Langue

STOP et NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTES ! (agglutination)

Total se relance dans le gaz de schiste aux USA - Le-Gaz.fr - Le Gaz

Google actu "Schiste" - mer, 21/09/2016 - 16:15

Le Gaz

Total se relance dans le gaz de schiste aux USA - Le-Gaz.fr
Le Gaz
Le groupe français Total vient de se relancer sur le marché mondial du gaz de schiste en faisant grimper sa prise de participations dans des actifs stratégiques ...
Total se développe dans le gaz de schiste aux USA ...LeGazdeSchiste

2 autres articles »

Sabine Buis : il existe toujours une menace d'exploitation du gaz de schiste en France

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - mer, 21/09/2016 - 14:18
SABINE BUIS : IL EXISTE TOUJOURS UNE MENACE D'EXPLOITATION DU GAZ DE SCHISTE EN FRANCE

La députée socialiste d'Aubenas rentre d'un voyage d'étude en Amérique du Nord. Accompagnée des députés du Gard Fabrice Verdier et William Dumas, elle a rencontré sur place les populations concernées par cette industrie minière et les associations d'opposants. Sabine Buis était l'invitée de France Bleu Drôme-Ardèche ce lundi matin.

La baisse du coût du pétrole a rangé au second plan le débat autour de l'exploitation du gaz de schiste mais la députée socialiste d'Aubenas est certaine qu'une remontée des cours pétroliers risque de faire resurgir ce débat qui n'est toujours pas clos.

Les enseignements d'un voyage en Amérique du Nord
Sabine Buis a visité plusieurs lieux de forages en exploitation en Pennsylvanie. Une activité qui est en déclin aujourd'hui. D'abord parce qu'elle devient moins rentable que lorsque les cours pétroliers étaient élevés. Ensuite parce qu'on ne peut extraire que 10% du gaz de schiste, le reste est trop compliqué à extraire.

Des compagnies qui se retournent contre les propriétaires
Les compagnies qui se sont jetées dans la bataille du gaz de schiste font maintenant machine arrière devant le coût d'extraction. Certaines ont même décidé de se retourner contre les propriétaires des terrains car elles ne trouvent pas autant de gaz qu'elles l'espéraient.

Une loi pour interdire l'exploitation du gaz de schistes en France ?
La députée Sabine Buis a déposé au début de l'année une proposition de loi pour l'interdiction de l'exploitation du gaz de schiste en France. Elle a rendez-vous le 12 octobre avec la ministre de de l'écologie et développement durable Ségolène Royal.

Réécouter Sabine Buis invité de la rédaction de radio France Bleu Drôme-Ardèche

Ci-dessous les comptes rendus des députés Sabine Buis et Fabrice Verdier au sujet de leur voyage en Pennsylvanie, parus sur leur site internet :

sur www.sabine-buis.fr : "Sur le terrain du gaz de schiste"

sur www.sabine-buis.fr : "La Pennsylvanie et le gaz de schiste"

sur www.fabriceverdier.fr : "USA 1/4 – Retour en images des visites de sites en Pennsylvanie, dans les comtés de Bradford et de Susquehanna,"

sur www.fabriceverdier.fr : "USA 2/4 – Rencontre avec de nombreux habitants des comtés de Bradford et de Susquehanna"

sur www.fabriceverdier.fr : "USA 3/4 – Conférence de Simona L. Perry, ethnologue spécialiste de la politique énergétique et des ressources naturelles"

sur www.fabriceverdier.fr : "USA 4/4 – Conférence de professeur Anthony Ingraffea (Univ. De Cornell, Ithaca)"

Note du Collectif 07 SGHDS
S'il est toujours intéressant de voir nos élus nationaux se pencher encore sur le dossier des gaz et huiles de schiste et en soutenir la lutte, il n'en demeure pas moins que nous faisons le constat que le Parti Socialiste n'a absolument rien fait durant son passage au gouvernement et que, pour en rester sur notre territoire, les PERH sont toujours en cours.

