentaires et vidéos.

Informations pratiques journée d'Eybens :
Lieu : allée du gerbier ainsi qu'au centre social des Coulmes situés dans le quartier des Maisons Neuves. 38320 Eybens
Renseignements : [email protected]
Plus d'infos sur l'évènement d'Eybens : www.transitioncitoyenne.org/transition/evenement/52-Eybens
Tous les évènements organisés en France : www.transitioncitoyenne.org/27septembre2014-journees-transition/

Contact presse : Jean Jacques Pierre (Les Amis du Zeybu) - 07 82 11 24 16 - [email protected]
Relations presse : [email protected]

* Télécharger le communiqué de presse (pdf 1,5 Mo)
* Télécharger l"affiche (pdf 3,5 Mo)

JOURNÉE DE LA TRANSITION À LYON-VILLEURBANNE (69)

Le Collectif pour une Transition Citoyenne 69 organise le 27/09 une journée sur la transition citoyenne à Lyon (69) avec notamment le lancement d'Alternatiba Rhône !

Cette journée sera de 9H à 17H au Caravansérail Café (150 Rue du 4 Août 1789, Villeurbanne)

Le programme est accessible à partir du lien suivant : www.transitioncitoyenne.org/transition/evenement/96-LYON

Cet évènement s'inscrit dans le cadre de la campagne "moi citoyen" et de la "journée de la transition citoyenne"

Pour participer à cette journée, merci de remplir le formulaire

Journée de mobilisation contre les GHDS et contre le TAFTA

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - ven, 19/09/2014 - 20:55
JOURNÉE DE MOBILISATION CONTRE LES GHDS ET CONTRE LE TAFTA
SAMEDI 11 OCTOBRE 2014 À NARBONNE ET À GRENOBLE

JOURNÉE DE MOBILISATION
CONTRE LES GHDS ET CONTRE LE TAFTA

SAMEDI 11 OCTOBRE 2014 À NARBONNE ET À GRENOBLE

INSCRIVEZ-VOUS POUR LE CAR DE NARBONNE AU DÉPART DE L'ARDÈCHE
MOBILISONS NOUS ET VENONS NOMBREUX

GRENOBLE

Journée internationale contre la fracturation hydraulique et contre l'exploitation des hydrocarbures non-conventionnels

* Deux séances/débat GDS et Taft avec la participation de Thomas Porcher et Frédéric Farah, professeurs d'économie politique européenne
* Une conférence de presse avec le maire de grenoble Éric Piolle
* Stands et animations théâtrales

NARBONNE

10h30 : rassemblement aux Halles de Narbonne et départ de la manifestation
Retour sur les Barques (quai de l'Aude) vers 12h/12h30.

NB des organisateurs : Pendant la manif les drapeaux et autres banderoles des partis politiques ne sont pas souhaités.

12h30 : Direction le Palais du Travail (tout proche) pour le pique-nique tiré du sac.

L'après-midi :

* Stands des collectifs anti GHDS
NB des organisateurs : les partis politiques et associations constituant le collectif anti-TAFTA sont invités à participer. Ils se sont engagés à n'aborder que le TAFTA et les thèmes "environnementaux".

* En même temps que les stands, auront lieu conférence(s) et projections de film(s).
NB des organisateurs : : sous réserve de modification est la participation d'intervenants tel que Séverin Pistre, hydrogéologue, de RM Jennar (PG), de Jacqueline Balvet (ATTAC) et d'un représentant de la plateforme catalane anti TAFTA/GDS.
Les interventions des conférenciers seront brèves et synthétiques (moins d'une demi heure) de façon à permettre d'ouvrir de larges débats.

* Le film « Terre de schistes » et un film sur les GHDS en Alaska ont été proposés. On demandera au cinéma local de bien vouloir en passer un en fin d'après midi.

* L'animation musicale sera(it) assurée par la Fanfare du Minervois et les Goulamaska (musique festive).
* Buvette au Palais

APPEL À INSCRIPTIONS POUR LE CAR
AU DÉPART DE L'ARDÈCHE

Le Collectif 07 SGHDS a prévu d'affréter un car pour effectuer le déplacement.
Pour cela un appel à inscriptions est lancé.

