Langue

STOP et NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTES ! (agglutination)

Le grand parking gratuit du centre va fermer, une galère en ... - Nord Eclair.fr

Google actu "Schiste" - mer, 15/11/2017 - 11:23

Nord Eclair.fr

Le grand parking gratuit du centre va fermer, une galère en ...
Nord Eclair.fr
Le grand parking gratuit en schiste rouge situé derrière Tourcoing-les-Bains va fermer totalement ce vendredi, dans le cadre de l'aménagement d'un nouveau ...

et plus encore »

Le grand parking gratuit du centre va fermer, une galère en ... - La Voix du Nord

Google actu "Schiste" - mer, 15/11/2017 - 11:19

La Voix du Nord

Le grand parking gratuit du centre va fermer, une galère en ...
La Voix du Nord
Le grand parking gratuit en schiste rouge situé derrière Tourcoing-les-Bains va fermer totalement ce vendredi, dans le cadre de l'aménagement d'un nouveau quartier : le Quadrilatère des piscines. Jeudi dernier, jour de marché, il accueillait 150 ...

et plus encore »

Sollicitez vos député(es) et sénateurs/sénatrices pour dire NON au CETA. Un outil enligne pratique pour cela.

Gaz de Schistes Provence - mer, 15/11/2017 - 00:14
L’outil d’interpellation des parlementaires mis en ligne sur le site du collectif accessible via stop-ceta.fr est disponible en cliquant sur le lien suivant : https://www.collectifstoptafta.org/actu/article/ceta-nous-de-choisir-exigeons-un-referendum-aupres-de-nos-parlementaires N’hésitez pas à demander à vos députées/députés et sénatrices/sénateurs de dire NON au CETA Pensez aussi à partager et transférer cet outil. A nous de stopper le CETA!

JL

 

 

 

 

Pour mémoire,  REUNION DE RENTREE DU COLLECTiF STOP TAFTA/CETA VAUCLUSE Jeudi 23 novembre à 19h15, au centre culturel des Augustins à Pernes les Fontaine. Salle des lavandes. La phase ultime de l’opposition au CETA s’ouvre maintenant. A savoir les ratifications du traité devant tous les parlements nationaux de l’UE. En ce qui concerne la France, le gouvernement voudrait que cette ratification se fasse au cours du deuxième semestre 2018. Il est donc temps de réactiver notre collectif départemental Stop Tafta/Ceta Vaucluse. De nouveaux éléments, en France et dans d’autres pays européens nous donnent des arguments, pour relancer notre campagne et parvenir à notre objectif : le rejet du Ceta. Ordre du jour :
-la situation en France et en Europe.
-Actions du collectif Stop Tafta 84 [email protected]. Venez nombreux vous informer et discuter des actions locales à entreprendre.

Pétrole : le baril WTI trébuche de près de 2%, le rééquilibrage s ... - Boursier.com

Google actu "Schiste" - mar, 14/11/2017 - 20:13

Sputnik France

Pétrole : le baril WTI trébuche de près de 2%, le rééquilibrage s ...
Boursier.com
Ils représenteront à eux seuls 80% de la croissance de la production mondiale de brut d'ici à 2025, grâce à l'essor de la production de pétrole de schiste, qui s'est montrée remarquablement résistante aux prix bas, fait remarquer le rapport. Jamais un ...
Le point sur le marché du pétrole avec le chef de l'OpepSputnik France
Le pétrole freiné par le regain de la production américaineZonebourse.com
Le pétrole termine en ordre dispersé, partagé entre la production ...Romandie.com
Le Soir
67 autres articles »

Argentine, le chaos du schiste - Mémoire des luttes

Google actu "Schiste" - mar, 14/11/2017 - 18:48

Argentine, le chaos du schiste
Mémoire des luttes
Mémoire des luttes publie, avec l'autorisation de l'auteur, un chapitre de l'ouvrage La Passion du schiste – Capitalisme, démocratie, environnement en Argentine. Dans ce reportage haletant, Grégory Lassalle nous plonge dans l'univers destructeur du ...