Précisons aussi qu'au delà du prix du pétrole, les faibles gains possibles (essentiellement pour des sociétés privées) de cette industrie sur nos territoires ne compenseraient jamais les dégâts irréversibles qu'elle causerait à nôtre économie agricole et touristique, à nôtre environnement et à nôtre santé.
Lire l'article : Gaz de schiste et hydrocarbures non-conventionnels : une aberration économique, sanitaire et environnementale

Conférence TAFTA/CETA dans le Vaucluse le 22 septembre et rassemblement régional le 15 octobre à Aix

Gaz de Schistes Provence - mer, 21/09/2016 - 12:45

Demain,  Jeudi 22 septembre à l’Isle sur Sorgue 20h30 salle La Cigalette (437 Av Bonaparte, près de la piscine), Carrefour des citoyens propose un film-débat

Film « Les déportés du libre échange » film de Marie Monique ROBIN

Débat avec Marc BRUNET, professeur d’histoire, président du comité attac sorgue et calavon et membre du collectif STOP TAFTA Vaucluse

« Le libre échange, c’est mettre un renard libre avec des poules libres »

Le baratin et la réalité :

L’Accord de Libre Échange Nord-Américain (ALENA) promettait un développement du commerce entre les États-Unis, le Canada et le Mexique.
Les bénéfices devaient irriguer toute l’économie pour le bien-être général.

Seize ans après, le constat est amer :

  • – L’ALENA a laminé l’agriculture mexicaine.
  • – Le Mexique a dû démanteler son système d’autosuffisance alimentaire.
  • – Le maïs américain, transgénique et subventionné, a inondé le pays, vendu trois fois moins cher que le « criollo » local.
  • Trois millions de petits paysans ont rejoint les bidonvilles ou tenté leur chance comme clandestins aux Etats-Unis.

Nous aurons bientôt le rôle des mexicains avec Le CETA (Canada) et le TAFTA (USA)

En savoir plus sur le libre échange et les traités CETA-TAFTA :

Vandana Shiva :

« Le libre échange, c’est la dictature des multinationales »

Attention à la traduction : quand on lui fait dire « entreprises« , il ne s’agit pas du maçon du coin mais des entreprise géantes qui sont multi-nationales ou trans-nationales.

« Dictature » parce que tout est fait pour servir les multi-nationales géantes et leur poignée d’actionnaires.

Stop  CETA – TAFTA  : Rassemblement régional à AIX le 15 octobre


La Cour pénale internationale élargit son mandat aux crimes environnementaux et à l’accaparement des terres

Gaz de Schistes Provence - mar, 20/09/2016 - 09:51

source: observatoire des multinationales

19 septembre 2016 par Olivier Petitjean

La Cour pénale internationale vient d’ouvrir la porte à des poursuites contre des individus et des gouvernements pour des crimes relatifs aux ressources naturelles et à l’accaparement des terres. Une annonce saluée par les défenseurs des droits de l’homme et de l’environnement , qui y voient un nouveau signe de la fin de l’impunité des multinationales. Reste à voir comment la Cour appliquera effectivement ce mandat.

Mise en place en 2002, la Cour pénale internationale, qui a son siège à La Haye, s’est quasiment exclusivement consacrée, jusqu’ici, à des affaires impliquant crimes de guerre et génocides. Le bureau de la Procureure générale de la Cour, la Gambienne Fatou Bensouda, vient d’annoncer, dans un document d’orientation officiel, qu’il accorderait désormais une attention prioritaire aux crimes impliquant « la destruction de l’environnement, l’exploitation illégale de ressources naturelles et la dépossession illégale de terres », autrement dit les crimes environnementaux et l’accaparement des terres.

Ce faisant, la Cour pénale internationale n’étend pas son mandat à proprement parler, mais elle déclare explicitement que les atteintes à l’environnement et aux droits des peuples peuvent constituer des crimes contre l’humanité, et que le droit international tel qu’il existe actuellement fournit déjà les moyens de les poursuivre. À ce jour, aucun acteur économique n’a jamais été inquiété par la Cour pénale internationale.

Les défenseurs des droits humains et de l’environnement se sont unanimement réjouis de l’annonce de la Cour. « L’accaparement des terres n’est pas moins dommageable que la guerre en termes d’impacts négatifs sur les populations civiles, souligne ainsi Alice Harrison de l’ONG Global Witness. L’annonce [de la Cour pénale internationale] devrait constituer un signal aux dirigeants d’entreprise et aux investisseurs qu’ils ne peuvent plus considérer l’environnement comme un terrain de chasse. » La nouvelle politique de la Cour pénale internationale pourrait également ouvrir la voie à des poursuites en matière de responsabilité climatique.

Le Tribunal de La Haye est parfois critiqué pour sa propension à poursuivre en priorité les États et les dirigeants politiques mal vus des pays occidentaux, en épargnant ces derniers et leurs alliés. Il reste donc à voir si l’élargissement de son mandat ouvrira réellement la porte à des procédures contre des grandes multinationales et leurs responsables, et non seulement contre des acteurs politiques locaux. Il pourrait néanmoins avoir une portée dissuasive.