Les entreprises de transport sollicitées proposent : * un car de 53 places * Tarif : 25 euros/personnes * Départ à 6h00 d'Aubenas (pour respecter les impératifs de conduite et être à 10h30 à Narbonne) * Retour : départ de Narbonne à 16h00 précises

* Arrêts pour la montée et la descente du car : Aubenas (gare routière) - Rosières (arrêt du car devant la place) - St Paul le Jeune (arrêt du car devant la place) - St Ambroix (arrêt du car devant la place) et Alès (Piscine d'Alès)

Le car ne sera définitivement réservé que lorsque suffisamment de militants seront inscrits.
La date butoir pour réserver le car auprès du transporteur est le 30 septembre.

Vous désirez vous inscrire ?
remplissez le formulaire
Envoyez un chèque de 25 euros/personnes à l'ordre de Association SGHDS 07
Pour plus de réactivité et éviter la redirection du courrier postal, envoyez le chèque à : Olivier Sébart - Pour le Collectif 07 SGHDS - Ponges - 07140 Chambonas
Ce chèque ne sera encaissé que lorsque le car sera effectivement réservé.
En cas d'empêchement de dernière minutes contactez-nous de manière à donner les places à qq un d'autre.

Surveillez le remplissage du car

Si vous avez besoin de renseignements complémentaires avant la 11 octobre vous pouvez joindre le Collectif 07 via cette adresse de courriel [email protected] ou en contactant Christophe Tourre au 06 01 80 32 33 ou bien encore Olivier Sébart au 06 12 82 21 50

Si vous avez besoin, le 11 octobre, d'entrer en contact avec les personnes en charge des passagers, veuillez contacter Olivier Sébart au 06 12 82 21 50 ou Marie-Hélène Vrillon 06 83 29 14 01 qui sera au départ à Aubenas.

Télécharger et diffusez cet appel (pdf 131 ko)

Le Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie s'apprête à octroyer quatre nouveaux permis de recherche

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - ven, 19/09/2014 - 20:53
LE MINISTÈRE DE L'ECOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ENERGIE S'APPRÊTE À OCTROYER QUATRE NOUVEAUX PERMIS DE RECHERCHE

Le Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie s'apprête à octroyer quatre nouveaux permis de recherche exclusif d'hydrocarbures. Ces octrois font suite à des demandes rédigées en 2010… à l'époque où la fracturation hydraulique n'était pas encore interdite en France.

L'un d'entre eux (au moins), le permis de Gastins n'a strictement rien de conventionnel. Il s'agit d'un permis visant les "tight" autrement dit "les huiles de réservoirs compacts" qualifiés par l'IFPEN de "non conventionnels".

Par ailleurs, nous avions pu croire, qu'avec la signature par Philippe Martin le 19 décembre dernier, refusant à Hess Oil la mutation de 8 permis du Bassin Parisien, que les pétroliers auraient revu leurs ambitions à la baisse. Il n'en n'est rien. Nous venons d'apprendre que les pétroliers contestent cette décision en portant l'affaire devant le Tribunal Administratif, en déposant une plainte contre l'Etat pour "excès de pouvoir".

Téléchargez un résumé de la situation actuelle concernant le futur permis de Gastins (Seine-et-Marne) (pdf 77 ko)

Voici en quelques lignes les conclusions :

le permis de Gastins va être octroyé à Vermilion, au motif qu'il est mitoyen de Champotran et du permis de Saint-Just-en-Brie. Pourtant le permis de Saint-Just en Brie est arrivé en fin de troisième période en juin 2013. Vermilion a certes fait une demande de prolongation exceptionnelle, mais pour l'instant, celle-ci n'a pas été accordée. Est-ce que cette notion de mitoyenneté est bien pertinente ?

les permis de Meaux et de Coulommiers, en cours d'instruction eux aussi, seront-ils, selon la même logique, octroyés à Vermilion, au motif qu'ils seront mitoyens du permis de Gastins ?

la liste des documents mis à disposition du public est modifiée en cours de consultation publique.
On peut comprendre que la mise à disposition simultanée de la notice d'impact écrite en 2010 ainsi que sa mise à jour, révisée en 2014, relève plus de la « boulette » que d'une volonté de transparence. Toutefois on peut être surpris par la suppression brutale des deux documents quelques jours avant la fin de la consultation publique.

le permis de Gastins est octroyé au motif que son objectif est conventionnel.
Or, il ne suffit pas d'écrire le mot “conventionnel” dans une notice d'impact pour que la réalité géologique change !
N'oublions pas qu'en 2010, cinq entreprises concurrentes se disputaient ce territoire, elles voulaient toutes trouver des hydrocarbures non conventionnels dans ce qui apparaissait comme le “Bakken” français. Si du pétrole conventionnel avait été exploitable à l'époque, pourquoi toutes ces entreprises se seraient elles lancées dans des projets beaucoup plus coûteux ? Par simple plaisir de demander un peu plus d'argent à leurs investisseurs ? Pour satisfaire à la mode des hydrocarbures non conventionnels ? Non, la réponse est plus simple : le vote d'une loi au parlement français ne transforme pas la géologie. Il n'y a plus de pétrole conventionnel dans le Bassin Parisien.