Les Etats-Unis, nouveau leader mondial de l'or noir - Jforum

Google actu "Schiste" - mar, 14/11/2017 - 15:32

Jforum

Les Etats-Unis, nouveau leader mondial de l'or noir
Jforum
C'est désormais incontestable : le boom du pétrole de schiste outre-Atlantique représente bel et bien une révolution pour le marché de l'énergie. Les Etats-Unis vont représenter à eux seuls 80 % de la croissance de la production mondiale de brut d'ici ...
Pétrole : le baril WTI trébuche de près de 2%, le rééquilibrage s ...Boursier.com
Le pétrole baisse un peu, lesté par les extractions américainesZonebourse.com
Le point sur le marché du pétrole avec le chef de l'OpepSputnik France
Le Revenu -Romandie.com
52 autres articles »

Les Etats-Unis, nouveau leader mondial du pétrole - Les Échos

Google actu "Schiste" - mar, 14/11/2017 - 09:20

Les Échos

Les Etats-Unis, nouveau leader mondial du pétrole
Les Échos
C'est désormais incontestable : le boom du pétrole de schiste outre-Atlantique représente bel et bien une révolution pour le marché de l'énergie. Les Etats-Unis vont représenter à eux seuls 80 % de la croissance de la production mondiale de brut d'ici ...
Pétrole : le baril WTI trébuche de près de 2%, le rééquilibrage s ...Boursier.com
Le point sur le marché du pétrole avec le chef de l'OpepSputnik France
Le pétrole baisse un peu, lesté par les extractions américainesRomandie.com
Zonebourse.com -Le Soir -Le Maghreb
68 autres articles »

Climat : le monde entier dépendant des efforts de la Chine - La Tribune.fr

Google actu "Schiste" - mar, 14/11/2017 - 01:10

La Tribune.fr

Climat : le monde entier dépendant des efforts de la Chine
La Tribune.fr
Aux Etats-Unis, le charbon ne pourrait redevenir compétitif face au gaz de schiste, même en l'absence de limite réglementaire. Le même gaz de schiste devrait permettre aux Etats-Unis de devenir le premier exportateur net de gaz au milieu des années ...
5 chiffres pour saisir les tendances d'un monde toujours plus ...Le Figaro

5 autres articles »

Nucléaire. ""On ne peut pas rester dans ce système où des lois sont votées mais pas appliquées" déclare le Président de l'Assemblée nationale ! Oui, ça bouge.

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - lun, 13/11/2017 - 22:28
Le président LREM de l'Assemblée nationale, François de Rugy, s'est dit dimanche "déçu" que "depuis des années", les échéances de sortie du nucléaire soient "sans cesse repoussées".

Fessenheim fermerait dans un peu plus d'un an !

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - dim, 12/11/2017 - 19:15
C'est discrètement qu'EDF a annoncé aux salariés de la centrale de Fessenheim, vendredi 10 novembre, que ses deux réacteurs fermeraient définitivement fin 2018. Le sort des deux réacteurs nuc...

Plus de PERH en PACA sur la nouvelle carte des titres miniers en France au 1/10/2017

Gaz de Schistes Provence - sam, 11/11/2017 - 19:15

En cliquant ICI, vous trouverez à télécharger la dernière carte du ministère de l’économie solidaire, indiquant que les PERH qui nous préoccupaient en Vaucluse (Calavon et Auzon) ne sont plus cités. https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/france%20tm%2010_2017.pdf

A noter aussi qu’il n’y a plus un seul permis en région PACA y compris Gaz de Gardanne.

Jean-Luc

 


Le Gaz de schiste menace toujours !!!!