Il y a deux ans, la procureure de la Cour pénale internationale avait été saisie par les victimes équatoriennes de Chevron, en vue de poursuites contre John Watson, PDG de la firme pétrolière américaine (relire notre entretien avec Eduardo Toledo, avocat des victimes, ainsi que Injustice sans frontières ? Chevron contre l’Équateur). À l’époque, la procureure n’avait pas donné suite. Un autre procédure a été initiée par les représentants de populations cambodgiennes privées de leurs terres ancestrales au profit de multinationales sucrières.

Olivier Petitjean

— 
Photo : Harley Kingston CC


Sabine Buis: il existe toujours une menace d'exploitation du gaz de ... - France Bleu

Google actu "Schiste" - lun, 19/09/2016 - 17:55

France Bleu

Sabine Buis: il existe toujours une menace d'exploitation du gaz de ...
France Bleu
La baisse du coût du pétrole a rangé au second plan le débat autour de l'exploitation du gaz de schiste. Mais la députée socialiste d'Aubenas est certaine qu'une remontée des cours pétroliers risque de faire resurgir ce débat qui n'est toujours pas clos.

Bruno Le Maire contre l'exploitation du gaz de schiste - Valeurs Actuelles

Google actu "Schiste" - lun, 19/09/2016 - 16:31

Valeurs Actuelles

Bruno Le Maire contre l'exploitation du gaz de schiste
Valeurs Actuelles
Contrairement au président du conseil national des Républicains Luc Chatel qui avait déclaré que « Les Républicains devaient être le parti du gaz de schiste, des OGM, des biotechs », Bruno Le Maire s'est dit, ce lundi, opposé à l'exploitation du gaz de ...
Gaz de schiste: Bruno Le Maire (LR) "contre" son exploitation - L ...L'Express

2 autres articles »

Gaz de schiste: Bruno Le Maire (LR) "contre" son exploitation - le ... - Le Parisien

Google actu "Schiste" - lun, 19/09/2016 - 12:45

Le Parisien

Gaz de schiste: Bruno Le Maire (LR) "contre" son exploitation - le ...
Le Parisien
Le candidat à la primaire de la droite Bruno Le Maire s'est dit lundi opposé à l'exploitation du gaz de schiste, estimant que les gains seraient.
Bruno Le Maire contre l'exploitation du gaz de schisteValeurs Actuelles

2 autres articles »

Gaz de schiste: Bruno Le Maire (LR) "contre" son exploitation - L ... - L'Express

Google actu "Schiste" - lun, 19/09/2016 - 12:45

L'Express

Gaz de schiste: Bruno Le Maire (LR) "contre" son exploitation - L ...
L'Express
Paris - Le candidat à la primaire de la droite Bruno Le Maire s'est dit lundi opposé à l'exploitation du gaz de schiste, estimant que les gains seraient "faibles", par ...
Bruno Le Maire contre l'exploitation du gaz de schisteValeurs Actuelles

2 autres articles »

Pétrole de schiste : Williston, la fin de l'eldorado ? - Le Point - Le Point

Google actu "Schiste" - dim, 18/09/2016 - 03:15

Le Point

Pétrole de schiste : Williston, la fin de l'eldorado ? - Le Point
Le Point
A Williston, dans le Dakota du Nord, la chute de 70% prix du pétrole a fait des dégâts. De nombreuses entreprises, si elles ont survécu, n'embauchent plus et ...

et plus encore »

Total se développe un peu plus dans le gaz de schiste - Journal Economique

Google actu "Schiste" - ven, 16/09/2016 - 08:00

Journal Economique

Total se développe un peu plus dans le gaz de schiste
Journal Economique
Malgré les récents déboires de certaines compagnies énergétiques sur le marché du gaz de schiste, le Français Total poursuit sa percée. Le groupe vient en effet de faire l'acquisition d'actifs aux USA. Devenir leader sur le marché du gaz naturel au ...

Total se développe un peu plus dans le gaz de schiste - Journal Economique

Google actu "Schiste" - ven, 16/09/2016 - 08:00

Total se développe un peu plus dans le gaz de schiste
Journal Economique
Malgré les récents déboires de certaines compagnies énergétiques sur le marché du gaz de schiste, le Français Total poursuit sa percée. Le groupe vient en effet de faire l'acquisition d'actifs aux USA. Devenir leader sur le marché du gaz naturel au ...