Les seuls hydrocarbures encore explorables et exploitables sont soit des “huiles de réservoir compact” (autre nom pour “tight oil”) soit du pétrole de schiste (shale oil).
A la lecture de la notice d'impact de 2010 (page 11), rédigée par Vermilion, et mise à disposition pendant quelques jours sur le site du Medde avant disparition subite, on peut clairement comprendre que ce permis avait pour objectif un gisement de “tight oil*”.
Le “greenwashing” du document de 2010 ne modifie pas les objectifs réels des pétroliers !

comment le Ministère de l'Ecologie peut-il s'apprêter à octroyer un permis au bénéfice d'une entreprise qui conteste auprès du Tribunal Administratif l'arrêté ministériel signé par Philippe Martin le 19/12/13, refusant à Hess la mutation de 8 permis du Bassin Parisien ?
Vermilion, seul titulaire du permis de Château-Thierry a introduit un recours pour « excès de pouvoir » à la suite de la signature par Philippe Martin (ex Medde) qui a refusé à l'entreprise Hess de devenir titulaire de ce même permis de Château-Thierry.
On peut avoir des doutes sur la sincérité d'une entreprise qui porte plainte contre l'Etat quand les décisions prises ne lui conviennent pas !

Madame la Ministre, le permis de Gastins n'est pas un permis de recherche "conventionnel" comme l'affirme vos services.
L'objectif de Vermilion est d'aller explorer les "huiles de réservoir compact" ou "tight oil"
En 2010, si Vermilion avait l'intention d'effectuer des "stimulations hydrauliques", c'est qu'elles étaient nécessaires.
La loi du 13 juillet 2011 n'a pas d'effet sur les réalités géologiques !

Collectif du Pays Fertois

Tous à La Roquebrussanne, demain, samedi 20 septembre, pour la Fête de l'Agriculture Paysanne.

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - ven, 19/09/2014 - 11:54

La Confédération Paysanne du Var, l'ADEAR (Association pour le Développement de l'Emploi Agricole et Rural), Solidarité Paysans, Alliance Provence (les AMAPs), organisateurs de l'évènement, et le Collectif STOP TAFTA 83 vous invitent à une conférence-débat sur le traité de libre échange transatlantique (TAFTA) en présence de José Bové, député européen et ancien porte-parole national de la Confédération paysanne.

Rendez-vous le 20 septembre 2014, à l'Espace René Autran, à La Roquebrussanne (83).   Un stand NON AU GAZ DE SCHISTE sera votre point de rencontre.

"Pétition pour la marche pour le climat" : la plus importante qu'Avaaz ait jamais lancée. Déjà 1 800 000 signatures !

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - ven, 19/09/2014 - 11:41

Voici le texte de la pétition:

A l’attention de tous les responsables locaux, nationaux et internationaux:
Les scientifiques nous préviennent que le changement climatique pourrait s’accélérer au point de devenir incontrôlable, menaçant notre survie et tout ce que nous aimons. Nous vous demandons de maintenir la hausse des températures en dessous du seuil dangereux des 2°C, en réduisant progressivement à zéro la pollution liée aux émissions de dioxyde de carbone. Pour parvenir à ce résultat, vous devez de toute urgence conclure des accords locaux, nationaux et internationaux réalistes afin de faire basculer nos sociétés vers des énergies 100% propres d’ici à 2050. Cette transition doit s'effectuer de manière équitable en venant en aide aux personnes les plus vulnérables. Notre monde mérite d’être sauvé et c’est maintenant qu’il faut agir. Pour tout changer, nous avons besoin de tout le monde. Rejoignez-nous!


Signez en un clic ici:

https://secure.avaaz.org/fr/100_clean_final/?bSYPpdb&signup=1&cl=5872753513&v=46156

Qu’il s’agisse de la ‘bombe au méthane’ de l’Arctique, de l’acidification rapide de nos océans ou d’inondations apocalyptiques, le changement climatique est la plus grande menace pour l’humanité et nous avons besoin de la plus grande pétition jamais lancée pour y répondre. Si nous atteignons un nombre record de signatures, le résultat de cette pétition sera annoncé publiquement à tous les dirigeants réunis lors du sommet de l’ONU. Il sera repris par des centaines d’articles de presse et par toutes les Journées d’actions du monde entier.

