Langue

STOP et NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTES ! (agglutination)

Gaz de schiste - La Croix

Google actu "Schiste" - lun, 09/01/2017 - 10:35

Gaz de schiste
La Croix
Je réagis au sujet de l'article du 21 décembre « Total fait le pari du gaz de schiste américain » (lire ci-après). Tout est dit sur le plan économique de cette certainement très juteuse opération à court terme, mais rien en revanche concernant les ...

Le schiste reprend du poil de la bête aux Etats-Unis | Zone bourse - Zonebourse.com

Google actu "Schiste" - dim, 08/01/2017 - 06:06

Le schiste reprend du poil de la bête aux Etats-Unis | Zone bourse
Zonebourse.com
La hausse des cours du pétrole redonne des couleurs aux hydrocarbures de schiste aux Etats-Unis qui ont particulièrement souffert de la chute des prix ces ...

et plus encore »

Le schiste reprend du poil de la bête aux Etats-Unis - Romandie.com - Romandie.com

Google actu "Schiste" - dim, 08/01/2017 - 06:02

Le schiste reprend du poil de la bête aux Etats-Unis - Romandie.com
Romandie.com
New York - La hausse des cours du pétrole redonne des couleurs aux hydrocarbures de schiste aux Etats-Unis qui ont particulièrement souffert de la chute des ...

et plus encore »

Gaz de schiste: la forêt de Sherwood menacée de disparition? - L'Express

Google actu "Schiste" - sam, 07/01/2017 - 17:56

L'Express

Gaz de schiste: la forêt de Sherwood menacée de disparition?
L'Express
Une ONG écologiste britannique craint que le Major Oak, un chêne vieux de 800 ans connu pour avoir abrité les aventures Robin des bois dans la forêt de Sherwood en Angleterre, ne résiste pas aux exploitations de gaz de schiste d'une société britannique.
La célèbre forêt de Sherwood menacée par l'exploitation du gaz de ...Metro Belgique

6 autres articles »

Le fantôme de Robin des bois en péril ?

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - ven, 06/01/2017 - 18:22
Encouragée outre-Manche par les gouvernements conservateurs successifs, l'exploitation du gaz de schiste pourrait viser un lieu symbolique et s'attirer de nombreux détracteurs : la forêt de ...

Royaume-Uni : la Foret de Sherwood convoitée pour son gaz de ... - L'Energeek

Google actu "Schiste" - ven, 06/01/2017 - 10:16

L'Energeek

Royaume-Uni : la Foret de Sherwood convoitée pour son gaz de ...
L'Energeek
La forêt de Sherwood, dans le comté de Nottinghamshire au Royaume-Uni, célèbre repère de Robin des Bois et de ses acolytes, serait aujourd'hui très convoitée pour ses réserves en gaz de schiste. Des études préliminaires à l'exploitation de la zone ont ...
La célèbre forêt de Sherwood menacée par l'exploitation du gaz de ...Metro Belgique
La forêt de Sherwood est menacée par une société pétrochimiqueKonbini France
Les dits du vendredi – 7Presselib

5 autres articles »

Campagne code minier

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - mer, 04/01/2017 - 18:09
CAMPAGNE CODE MINIER

Les 17 et 18 janvier 2017, la Commission du développement durable de l'Assemblée Nationale examinera la proposition de loi portant adaptation du code minier au droit de l'environnement.
Celle-ci sera ensuite discutée, en séance publique, en première lecture, à l'Assemblée Nationale et soumise au vote de votre député(e) après débat.

Des collectifs opposés au gaz de couche et aux pétrole et gaz de schiste vous proposent de mener une campagne de mobilisation citoyenne afin de faire pression sur vos députée(e)s en les interpellant au moyen de cartes-pétitions pour leur demander d'amender le texte.

Ces cartes-pétitions expriment très brièvement en une ou deux phrases des demandes au regard des objections (non exhaustives) que nous pouvons avoir concernant le contenu de cette proposition de loi.

Ces demandes ont « ciblées » quelques points emblématiques de ce texte mais nous sommes conscients qu'elles n'en font pas le tour complet car elles sont nombreuses.
(téléchargez, en pdf, les 16 fiches de synthèse des remarques formulées par des collectifs opposés au gaz de couche et aux pétrole et gaz de schiste).

C'est pourquoi, il est important d'aller rencontrer personnellement son-sa député(e), pour ceux qui le peuvent, et pourquoi pas avec l'ensemble des cartes-pétitions que vous aurez signées.
N'oubliez pas, ils seront dans la période de présentation de leurs vœux, un moment à saisir pour les sensibiliser et leur rafraîchir la mémoire puisqu'ils feront leur bilan et dessineront leurs perspectives...