Gaz de Schistes Provence - sam, 11/11/2017 - 18:37

Le collectif Non au gaz de schiste 65 s’inquiète des dernières évolutions législatives sur l’exploitation des hydrocarbures, tandis que le permis Saint-Griède est toujours en vigueur dans les Hautes-Pyrénées. ⇒⇒⇒⇒ collectif Non au gaz de schiste 65

via Le gaz de schiste menace toujours — BASTA!GAZ ALES


Le Sénat adopte sa version corrigée du projet de loi sur la fin des hydrocarbures

Gaz de Schistes Provence - ven, 10/11/2017 - 10:02
Par Eva Gomez, le 9 novembre 2017

Mercredi 8 novembre, le Sénat a adopté en première lecture, la loi proposée par Nicolas Hulot début septembre dernier pour mettre fin à l’exploitation et à la recherche d’hydrocarbures en France. Le texte adopté a cependant été modifié : il ajoute de nombreuses dérogations au projet initial. 

Mercredi 8 novembre, le Sénat a adopté en première lecture, à 190 voix pour et 141 voix contre, le projet de loi « mettant fin à la recherche et à l’exploitation des hydrocarbures et portant diverses dispositions relatives à l’énergie et à l’environnement ». Cette loi prévoit qu’aucun nouveau permis d’exploration d’hydrocarbures, gazeux ou liquides ne sera délivré dès l’entrée en vigueur de la loi. Aussi, au-delà de 2040, les concessions d’exploitations existantes ne seront pas renouvelées. Elle interdit également l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste et de tout autre hydrocarbure non conventionnel. Par ailleurs, le texte autorise le gouvernement «  à légiférer par ordonnance pour prendre des dispositions concernant la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel des consommateurs français », rappelle le Sénat dans un communiqué.

Modifications, dérogations et exception pour les Outre-mer

Cependant, la version du texte adopté ce jour par le Sénat, est différente de celle présentée par le ministre de la transition écologique Nicolas Hulot le 6 septembre dernier devant le Conseil des ministres : « Sur le rapport de Elisabeth Lamure (Les Républicains – Rhône), la commission des affaires économiques a apporté des modifications visant à accorder une dérogation pérenne pour la recherche réalisée sous contrôle public à seules fins de connaissance géologique du sous-sol, de surveillance ou de prévention des risques miniers ; limiter l’atteinte aux droits acquis, en prévoyant que la loi ne s’appliquera qu’aux demandes déposées après le 6 juillet 2017, soit la date du plan Climat, à l’exception de l’encadrement du droit de suite (qui permet à un titulaire de permis exclusif de recherche d’hydrocarbures d’obtenir une concession d’exploitation) qui vaudra y compris pour le passé ; autoriser les usages vertueux (hydrocarbures connexes, permettant de valoriser, par exemple, une production locale de chaleur, ou hydrocarbures à finalité non énergétique, dont l’utilisation n’émet pas de gaz à effet de serre) », indique le Sénat. Des dispositions qui assouplissent donc les mesures du texte original.

Par ailleurs, d’autres modifications ont été apportées au texte en séance publique. L’ajout d’une dérogation autorisant les régions d’Outre-mer à délivrer de nouveaux permis exclusifs de recherche en mer « et à prolonger, sans date butoir, les concessions existantes » est vu d’un très mauvais œil par les sénateurs de l’opposition. Le groupe socialiste du Sénat a notamment précisé qu’il avait voté contre cette version du texte, qui « multiplie les dérogations ». Le Sénat souhaite en outre faciliter la traçabilité des hydrocarbures importés en France, et mettre en place « mesures provisoires afin de relever le niveau d’exigence en termes de durabilité (émission de CO2) des biocarburants, le temps que la Commission européenne prenne les mesures appropriées pour lutter contre la concurrence déloyale des biocarburants importés ».


Situation énergétique de l'Afrique du Sud en 2017 - Connaissance des Énergies

Google actu "Schiste" - jeu, 09/11/2017 - 17:58

Connaissance des Énergies

Situation énergétique de l'Afrique du Sud en 2017
Connaissance des Énergies
Malgré de faibles réserves prouvées de gaz et de pétrole conventionnel, l'Afrique du Sud disposerait de très importantes ressources de gaz de schiste dans son sous-sol, en particulier au sein du bassin de Karoo (près de 11 000 milliards de m3 de ...