100% d’énergies propres, c’est un objectif réaliste. 20% de l’électricité mondiale provient de sources d’énergies propres et l’énergie solaire est moins chère que le charbon dans bien des pays. La seule chose qu'il nous reste à faire, c’est de convaincre nos leaders d’accélérer le mouvement.

Nous sommes en train d’organiser la plus grande mobilisation pour le climat de l’Histoire. Des centaines et des centaines de Journées d’actions locales sont déjà prévues pour le 21 septembre et des centaines de milliers de personnes ont annoncé leur participation. Mais tous ces évènements doivent converger vers un seul but: remettre notre pétition à nos dirigeants. Parlez-en tout autour de vous et rejoignez-nous - signez la pétition en un clic ci-dessous:

https://secure.avaaz.org/fr/100_clean_final/?bSYPpdb&signup=1&cl=5872753513&v=46156

Nous sommes tous différents et magnifiques dans notre diversité. Mais qui que nous soyons, où que nous vivions, le changement climatique met en péril ce que nous aimons et c’est ce qui nous réunit aujourd’hui. Rassemblons-nous maintenant.

Avec espoir,

Ricken, Danny, Lisa, Judy, Alex, Iain et toute l’équipe d’Avaaz

PS - Toutes les signatures comptent. Ajoutez votre voix à notre appel ici en un seul clic: https://secure.avaaz.org/fr/100_clean_final/?bSYPpdb&signup=1&cl=5872753513&v=46156

POUR PLUS D’INFORMATIONS:

Un climatologue déclare publiquement que la planète est fichue! (Gizmodo)
http://www.gizmodo.fr/2014/08/07/climatologue-declare-publiquement-situation-catastrophique.html

L’UE dépasse ses objectifs climat pour 2020 mais reste divisée pour 2030 (Reuters - en anglais)
http://uk.reuters.com/article/2014/05/14/eu-carbon-idUKL6N0O06BG20140514

L’article le plus important sur le changement climatique reste encore inconnu du plus grand nombre (Inside Climate News - en anglais)
http://insideclimatenews.org/news/20140213/climate-change-science-carbon-budget-nature-global-warming-2-degrees-bill-mckibben-fossil-fuels-keystone-xl-oil?page=show

Inondations, tempêtes et vagues de chaleur en 2050: comment les présentateurs météo imaginent le changement climatique (Reuters - en anglais)
http://www.reuters.com/article/2014/09/01/us-climatechange-idUSKBN0GW2OT20140901

Changement climatique: il serait pire que prévu (Sciences et Avenir)
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20140822.OBS6919/changement-climatique-il-serait-encore-pire-que-prevu.html

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2013/07/25/006-methane-etude-nature-impact-economique-ecologique.shtml

USA : les gaz de schiste ne polluent pas, c'est le béton qui n'est pas bon ... ben voyons

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - jeu, 18/09/2014 - 22:40
USA : LES GAZ DE SCHISTE NE POLLUENT PAS, C'EST LE BÉTON QUI N'EST PAS BON ... BEN VOYONS

Selon une recherche menée au Texas et en Pennsylvanie la mauvaise étanchéité des puits serait cause de contamination de l'eau
Cette étude a été menée par des chercheurs dont Thomas Darrah, professeur adjoint des sciences de la terre à l'Université d'Etat de l'Ohio, .
Elle est publiée dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS)

Le Collectif 07 SGHDS s'étonne (pas réellement en fait) qu'une parole de vérité révélée par une académie américaine puisse être reprise telle quelle par des médias français, sans aucun sens critique et sans même une réflexion.

Rapellons qu'il n'y a pas si longtemps des instances officielles scientifiques américaines refusaient de reconnaitre la pollution engendrée par cette industrie, aujourd'hui encore elle la minimise malgré tout ce que l'on arrive à savoir.
Elles refusent encore de reconnaitre les problèmes de santé posées et elles évitent soigneusement de parler de tous les problèmes économiques engendrés.

Souvenons que dans un temps pas si longtemps, ces mêmes instances officielles américaines mentaient à propos de l'Irak, des Armes de Destructions Massives et de leurs réelles motivations de détruire ce pays et sa population. Nous pourrions citer d'autres exemples de ce type, mais il n'y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir.