Le kit de la campagne intitulé « La sale mine du futur code minier » se décline par un texte de présentation expliquant le pourquoi de cette campagne, accompagné de six cartes-pétitions à envoyer à son-sa député(e) avant le 10 janvier 2017.
Téléchargez l'ensemble du kit avec tous ses documents

Comment participer à cette campagne ?

I – Dans chaque dossier, vous trouverez un texte de présentation de cette campagne.

II - Pour envoyer une ou plusieurs cartes à votre député(e), vous devez d'abord l'imprimer.
Vous trouverez trois dossiers

  • 1 - un dossier avec les cartes couleur
  • 2 - un dossier avec les cartes en noir et blanc
  • 3 - un dossier avec les cartes sans logo

Deux solutions s'offrent à vous

1) la carte « pliée »
Vous imprimez la carte que vous avez choisie dans le fichier « cartes pliées »
Vous découpez le haut et le bas de la feuille comme indiqué
Vous pliez suivant les pointillés
Vous collez (ou scotchez la carte)

2) la carte « recto-verso »
(Dans cette version, les cartes sont groupées deux par deux)
Vous imprimez le recto des cartes choisies dans le fichier « Cartes recto-verso »
Vous imprimez ensuite le verso de la même carte au verso de votre feuille
Vos découpez les cartes suivant les traits de coupe

III - Signez et faites signer les cartes-pétitions, puis envoyez-les à votre député(e) avant le 10 janvier 2017
Faire une recherche localisée de votre député(e) par département

IV - Diffusez-les autour de vous réseaux, ami(e)s, associations, média(s) de votre département

La Tunisie avance sur le gaz de schiste - LeGazdeSchiste

Google actu "Schiste" - mer, 04/01/2017 - 16:10

LeGazdeSchiste

La Tunisie avance sur le gaz de schiste
LeGazdeSchiste
Après avoir mené une première enquête sur la possible extraction du gaz de schiste enfoui dans le pays, la Tunisie passe à une phase d'études plus approfondies. Une solution qui lui permettrait de réduire sa facture énergétique tout en créant des ...

GB : la forêt de Sherwood menacée par les gaz de schiste

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - mer, 04/01/2017 - 15:48
LA FORÊT DE SHERWOOD,
FUTURE ZAD DE « ROBIN DES BOIS » ÉCOLOS ?

En Angleterre, les opposants à l'extraction du gaz de schiste se mobilisent pour sauvegarder la forêt de Sherwood et son arbre quasi millénaire, menacés par un groupe pétrochimique.

Article de Alexandre Hervaud sur Libération

Encouragée outre-Manche par les gouvernements conservateurs successifs, l'exploitation du gaz de schiste pourrait viser un lieu symbolique et s'attirer de nombreux détracteurs : la forêt de Sherwood, dans le comté de Nottinghamshire, à jamais liée au folklore de Robin de Bois.

La branche anglaise des Amis de la Terre, ONG engagée dans la protection environnementale, a annoncé dimanche que le groupe pétrochimique britannique Ineos compte lancer des mesures de prospection sismique, soit l'analyse des échos d'ondes sismiques créées par des camions vibreurs pour visualiser en profondeur les structures géologiques. Ces études préparatoires constituent une première étape avant la fracturation hydraulique, méthode controversée qui consiste à injecter en profondeur et à forte pression un mélange d'eau et produits chimiques additionnés de sable pour libérer du gaz contenu dans de la roche de schiste.

L'une des « nombreuses zones » concernées selon l'ONG, qui a récupéré des documents via une requête officielle auprès de la Commission des forêts du Royaume-Uni, est la forêt de Sherwood, une réserve naturelle nationale. Pour les Amis de la Terre, « si ces plans sont maintenus, la prospection sismique d'Ineos aurait lieu à quelques centaines de mètres du Major Oak [« grand chêne, ndlr], un arbre de plus de huit cents ans qui aurait abrité Robin des Bois et ses joyeux compagnons », selon le folklore local qui a irrigué la littérature puis la culture populaire depuis la fin du Moyen Age. L'arbre, fragilisé, a déjà plusieurs de ses branches soutenues par des tuteurs afin d'éviter qu'elles ne s'affaissent sous leur poids.

.................

Prévu samedi aux abords de la forêt, un rassemblement d'opposants, comme la pétition, se sert d'un logo avec une flèche décochée sur un arbre. « Le public veut protéger la campagne anglaise et préfère les énergies renouvelables au gaz de schiste pollueur, qui ne fait qu'empirer le changement climatique », déclare Shrubsole sur le site des Amis de la Terre.