Un géant pétrolier traine l'Italie en justice

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - jeu, 09/11/2017 - 11:30
UN GÉANT DU PÉTROLE TRAÎNE L'ITALIE EN JUSTICE
POUR AVOIR VOULU PROTÉGER LA MÉDITERRANÉE
D'UNE MARÉE NOIRE

C'est l'occasion de lutter contre ces grandes entreprises qui font des profits à nos dépens et d'arrêter les tribunaux spéciaux qui rendent tout cela possible.
AGISSEZ ! SIGNEZ ICI

Imaginez les eaux bleu turquoise, transparentes et paisibles de la Méditerranée.
Songez maintenant que cette belle mer est menacée par des marées noires : des nappes de pétrole se déplacent lentement vers les plages, tuant au passage la faune aquatique.

Aujourd'hui, le pétrolier Rockhopper veut réaliser des forages dans une zone sismique au large des côtes italiennes.
Mais la bassin méditerranéen a déjà été dévasté de trop nombreuses fois.

En raison d'un risque élevé de déversement, Rome a posé son véto. En réponse, Rockhopper lance une bataille juridique afin d'obtenir une compensation de 30 millions d'euros de la poche des contribuables [1].

La nouvelle proposition de la Commission européenne - mettre en place un système juridique parallèle permettant aux grandes entreprises de poursuivre en justice des pays démocratiques - pourrait faire de ce cas, aujourd'hui isolé, une réalité quotidienne. Si nos ministres la valident, les Européens devraient affronter des abus de ce genre, chaque jour.

Nous pouvons encore mettre fin à ce projet qui donne davantage de privilèges aux grandes entreprises.
Les ministres européens du Commerce se rencontreront dans quelques jours à peine pour voter le projet.

Nous devons agir vite pour qu'ils écoutent ce que nous pensons des privilèges accordés aux grandes entreprises.
Nous n'avons que jusqu'à vendredi !

AGISSEZ MAINTENANT ! SIGNEZ ICI

La mobilisation citoyenne a déjà mis de nombreux bâtons dans les roues à ce type de tribunaux parallèles. Ils étaient également présents dans le TAFTA et le CETA [2] – les accords commerciaux négociés avec les USA et le Canada – mais plus de 150 000 Européens ont participé à une consultation publique pour leur dire NON [3].

Ce projet a mis une telle pression sur les négociations que les multinationales et les investisseurs ont changé de stratégie : ils cherchent discrètement à convaincre l'UE d'établir un système indépendant et parallèle à l'échelle internationale... mais sous un autre nom : la Cour d'investissement multilatérale (CIM) [4].

C'est un système juridique qui ne ressemble à aucun autre. Il permettra aux grandes entreprises de remettre en cause toutes les lois susceptibles de limiter leurs profits. D'ailleurs, Rockhopper ne poursuit pas l'Italie en justice pour des pertes, mais bien pour un manque à gagner.

Si les législateurs commencent à craindre de se retrouver devant les tribunaux, alors la prise de décision démocratique risque de ne plus l'être et les demandes des multinationales seront des exigences.
Tout cela aura un coût, et ce sont aussi bien les citoyens que l'environnement qui paieront la note.

342 000 Européens ont déjà signé notre dernière pétition contre ces systèmes judiciaires parallèles. Aujourd'hui, nous avons une fantastique occasion de mettre en action notre pouvoir citoyen*. L'idée est la suivante : tandis que nos ministres se réunissent, vos messages vont déferler dans leurs boîtes e-mail et sur leurs fils Twitter lors de la réunion. *Ces messages ne pourront pas rester inaperçus !

Rejoignez le mouvement WeMove, et ensuite envoyez votre message, avant vendredi !