Qui pourrait encore porter une quelconque crédibilité aux propos venus de l'autre côté de l'atlantique, à un moment où les multinationales américaines et leurs lobbies font tout leur possible pour signer des accords transatlantiques qui mettraient définitivement à genoux les peuples européens au profit des multinationales.

Dans un autre temps, une chanson était chantée : "radio Paris ment, radio Paris ment, radio Paris est allemand"
Aujourd'hui on pourrait la réécrire ainsi : "radio paris craint, radio Paris craint, Radio Paris est américain"

Les lobbies sont à la manoeuvre et la propagande n'en finit pas. Le but est de finir par venir forer quelles qu'en soit les conséquences.
Et nous, opposants, leur répétons encore et toujours "no Gazaran, ni ici ni ailleurs, ni maintenant ni jamais".

Lire l'article "Gaz de schiste et hydrocarbures non-conventionnels : une aberration économique, sanitaire et environnementale"

L'éolienne sous licence libre qu'on pourra construire chez soi

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - jeu, 18/09/2014 - 10:29
L'ÉOLIENNE SOUS LICENCE LIBRE QU'ON POURRA CONSTRUIRE CHEZ SOI

Article de Nathan Frenot sur Green It

Un bureau d'étude lorrain a conçu un prototype de petite éolienne au rendement stable même avec un vent irrégulier, donc installable en milieu urbain et en montagnes, et dont les plans sont en licence libre. _ Tout le monde pourra se procurer les plans pour construire, améliorer, diffuser l'innovation.

Faire tourner des éoliennes en ville ?

De quoi s'agit-il ? C'est une éolienne sur axe vertical à voilure adaptative, conçue pour garder un rendement régulier quand le vent ne l'est pas (vent tournant, irrégulier…), ce qui permet de l'utiliser en milieu urbain ou en montagne.

Le financement actuel permet à Aeroseed (le bureau d'étude lorrain qui a conçu le projet) de mettre en service la première éolienne, de fabriquer la partie électronique ainsi qu'un banc de test et de mesure.

Atteindre 20 000 € leur permettrait de mettre le produit aux normes, de proposer des kits prêts à monter, de le rendre plus silencieux, économique et esthétique ainsi que de payer un informaticien pour coder le logiciel de contrôle et de commande.

Le concept est passionnant. Une des principales contraintes des éoliennes est que l'on ne peut pas en mettre partout parce que le vent doit être régulier et toujours ou presque dans le même sens, ce qui empêche d'en installer en ville ou en montagne (j'habite dans une ville à la montagne : on y voit peu d'éoliennes…). La conception de celle-ci, si l'on en croit Aeroseed, pallie à ce problème.

La suite de l'article de Nathan Frenot :
* sur Green It
* sur Reporterre.net

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le gaz de schiste


17.09.14. - Depuis 2011, la France est le premier pays au monde à avoir interdit officiellement la technique de fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste.

Dans l’Amérique des années Carter, les grandes industries y ont vu un intérêt pour faire face aux chocs pétroliers des années 1970 et ont puisé sans soucis technique ou éthique cet or gris. Cet album est l'histoire des "hommes du pétrole" et des recherches qu'ils ont réalisées pour augmenter les productions des puits exploités par les acteurs du secteur.

 

Enormément documenté et pointu, l'album Energies Extrême revient sur les origines de cette énergie fossile. Traité comme un documentaire télé qui aurait été retranscrit en BD, l'enquête de Sylvain Lapoix se veut complète et sans parti pris affiché. Si l'on se doute bien que traiter un tel sujet ne peut se réaliser sans être soi- même sensibilisé à la cause environnementale, il parvient néanmoins à garder un regard journalistique objectif et non militant sur le sujet. Il fournit suffisamment d'informations au lecteur pour qu'il se forge sa propre opinion.

 

Au dessin Daniel Blancou pose un trait "ligne claire" sur le reportage. Malgré l'abondance d'informations et de textes explicatifs, et même si – avouons-le – on a vu des albums plus palpitants que celui-ci, l'ensemble reste agréablement lisible et pédagogique sans être pesant.

 

En bref : réellement informatif voire indispensable pour la compréhension des enjeux liés au gaz de schiste.

 

Energies extrêmes par Lapoix et Blancou chez Futuropolis



isa77_Jouarre's insight:

le gaz de schiste en BD par Sylvain Lapoix, à lire bien évidemment



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Pour préserver notre patrimoine naturel des méfaits éventuels de la recherche ou de l'extraction de gaz de schiste, des élu-e-s, de Flayosc et d'ailleurs se mobilisent. Un article de Var Matin.