..................

Lire la suite de l'article de Alexandre Hervaud sur Libération

......... Code minier : campagne de mobilisation citoyenne ........ Faites pression sur vos député(e)s en les interpellant au moyen de cartes-pétitions pour leur demander d'amender la proposition de loi portant adaptation du code minier au droit de l'en

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - mar, 03/01/2017 - 16:58
Les 17 et 18 janvier 2017, la Commission du développement durable de l'Assemblée Nationale examinera la proposition de loi portant adaptation du code minier au droit de l'environnement . Celle-ci sera ensuite discutée, en séance publique, en première...

Après avoir découvert le plus grand champ de gaz de l’histoire de la Tunisie, Anadarko quitte le pays

Gaz de Schistes Provence - mar, 03/01/2017 - 10:02
source: espace manager

 

La compagnie pétrolière américaine Anadarko a décidé de quitter la Tunisie et de relâcher le fameux permis de prospection « Borj El Khadhra Sud » qu’elle détenait avec l’Entreprise Tunisienne d’Activités Pétrolières (à raison de 45% pour elle et 55% pour l’ETAP).

Bien qu’elle ait dépensé quelque 100 millions de dollars d’investissement dans le forage et bien que les résultats des prospections ont été très positifs et ont démontré qu’il s’agit bel et bien du plus grand gisement de l’histoire des hydrocarbures en Tunisie, la compagnie vient, semble t-il, d’informer le ministère de l’Energie des Mines, et des Energies renouvelables de sa décision de relâcher le permis.

La compagnie a pris cette décision car elle n’a pas pu obtenir du gouvernement tunisien l’autorisation pour effectuer les tests de fracturation à 4000 mètres de profondeur pour vérifier l’existence de gaz de schiste qu’elle développe dans de nombreux pays à travers le monde dont particulièrement l’Algérie.


La forêt de Sherwood, future ZAD de «Robin des bois» écolos ?

Gaz de Schistes Provence - lun, 02/01/2017 - 23:09
GAZ DE SCHISTE Source : Libération

Par Alexandre Hervaud — 2 janvier 2017 à 18:16 


Major Oak, le chêne quasi millénaire de la forêt de Sherwood, dans le Nottinghamshire, en Angleterre. Photo CC BY 2.0 Chris Evans. Flickr

En Angleterre, les opposants à l’extraction du gaz de schiste se mobilisent pour sauvegarder la forêt de Sherwood et son arbre quasi millénaire, menacés par un groupe pétrochimique.
  • La forêt de Sherwood, future ZAD de «Robin des bois» écolos ?

Encouragée outre-Manche par les gouvernements conservateurs successifs, l’exploitation du gaz de schiste pourrait viser un lieu symbolique et s’attirer de nombreux détracteurs : la forêt de Sherwood, dans le comté de Nottinghamshire, à jamais liée au folklore de Robin de Bois.

La branche anglaise des Amis de la Terre, ONG engagée dans la protection environnementale, a annoncé dimanche que le groupe pétrochimique britannique Ineos compte lancer des mesures de prospection sismique, soit l’analyse des échos d’ondes sismiques créées par des camions vibreurs pour visualiser en profondeur les structures géologiques. Ces études préparatoires constituent une première étape avant la fracturation hydraulique, méthode controversée qui consiste à injecter en profondeur et à forte pression un mélange d’eau et produits chimiques additionnés de sable pour libérer du gaz contenu dans de la roche de schiste.

L’une des «nombreuses zones» concernées selon l’ONG, qui a récupéré des documents via une requête officielle auprès de la Commission des forêts du Royaume-Uni, est la forêt de Sherwood, une réserve naturelle nationale. Pour les Amis de la Terre, «si ces plans sont maintenus, la prospection sismique d’Ineos aurait lieu à quelques centaines de mètres du Major Oak [«grand chêne, ndlr], un arbre de plus de huit cents ans qui aurait abrité Robin des Bois et ses joyeux compagnons», selon le folklore local qui a irrigué la littérature puis la culture populaire depuis la fin du Moyen Age. L’arbre, fragilisé, a déjà plusieurs de ses branches soutenues par des tuteurs afin d’éviter qu’elles ne s’affaissent sous leur poids.

Dès le mois d’août, l’existence de ces études préparatoires était connue – des riverains avaient été prévenus par des courriers envoyés par l’entreprise missionnée par Ineos pour effectuer ces mesures. Les révélations de l’ONG précisent cependant le périmètre concerné, qui devrait par son caractère symbolique raviver l’opposition au gaz de schiste dans la région des Midlands de l’Est, voire au-delà : le quasi-millénaire Major Oak était distingué en 2014 comme «arbre de l’année»en Angleterre.