Avec détermination,

Mika Leandro (Bordeaux), Doina Proorocu (Bucharest), Julia Krzyszkowska (Varsovie), Virginia Lopez Calvo (Madrid), Olga Vukovic (Bologne), Joerg Rohwedder (Lübeck) et toute l'équipe WeMove.EU

WeMove.EU est un mouvement ouvert à toutes celles et ceux militant pour une meilleure Union européenne, attachée à la justice sociale et économique, à la gestion durable de l'environnement, et à l'implication des citoyens dans les processus démocratiques.

Références :

[1] http://isds.bilaterals.org/?rockhopper-launches-arbitration&lang=fr

[2] Le TAFTA (Transatlantic Free Trade agreement) est un traité négocié avec les États-Unis. Le CETA (Comprehensive Economic and Trade Agreement) est un traité en cours de signature avec le Canada.

[3] http://www.euractiv.com/section/trade-society/news/commission-swamped-by-150-000-replies-to-ttip-consultation/

[4] Ils l'appellent Cour d'Investissement Multilatérale. La CIM n'est autre que leur solution à la (difficile) négociation des tribunaux spécifiques - impliqués dans chaque traité entre l'UE et les autres pays -, et à la vague de rejet du public qu'ils ont reçue, à chaque tentative. Ce serait l'équivalent de la Cour de justice internationale, mais sans la « justice », et uniquement réservée aux grandes entreprises et aux investisseurs.

Projet de loi "Hulot" : beaucoup de communication mais peu de grandes avancées

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - jeu, 09/11/2017 - 10:30
PROJET DE LOI "HULOT" VISANT À UNE SORTIE DES HYDROCARBURES

La loi visant à une sortie des hydrocarbures a été adopté par l'Assemblée nationale ce 10 octobre.

Le 08 novembre le Sénat a adopté le projet de loi après l'avoir profondément modifié contre l'avis du gouvernement.
* Le texte de loi adopté est disponible sur le site du Sénat.

Le texte réécrit par le Sénat a été voté par 190 sénateurs (LR et centristes), 141 étant contre (socialistes, RDSE, à majorité radicaux, LREM, CRCE, à majorité communistes, et indépendants).

Le texte va faire à présent l'objet d'une commission mixte paritaire (le 21 novembre) chargée de trouver une version commune aux deux chambres. En cas de désaccord ... probable ... l'Assemblée nationale procédera à une nouvelle lecture et aura le dernier mot. Elle pourrait alors, début décembre, rétablir la version qu'elle avait adoptée.

Il est par conséquent prématuré de préjuger de la teneur du texte de loi qui sera finalement adopté d'ici à la fin de l'année.

Le texte de loi adoptée par l'Assemblée nationale propose de renforcer l'interdiction des hydrocarbures non conventionnels :

par une différenciation des gaz de mine et des gaz de couche de charbon et en interdisant ces derniers.

par une modification de la loi de 2011 en ajoutant à l'interdiction de la fracturation hydraulique l'interdiction de toute autre méthode non-conventionnelle et l'abrogation des titres miniers comportant des projets d'exploration ou d'exploitation des hydrocarbures ayant recours à ces techniques.

La loi de 2011 serait en outre renforcée par l'interdiction de l'exploration et l'exploitation des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux par des forages suivis de fracturation hydraulique de la roche ou de l'emploi de toute autre méthode ayant pour but de conférer à la roche une perméabilité.

La loi de 2011 serait enfin renforcée par l'abrogation des articles 2 et 4 concernant l'expérimentation.

Notons encore que du fait d'exceptions, l'exploitation des hydrocarbures en France ne sera pas totale en 2040 comme cela était initialement annoncé.

Cette loi définira la manière dont la France entend atteindre les objectifs de l'Accord de Paris, adopté à l'issue de la COP21 afin d'agir face à l'urgence climatique.

Ce projet de loi mérite par conséquent toute notre attention et toute notre vigilance.

Il relève incontestablement de l'intérêt général, présent dans la Charte de l'environnement qui stipule en préambule de la Constitution que « Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé. »

Depuis 2011, le Collectif 07 SGHDS (composé de 120 structures adhérentes : collectifs citoyens, associations, syndicats, partis politiques, élus) s'oppose à l'aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique des projets d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures non-conventionnels prévus sur nos territoires.