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - mer, 17/09/2014 - 18:08

Merci à l'ASPN pour son travail et à la ville de Flayosc qui nous a reçus et s'engage pleinement dans cette démarche de précaution. Merci de même à Var Matin pour le soutien qu'il apporte par la diffusion de l'information.

Élections au Nouveau-Brunswick : oui ou non au gaz de schiste


15.09.14. - Un des enjeux majeurs de la campagne électorale au Nouveau-Brunswick est l'exploitation du gaz de schiste. Les principaux partis politiques sont divisés sur la question. Et les électeurs semblent l'être tout autant.

Les progressistes-conservateurs ont décidé de jouer le tout pour le tout et d'en faire le thème central de leur campagne. « Disons oui » aux ressources naturelles est le slogan de ce parti, au pouvoir depuis quatre ans.

[…]

Le Parti libéral, lui, promet d'instaurer un moratoire d'une durée indéterminée sur la fracturation hydraulique. Lorsqu'il parle de moratoire, le chef Brian Gallant souligne toujours qu'il appuie tout de même la réalisation de quatre autres projets énergétiques. Il s'agit de l'oléoduc Énergie Est, du terminal d'exportation pétrolière à Saint-Jean, du terminal d'exportation de gaz naturel liquéfié et de la mine Sisson Brook.

Le NPD et le Parti vert veulent eux aussi un moratoire.

Le schiste sur le terrain

Sur le terrain, difficile d'éviter le sujet durant le porte-à-porte. Certains l'abordent même de front, comme le candidat progressiste-conservateur dans Kent-Nord, Claude Williams.

« C'est moi qui amène la question, je vois que les gens sont préoccupés par cette question, qui est d'ailleurs très émotionnelle ici, dans le comté de Kent », dit-il.

Selon lui, le Nouveau-Brunswick ne peut pas ignorer la richesse dans son sol : « Est-ce qu'on veut rester une province pauvre et prendre les ressources naturelles des autres provinces ou est-ce qu'on veut se prendre en main de façon responsable et développer nos ressources naturelles? »

[…]

L'automne dernier, l'entreprise SWN Resources a effectué des tests sismiques dans le comté de Kent pour étudier la possibilité d'exploiter le gaz de schiste dans la région, ce qui a déclenché une série de manifestations contre le développement de cette industrie. Durant des semaines, les militants anti-gaz de schiste ont été très actifs pour contrer les travaux exploratoires. Plusieurs hésitent d'ailleurs à s'affichent en faveur de l'exploitation du gaz de schiste.

Un récent sondage commandé par Radio-Canada révèle cependant que près de la moitié des Néo-Brunswickois appuient l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste, mais qu'un même pourcentage de gens craignent des répercussions sur l'environnement.

« Comment ça se fait que nos docteurs, nos professionnels de la santé disent (qu'il faut un) moratoire et que le politicien Claude Williams : il n'y a pas de problème, faites-nous confiance. Moi, quand j'ai un problème de santé, je vais voir un professionel de la santé, pas un politicien. »— Nicole Richard, porte-parole du comité Notre environnement, notre choix

[…] Pour Denis Larocque, chef de la direction financière de Major Drilling, une entreprise basée à Moncton, le choix est clair : il faut aller de l'avant avec le gaz de schiste.

« Pour moi, je vois cela comme,  les risques sont minimisés au point où on n'a presque pas le choix de sauter sur ce train-là. Ça a un impact énorme pour la province. Pas juste en jobs directs, mais en emplois dans le secteur du transport, les services et la fabrication. Il y a énormément d'emplois qui peuvent être créés, et aussi des impôts qui peuvent être récoltés pour pouvoir nous aider à fixer les problèmes qu'on a dans le domaine de la santé, de l'éducation et tout cela », explique M. Larocque. 
isa77_Jouarre's insight:

Au Nouveau Brunswick il y a un parti "progressiste-conservateur". C'est peut-être un concept à exporter sur le vieux continent…



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Fuite de gaz: l’héritage empoisonné des gazières, l’insouciance de nos gouvernements!


02.09.14. -  Plus de 600 forages en lien avec l’exploration et l’exploitation du gaz naturel, du gaz de schiste, du pétrole et de la saumure ont été réalisés dans la vallée du St-Laurent. La très grande majorité des puits et forages ont été abandonnés par les compagnies. Plusieurs fuient mais aucune inspection systématique de ces sites n'a jamais été faite malgré les demandes répétées des citoyens et de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA).