A LIRE AUSSI :Dans le sud du Royaume-Uni, les puits s’enfoncent

Le fait qu’il aurait protégé Robin des Bois du shérif de Nottingham «aux desseins belliqueux» donne aux militants écologistes un angle d’attaque tout trouvé : «Est-ce que rien n’est sacré ? […] Ineos semble avoir retenu de Robin des Bois un message différent de nous», estime Guy Shrubsole, des Amis de la Terre. Une pétition mise en ligne ce week-end demande à Andrea Leadsom, la ministre de l’énergie de Theresa May, de «ne pas autoriser l’exploration du gaz de schiste dans la forêt de Sherwood ou toute autre forêt publique».

Voir l’image sur Twitter

is-deciderHtmlWhitespace" cite="https://twitter.com/wwwfoecouk/status/815553925143265280">

Prévu samedi aux abords de la forêt, un rassemblement d’opposants, comme la pétition, se sert d’un logo avec une flèche décochée sur un arbre. «Le public veut protéger la campagne anglaise et préfère les énergies renouvelables au gaz de schiste pollueur, qui ne fait qu’empirer le changement climatique», déclare Shrubsole sur le site des Amis de la Terre. Menace contre l’eau potable

Son de cloche évidemment différent du côté du groupe Ineos : Tom Pickering, directeur opérationnel de la branche dédiée à l’exploration de gaz de schiste, estime qu’il s’agit au contraire d’une «alternative respectueuse de l’environnement» et qu’il serait «tout simplement fou de ne pas exploiter cette ressource naturelle». Au Telegraph, il assure qu’aucune décision d’exploiter via fracturation hydraulique (ou fracking) la forêt de Sherwood n’a encore été prise et que «toute décision de construire un puits prendra en compte des caractéristiques environnementales comme le Major Oak».

Dans un communiqué triomphaliste publié après l’obtention d’une licence donné par le gouvernement pour explorer le gaz de schiste au Royaume-Uni, Ineos – après avoir longtemps été basé en Suisse pour raisons fiscales, le groupe a ouvert un nouveau siège en Angleterre début décembre – se disait «engagé à consulter pleinement l’ensemble des communautés locales, et redistribuera 6 % de ses recettes aux propriétaires immobiliers et fonciers, ainsi qu’aux communautés installées à proximité de ces puits de gaz de schiste» (4 % pour les propriétaires immobiliers et fonciers situés directement au-dessus des puits et 2 % pour les communautés).

Quelques jours plus tard, un rapport de plus de 1 000 pages concocté par l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) avançait que l’extraction des gaz de schiste par fracturation hydraulique pouvait avoir un impact néfaste sur la qualité et la disponibilité des ressources en eau potable aux Etats-Unis. En France, cette pratique a été interdite 2011, une décision confirmée par le Conseil constitutionnel en 2013.

A LIRE AUSSI :Gaz de schiste : Total compte sur le Royaume-Uni

Alexandre Hervaud

La forêt de Sherwood, future ZAD de «Robin des bois» écolos ? - Libération

Google actu "Schiste" - lun, 02/01/2017 - 18:16

Libération

La forêt de Sherwood, future ZAD de «Robin des bois» écolos ?
Libération
Encouragée outre-Manche par les gouvernements conservateurs successifs, l'exploitation du gaz de schiste pourrait viser un lieu symbolique et s'attirer de nombreux détracteurs : la forêt de Sherwood, dans le comté de Nottinghamshire, à jamais liée au ...
La forêt de Sherwood va-t-elle devenir une exploitation de gaz de ...Les Inrocks
Fracturation hydraulique : la forêt de Sherwood, vitrine pour les ...Novethic
La forêt de Robin des Bois va t-elle devenir une ZAD ? - Edition du ...Ouest-France

7 autres articles »

L'investissement dans le pétrole de schiste va repartir - Romandie.com

Google actu "Schiste" - dim, 01/01/2017 - 18:23

L'investissement dans le pétrole de schiste va repartir
Romandie.com
L'investissement dans le pétrole de schiste va repartir. Washington (awp/ats/reu) - L'année 2017 devrait être marquée par une reprise des investissements des spécialistes américains du pétrole de schiste dans l'exploration et la production. La remontée ...