EXAMEN DU PROJET DE LOI

25/09 : examen du texte en commission des Affaires Économiques :
Tous les amendements proposés afin d'améliorer le texte de loi ont été refusés.

26 et 27 /09 : examen du texte en commission du Développement Durable
D'importantes propositions d'amendements proposées par les ONG et collectifs SGHDS adoptées.

10 octobre : adoption du texte à l'Assemblée nationale
Si la loi parait renforcer l'interdiction des hydrocarbures non conventionnels, du fait d'exceptions, l'exploitation des hydrocarbures en France ne sera pas totale en 2040 comme cela était initialement annoncé.

Ci-dessous le résumé des articles intéressant plus particulièrement les collectifs :

... est considéré comme “gaz de mine” le gaz situé dans les veines de charbon préalablement exploitées dont la récupération s'effectue sans interventions autres que celles rendues nécessaires pour maintenir en dépression les vides miniers contenant ce gaz, afin de l'aspirer.
« Un gaz dont la récupération nécessiterait la mise en œuvre d'actions de stimulation, cavitation ou fracturation du gisement ne peut être considéré, pour l'application de la présente section, comme du “gaz de mine”.

« Art. L. 111-6. – Il est mis fin progressivement à la recherche et à l'exploitation du charbon et de tous les hydrocarbures liquides ou gazeux, quelle que soit la technique employée, à l'exception du gaz de mine défini à l'article L. 111-5, afin de parvenir à un arrêt définitif de ces activités, dans les conditions et selon les modalités fixées par la présente section.

« Art. L. 111‐10. – La durée des concessions attribuées en application de l'article L. 132‐6 ne peut permettre de dépasser l'échéance du 1er janvier 2040, sauf lorsque le titulaire du permis exclusif de recherche démontre à l'autorité administrative qu'une telle limitation ne permet pas de couvrir ses coûts de recherche et d'exploitation en vue d'atteindre l'équilibre économique ... »

La loi n° 2011-835 du 13 juillet 2011 est ainsi modifiée :

1° La loi n° 2011‑835 du 13 juillet 2011 visant à interdire l'exploration et l'exploitation des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique ou toute autre méthode non-conventionnelle et à abroger les titres miniers comportant des projets d'exploration ou d'exploitation des hydrocarbures ayant recours à ces techniques.

2° En application de la Charte de l'environnement de 2004 et du principe d'action préventive et de correction prévu à l'article L. 110-1 du code de l'environnement, l'exploration et l'exploitation des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux par des forages suivis de fracturation hydraulique de la roche ou de l'emploi de toute autre méthode ayant pour but de conférer à la roche une perméabilité sont interdites sur le territoire national.

Les articles 2 et 4 sont abrogés.

* Plus en détails, les principaux articles intéressants les collectifs (pdf 68 ko)
* Le texte de loi adopté est disponible sur le site de l'Assemblée Nationale.

18/10 à 08/11 : examen du texte de loi au Sénat
Le texte de loi a été modifié (détricoté) par le Sénat.

* Le texte de loi adopté est disponible sur le site du Sénat.

Pour qu'une loi soit adoptée, il faut que le texte soit voté dans les mêmes termes par les deux assemblées : l'Assemblée nationale et le Sénat.

Par conséquent ce texte va faire à présent l'objet d'une commission mixte paritaire chargée de trouver une version commune aux deux chambres. En cas de désaccord ... probable ... l'Assemblée nationale aura le dernier mot et pourrait rétablir la version qu'elle avait adoptée.

LA CAMPAGNE

MOBILISONS NOUS ET MONTRONS NOTRE DÉTERMINATION !

Le Collectif 07 SGHDS, conjointement avec les collectifs "Stop au pétrole et gaz de schiste et de couche" et des ONG telles que 350.org, Attac et Amis de la Terre , initie une série "d'actions" à mener collectivement et rapidement afin de s'assurer que les député.e.s renforcent ce projet de loi.