Des citoyens impliqués dans la lutte au gaz de schiste sur le territoire de la Vallée du St-Laurent accompagnés de monsieur Marc Durand, docteur et ingénieur en géologie, et de monsieur André Bélisle, président de l’AQLPA, ont fait la démonstration que des fuites incontrôlées émanaient de deux de ces anciens puits de gaz naturel abandonnés par la SOQUIP dans les années 70 dans la région de Lotbinière. […]

Pour monsieur Marc Durand, cela n’est guère surprenant car «les bouchons de béton mis en place pour obturer ces puits montrent des lacunes très importantes et inévitables au fil des années tant aux puits plus anciens fermés et abandonnés depuis des décennies qu’au niveau des nouveaux puits et forages de gaz de schiste lorsqu’ils seront fermés et abandonnés par les compagnies gazières. » Dans le cas des puits de gaz de schiste, sous haute pression, des problèmes beaucoup plus sérieux se poseront lors de l’obturation en raison des failles naturelles amplifiées par la fracturation de la roche mère et des produits chimiques utilisés pour l’effectuer.

Les volumes de méthane émis par ces deux puits abandonnés représentent plus de 20,000 m3 par année, de quoi pouvoir chauffer une dizaine de maisons. C’est l’équivalent de 105 cordes de bois de chauffage (chêne sec). C’est l’équivalent de plus de 286 tonnes de CO2i dans l’atmosphère pour ces seuls deux puits, alors qu’il y en a plus de 600 dans la Vallée du St-Laurent et de 900 au Québec. « Comme nous avons constaté que du méthane s’échappe aussi du sol et qu’il est impossible d’estimer ces fuites, on peut en déduire que le bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) que les gazières nous laisse en héritage est extrêmement inquiétant », souligne Serge Fortier.

«Le Québec n’a pas atteint ses objectifs de réduction des GES. On est encore plus loin des cibles qu’on le pense car l’inventaire ne tient pas compte des émissions fugitives des puits abandonnés. De plus, dans son dernier rapport, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a révisé à la hausse le pouvoir de réchauffement planétaire (PRP) du méthane, le faisant passer de 21 fois à 36 fois celui du CO2. Les données gouvernementales ne reflètent pas encore ce nouveau facteur multiplicateur. Dans le contexte actuel des bouleversements climatiques de plus en plus évidents, le gouvernement du Québec doit rapidement adopter un plan de réduction des GES et ce plan devra notamment comprendre des actions urgentes visant les fuites de méthane de ces puits», ajoute André Bélisle.[…]

Un grand pique-nique collectif, accompagné d’une éplu«schiste» de blé d’inde et la visite de puits de gaz qui fuient, aura lieu le dimanche 14 septembre de 11h à 16h sur le site du puits abandonné de Sainte-Françoise (12e rang est).

[…] Cet évènement, jamais réalisé auparavant, se fera autour d’un rassemblement festif et d’un bon lunch en plein air et en famille. Le blé d’inde sera cuit à même le gaz perdu qui s’échappe du puits. Durant la cuisson, nous contribuerons à réduire de 9 fois les émissions de CO2 de ce puit, en plus de n’émettre aucun CO2 en n’utilisant pas de propane.



isa77_Jouarre's insight:

un pique nique cuisiné avec les fuites de gaz des puits orphelins… une idée à retenir…



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

La Nouvelle-Écosse (Canada) interdira la fracturation hydraulique


03.09.14. - Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a fait savoir qu’il présentera cet automne un projet de loi interdisant la fracturation hydraulique à forts volumes dans une perspective d’exploitation de gaz de schiste.

Le ministre de l’Énergie Andrew Younger dit croire que la population n’est pas à l’aise avec la fracturation hydraulique.

Cette annonce survient moins d’une semaine après qu’un groupe d’experts eut publié un rapport indiquant que la fracturation ne devrait pas être permise jusqu’à ce que davantage de recherches indépendantes aient été menées sur les impacts de cette technique sur la santé, l’environnement et l’économie.

Un moratoire de deux ans sur la fracturation hydraulique a été instauré en 2012, dans la foulée de la croissance de la grogne populaire en Nouvelle-Écosse et dans la province voisine du Nouveau-Brunswick. Toujours selon M. Younger, le gouvernement libéral a pris sa décision à la suite d’avis reçus de la part du public, y compris des leaders autochtones de la province.

 

Inquiétude 

«Les Néo-Écossais ont très largement indiqué leurs inquiétudes à l’idée de permettre de la fracturation hydraulique à fort volume dans le cadre de l’exploitation du gaz de schiste dans cette province, à ce moment-ci, a précisé le ministre par communiqué. Les ressources fossiles appartiennent aux Néo-Écossais, et nous devons respecter cette confiance que l’on nous porte pour comprendre leurs inquiétudes.»