Aux États-Unis, l'investissement repart dans le pétrole de schiste - La Croix

Google actu "Schiste" - dim, 01/01/2017 - 12:02

Aux États-Unis, l'investissement repart dans le pétrole de schiste
La Croix
Pour les opposants aux huiles et gaz de schiste, c'est sans doute une mauvaise année qui s'annonce. La production américaine d'hydrocarbures non conventionnels devrait redémarrer assez vite, après les faillites en série qui ont secoué le secteur en ...

L'investissement dans le pétrole de schiste va repartir - Al Huffington Post

Google actu "Schiste" - sam, 31/12/2016 - 16:03

Al Huffington Post

L'investissement dans le pétrole de schiste va repartir
Al Huffington Post
L'année 2017 devrait être marquée par une reprise des investissements des spécialistes américains du pétrole de schiste dans l'exploration et la production.

et plus encore »

L'investissement dans le pétrole de schiste va repartir - Romandie.com

Google actu "Schiste" - sam, 31/12/2016 - 12:00

L'investissement dans le pétrole de schiste va repartir
Romandie.com
L'investissement dans le pétrole de schiste va repartir. Washington (awp/ats/reu) - L'année 2017 devrait être marquée par une reprise des investissements des spécialistes américains du pétrole de schiste dans l'exploration et la production. La remontée ...

et plus encore »

Tunisie: Signature d’une convention pour l’élaboration d’une étude sur l’extraction du gaz de schiste

Gaz de Schistes Provence - ven, 30/12/2016 - 23:15

Dans une interview accordée à l’Economiste Maghrébin (Magazine – n°700), Mme Héla Cheikhrouhou, ministre des Mines, de l’Energie et des Energies renouvelables, a annoncé que le ministère de l’Environnement est en train de signer, avec un bureau d’études, une convention pour l’élaboration de cette étude. Celle-ci va commencer au mois de janvier 2017 et finir dans 18 mois.

« J’espère qu’elle avancera dans les délais et qu’elle sera de la meilleure qualité possible. L’ultime but est de nous fournir les informations les plus fiables possibles sur les caractéristiques géologiques des bassins ciblés, dont celui de Ghedames au sud du pays et sur la faisabilité des futurs projets gaziers. L’étude stratégique doit nous informer sur les caractéristiques géologiques et sur les besoins en eau », a précisé Héla Cheikhrouhou.

Dans le même contexte, la ministre a rappelé qu’en 2014, il y a eu une première étude sur l’extraction de gaz de schiste en Tunisie et que le ministère dispose d’une autre étude en cours de finalisation.

La ministre a précisé que pour approvisionner les villes en gaz naturel, deux solutions se présentent : soit on profite de l’occasion pour développer notre propre gaz aux fins de répondre à une demande pressante et de créer des emplois supplémentaires, soit on importe en devises du gaz et on crée à cette fin une infrastructure coûteuse.

Dans le même contexte, Mme Cheikhrouhou  a rappelé que dans le budget 2017, il est prévu d’allouer une enveloppe de 1000 MDT pour développer l’industrie gazière et créer de nouveaux emplois…

Pour Mme Cheikhrouhou, si le pays va s’engager dans une infrastructure à échelle, il faut accélérer l’élaboration d’une étude environnementale stratégique. Elle a été décidée en 2013, mais jusqu’à ce jour, elle n’a pas été entamée.

Quant aux besoins en eau qu’exigeront les forages, il est prévu d’épargner la nappe phréatique et les eaux de surface et de recourir à des ressources non conventionnelles, à travers la création d’une unité de dessalement de l’eau.

Toujours à propos du gaz de schiste, la ministre a fait savoir qu’il y a aussi l’idée de forer un puits pilote dans le bassin de Ghedames et de changer, à cette fin, la nature d’un permis détenu par une des plus grandes sociétés opérant dans ce domaine. Cette proposition sera soumise au parlement pour examen et adoption.

Pour conclure, Mme Héla Cheikhrouhou a indiqué qu’avec cette proposition, on aura fait d’une pierre deux coups : l’étude environnementale et la soumission au parlement d’une approche pilote consistant en la conversion d’un permis pour favoriser le forage d’un puits pilote. Une fois l’approche pilote expérimentée, on ne peut intensifier l’investissement qu’à la faveur des résultats obtenus.


Le schiste américain pourrait hypothéquer le rééquilibrage du ... - Afrique Expansion Magazine

Google actu "Schiste" - ven, 30/12/2016 - 20:36

Afrique Expansion Magazine

Le schiste américain pourrait hypothéquer le rééquilibrage du ...
Afrique Expansion Magazine
Aux États-Unis, les exploitants de pétrole de schiste envisagent d'augmenter leur production de l'équivalent de 200 à 300 000 barils par jour en 2017. L'objectif ...

et plus encore »
Syndiquer le contenu