Conclusions du BAPE sur les gaz de schiste : enfin une indication ... - Express Drummondville

Google actu "Schiste" - jeu, 15/09/2016 - 16:03

Express Drummondville

Conclusions du BAPE sur les gaz de schiste : enfin une indication ...
Express Drummondville
Active depuis au moins quatre ans, la large coalition des divers regroupements mobilisés autour de la lutte aux gaz de schiste se réjouit du dépôt d'un document volumineux émanant du Bureau d'audience publique en environnement (BAPE).

Nicolas Sarkozy est maintenant climato-sceptique - Les Échos

Google actu "Schiste" - jeu, 15/09/2016 - 08:03

Les Échos

Nicolas Sarkozy est maintenant climato-sceptique
Les Échos
Après « l'environnement, ça commence à bien faire » et son penchant de plus en plus assumé pour l'extraction du gaz de schiste, Nicolas Sarkozy complète sa panoplie de candidat à la primaire résolument à droite en devenant climato-sceptique.
Nicolas Sarkozy et l'écologie : un pas en avant, deux pas en arrièreFranceinfo
Sarkozy la girouette : du Grenelle au climato-scepticismeL'Obs
Nicolas Sarkozy remet en question la responsabilité de l'Homme sur ...Novethic
Public Sénat -Le Point -Marianne
247 autres articles »

Altviller : pique-nique le gaz de couche !

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - mar, 13/09/2016 - 21:13
PIQUE-NIQUE LE GAZ DE COUCHE !

Mais que se passe-t-il en ce moment en Lorraine ?

automne 2015 : découverte du projet d'exploration de gaz de couche par les habitant-e-s désinformé-e-s alors qu'une pseudo-enquête publique se déroule incognito

été 2016 : 20 puits déjà définis par FDE et plus de 220 puits prévus (150 puits sont également prévus dans le Nord-Pas-De-Calais)

C'est dans la discrétion la plus totale, avec la complicité des décideurs politiques en place, que la FDE (Française De l'Energie) a commencé ses travaux préparatoires au lendemain du camp de mobilisation à Volmerange-les-Boulay : clôturage, défrichage illégal, terrassement et bétonnage, installation de caméras et de vigiles 24h/24.

Les « gaz non conventionnels » sont des énergies fossiles, dont l'exploitation extrêmement polluante a déjà montré ses ravages dans d'autres pays (Etats-Unis, Pologne, Australie ...), et ne se passe pas de la fracturation hydraulique. De nombreux candidats à la présidentielle 2017 promettent d'autoriser cette technique.

Nous ne voulons pas de ce énième projet inutile imposé !
Pas de fossile, ni de nucléaire, ni en Lorraine ni ailleurs,
Pas de foreuses, puits ni béton dans nos fôrets et sur nos terres agricoles !

Nous vous appelons pour une balade puis un pique-nique convivial et actif (tiré du sac !)

Rendez-vous Dimanche 25 septembre à 11 heures à Altviller, parking du CAT (serres à l'entrée du village)

Les Ingazables

Télécharger le document (pdf 55 ko)

Nous recherchons beaucoup moins "pic pétrolier" sur Google qu ... - Atlantico.fr

Google actu "Schiste" - mar, 13/09/2016 - 16:23

Atlantico.fr

Nous recherchons beaucoup moins "pic pétrolier" sur Google qu ...
Atlantico.fr
L'observation des courbes de recherches de "pic pétrolier" et "trop de pétrole" sur Google érige un constat : nous n'avons plus peur d'une hausse des prix soudaine du baril de pétrole. Pour cause, nous possédons bien plus de pétrole maintenant qu'il y ...

Arnaud Montebourg «opposé» à l'exploitation du gaz de schiste ... - Libération

Google actu "Schiste" - lun, 12/09/2016 - 16:23

Libération

Arnaud Montebourg «opposé» à l'exploitation du gaz de schiste ...
Libération
Le candidat à la présidentielle Arnaud Montebourg, il y a peu promoteur de l'exploitation du gaz de schiste, s'est déclaré aujourd'hui opposé au procédé.

et plus encore »