 Les partisans de la fracturation soutiennent que l’exploitation pourrait relancer l’économie stagnante de la province et réduire sa dépendance envers les centrales au charbon polluantes. […]



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Proximity to Natural Gas Wells and Reported Health Status: Results of a Household Survey in Washington County, Pennsylvania

12.09.14. -  Abstract

Background: Little is known about the environmental and public health impact of unconventional natural gas extraction activities including hydraulic fracturing that occur near residential areas.

Objectives: To assess the relationship between household proximity to natural gas wells and reported health symptoms.

Methods: We conducted a hypothesis generating health symptom survey of 492 persons in 180 randomly selected households with ground-fed wells in an area of active natural gas drilling. Gas well proximity for each household was compared to the prevalence and frequency of reported dermal, respiratory, gastrointestinal, cardiovascular, and neurological symptoms.

Results: The number of reported health symptoms per person was higher among residents living <1 km (mean 3.27 ± 3.72) compared with >2 km from the nearest gas well (mean 1.60 ± 2.14, p=0.02). In a model that adjusted for age, gender, household education, smoking, awareness of environmental risk, work type, and animals in house, reported skin conditions were more common in households <1 km compared with >2 km from the nearest gas well (OR= 4.1; 95% CI: 1.4, 12.3; p=0.01). Upper respiratory symptoms were also more frequently reported in persons living in households less than 1 km from gas wells (39%) compared to households 1-2 km or >2 km from the nearest well (31 and 18%, respectively) (p=0.004). No equivalent correlation was found between well proximity and other reported groups of respiratory, neurological, cardiovascular, or gastrointestinal conditions.

Conclusion: While these results should be viewed as hypothesis generating, and the population studied was limited to households with a ground fed water supply, proximity of natural gas wells may be associated with the prevalence of health symptoms including dermal and respiratory conditions in residents living near natural gas extraction activities. Further study of these associations, including the role of specific air and water exposures, is warranted.


isa77_Jouarre's insight:

Il est préférable de ne pas habiter à côté d'un puits. Plus on est près, plus les risques sanitaires sont élevés (troubles respiratoires, etc)



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

“This Changes Everything” (Naomi Klein) Including the Anti-Fracking Movement

15.09.14. - 


isa77_Jouarre's insight:

Sandra Steingraber, scientifique et activiste anti-schiste américaine, fait la critique (positive) du nouveau livre de Naomi Klein qui sort le 16 septembre. Naomi Klein, entre autres choses, interroge le rôle d'un certain nombre de groupes environnementalistes américains qui ont accepté de collaborer pour mettre en place une réglementation concernant la fracturation hydraulique. 



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Commission européenne: l'Espagnol Canete cède ses actions dans le secteur pétrolier

16.09.14. - Bruxelles - Le commissaire européen désigné à l'Action pour le climat et à l'Energie, l'Espagnol Miguel Arias Canete, va se délester des participations qu'il détenait dans deux entreprises pétrolières afin de faire taire les critiques sur un possible conflit d'intérêts, a annoncé mardi le Parti populaire européen (PPE), dont il fait partie.

J'ai donné des instructions pour me séparer des participations que je détenais dans le secteur énergétique dès que j'ai été désigné commissaire (...) afin d'éviter de créer le moindre soupçon de conflit d'intérêts, a affirmé M. Canete cité dans le communiqué du PPE.

La cession des parts sera faite le 18 septembre, soit dix jours avant les auditions de chaque commissaire désigné au Parlement européen, où M. Canete risque d'être malmené.

L'ancien ministre espagnol de l'Agriculture, tête de liste du PPE aux dernières élections européennes, avait déclaré en juin détenir des participations de 2,5% chacune dans deux entreprises pétrolières, Petrolifera Ducar et Petrologis Canarias, pour un montant évalué en 2011 à 326.000 euros.

Dès sa nomination au sein du futur exécutif européen, des ONG avaient dénoncé le profil de M. Canete. Il devra résoudre des conflits d'intérêts et améliorer son bilan environnemental en tant que ministre pour prouver qu'il est à la hauteur, avait jugé Greenpeace-UE.

M. Canete suscite également la polémique pour avoir tenu des propos où il évoquait sa supériorité intellectuelle face à une responsable socialiste, lors de la campagne pour les européennes.



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation
Syndiquer le contenu