METTONS DÉFINITIVEMENT ET IMMÉDIATEMENT FIN À CETTE ABERRATION ÉCONOMIQUE, SANITAIRE, ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE.

Contact & info : Paul Reynard (porte-parole) : 06 85 55 00 63 et Christophe Tourre : 06 23 66 15 51

ACTION 1 LES COLLECTIFS INTERPELLENT LEURS DÉPUTÉS ET SÉNATEURS
Cette action est désormais terminée.

Mi-septembre : les collectifs et ONG ont décrypté le projet de loi et interpellé les députés de la commission du développement durable.
* Téléchargez la note décryptage du texte de projet de loi (pdf 144 ko)
* Télécharger la lettre du Collectif 07 SGHDS aux députés et sénateurs de l'Ardèche (pdf 62 ko)

Les collectifs et ONG ont ensuite rédigé et transmis à ces mêmes députés une proposition d'amendements au texte de loi.

ACTION 2 : LETTRE AUX DÉPUTÉS DE COMMISSIONS
Cette action est désormais terminée.

Écrivez aux 137 député.e.s membres des commissions Affaires économiques.

ACTION 3 : SOLLICITONS LE-LA DÉPUTÉ-E DE NOTRE CIRCONSCRIPTION
Cette action est désormais terminée.

Sollicitons le/la député-e de notre circonscription pour qu'il-elle vote à l'Assemblée Nationale les amendements adoptés en commission du développement durable.

ACTION 4 : SOLLICITONS NOS SÉNATEURS
Cette action est désormais terminée.

Solliciter les sénateurs de leurs départements afin que la loi en cours mette définitivement et immédiatement fin aux hydrocarbures dits "non-conventionnels" et ce, par quelle technique que ce soit.

Gaz de schiste : l'intervention de Mathieu Darnaud au sénat - La Tribune

Google actu "Schiste" - mer, 08/11/2017 - 18:27

Gaz de schiste : l'intervention de Mathieu Darnaud au sénat
La Tribune
Lors de l'examen du projet de loi visant à mettre fin à l'exploitation des hydrocarbures mardi 7 novembre, le sénateur de l'Ardèche Mathieu Darnaud a réaffirmé son soutien aux dispositions du texte visant à confirmer l'interdiction de toute recherche ...

Pétrole de schiste : le vernis craque - Miroir Social

Google actu "Schiste" - mer, 08/11/2017 - 07:44

Pétrole de schiste : le vernis craque
Miroir Social
Ainsi, Harold Hamm (directeur général de Continental Resources, l'un des principaux producteurs de schiste américain) déclarait il y a quelques jours que « l'EIA surestime ce que sera la production américaine cette année d'environ 100 % ». À 9,69 mb/j ...

L'OPEP prévoit une hausse de la production du pétrole de schiste ... - Maghreb Emergent

Google actu "Schiste" - mer, 08/11/2017 - 06:07

La Voix du Nord

L'OPEP prévoit une hausse de la production du pétrole de schiste ...
Maghreb Emergent
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a prédit mardi que la production du pétrole de schiste allait augmenter beaucoup plus vite que prévu au cours de la décennie à venir, et a affirmé que le schiste jouerait un rôle de plus en plus ...
Pétrole: la production américaine va fortement augmenterLa Voix du Nord

29 autres articles »

L'OPEP prévoit une hausse de la production du pétrole de schiste ... - Maghreb Emergent

Google actu "Schiste" - mer, 08/11/2017 - 06:07

La Voix du Nord

L'OPEP prévoit une hausse de la production du pétrole de schiste ...
Maghreb Emergent
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a prédit mardi que la production du pétrole de schiste allait augmenter beaucoup plus vite que prévu au cours de la décennie à venir, et a affirmé que le schiste jouerait un rôle de plus en plus ...
Pétrole: la production américaine va fortement augmenterLa Voix du Nord

30 autres articles »
Syndiquer le contenu