Gaz de schiste : Arnaud Montebourg change son fusil d'épaule - Le Figaro

Google actu "Schiste" - lun, 12/09/2016 - 12:15

Le Figaro

Gaz de schiste : Arnaud Montebourg change son fusil d'épaule
Le Figaro
Après avoir longtemps soutenu la recherche en faveur de l'exploitation «propre» des gaz de schiste, Arnaud Montebourg semble avoir fait évoluer sa position à l'approche des échéances électorales. Interrogé ce lundi par une auditrice au micro de France ...
VIDEO. Comment Montebourg a changé d'avis sur le gaz de schiste ...Franceinfo
Arnaud Montebourg "opposé" à l'exploitation du gaz de schisteLe Parisien
Arnaud Montebourg change son fusil d'épaule sur la question du ...RTL.fr
Les Échos
11 autres articles »

Malgré les déboires passés, le groupe réinvestit dans les gaz de ... - Les Échos

Google actu "Schiste" - lun, 12/09/2016 - 05:10

Malgré les déboires passés, le groupe réinvestit dans les gaz de ...
Les Échos
Total réinvestit dans les gaz de schiste aux Etats-Unis. Le pétrolier français a annoncé, vendredi, qu'il allait investir 558 millions de dollars pour porter sa participation de 25 % à 100 % dans des actifs de la formation du Barnett, dans le nord du ...

En Californie un juge bloque une exploitation pétrolière

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - sam, 10/09/2016 - 18:31
EN CALIFORNIE UN JUGE BLOQUE UNE EXPLOITATION PÉTROLIÈRE UTILISANT LE FRACKING

Un juge fédéral a empéché le Bureau of Land Management des Etats-Unis d'ouvrir plus de 1 million d'acres en Californie centrale au forage pétrolier parce que l'agence n'a pas étudié correctement les dangers potentiels de la fracturation hydraulique.

Le juge de district américain Michael Fitzgerald accède à la demnde des écologistes qui ont fait valoir que le bureau aurait dû aborder les impacts possibles de la fracturation hydraulique dans une déclaration d'impact environnemental émis dans le cadre du processus formel d'ouvrir les terres publiques au forage.

Au lieu de cela, selon le juge, la déclaration d'impact de 1073 page ne mentionne le fracking que trois fois et n'a jamais mentionné la pratique controversée en profondeur.

Il a ordonné au bureau de préparer une déclaration d'impact supplémentaire qui comprend la fracturation hydraulique avant que le bureau n'aille vers l'avant sur le développement du pétrole et du gaz dans la région, qui comprend les propriétés fédérales à Fresno, Kern, Kings, Madera, San Luis Obispo, Santa Barbara, Tulare et Ventura comtés.

Les écologistes qui considèrent fracturation comme une menace pour l'approvisionnement en eau souterraine tendues de la Californie ont salué la décision.

"L'administration Obama doit faire passer le message aux compagnies pétrolières et mettre fin à cette course imprudente aux enchères au large de nos terres publiques », a déclaré Brendan Cummings, directeur de la conservation du Centre pour la diversité biologique, l'un des deux groupes environnementaux qui ont poursuivi le bureau. "Comme la Californie lutte contre la sécheresse et le changement climatique, nous devons mettre fin à la fracturation et laisser cette huile sale dans le sol."

Une porte-parole du bureau n'a pas pu être joint pour un commentaire.

La fracturation hydraulique utilise un mélange à haute pression d'eau, de sable et de produits chimiques pour casser les roches souterraines, libérant l'huile ou de gaz naturel. Combiné avec le forage horizontal, le fracking a créé un boom de la production de pétrole et de gaz des Etats-Unis, qui a contribué à faire baisser les prix du pétrole dans le monde entier. Mais des questions sur ses effets environnementaux ont miné la pratique depuis des années, alors même que l'industrie pétrolière et ses partisans politiques insistent la pratique est sans danger.

Fitzgerald a noté dans sa décision que par la propre estimation du bureau, le fracking serait probablement utilisé dans 25 pour cent des puits forés dans la région.
Le juge a écrit qu'en outre le bureau avait commandé en 2014 une enquête du Conseil de la Californie sur la science et la technologie à propos de la recherche sur les dangers potentiels de la fracturation. _ Et pourtant, la déclaration d'impact environnemental du bureau a évité d'aborder le sujet en détail.

Fitzgerald a écrit encore : "Pour être clair, l'acte de mise en service du rapport CCST lui-même ne satisfait pas aux obligations du Bureau de prendre un« regard dur »sur les effets potentiellement négatifs de la fracturation hydraulique".

Lire l'article en anglais sur sfgate.com

Syndiquer le contenu