Langue

STOP et NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTES ! (agglutination)

GB : un projet de gaz de schiste bloqué par des autorités locales

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - lun, 29/06/2015 - 19:13
GB : UN PROJET DE GAZ DE SCHISTE
BLOQUÉ PAR DES AUTORITÉS LOCALES

Londres - Les autorités du comté du Lancashire, dans le nord-ouest de l'Angleterre, ont rejeté lundi une demande de permis pour un projet d'exploration de gaz de schiste, dont le développement de la production est pourtant l'une des priorités du gouvernement Cameron.

La petite firme britannique Cuadrilla voulait réaliser des forages exploratoires en utilisant la technique controversée de la fracturation hydraulique mais avait suscité l'opposition de certains riverains.

Cuadrilla avait dû interrompre en 2011 des forages dans la même région après l'enregistrement de légères secousses telluriques. Le gouvernement lui avait ensuite donné une autorisation pour reprendre les forages exploratoires, mais en renforçant les contrôles.

Toutefois, les autorités locales doivent aussi donner leur feu vert et, dans le cas présent, les représentants au conseil du comté ont estimé que le projet, près de la ville côtière de Blackpool, comportait des risques déraisonnables en termes de pollution visuelle et sonore.

Ils avaient déjà bloqué la semaine dernière un autre projet d'exploration de gaz de schiste de Cuadrilla dans le comté, considérant qu'il aurait augmenté le trafic routier.

Ces décisions très attendues représentent un revers pour le gouvernement du Premier ministre conservateur David Cameron, récemment réélu, qui a fait une priorité du développement de cette source d'énergie, potentiellement bon marché et abondante, à l'heure où les champs pétrolifères et gaziers de la mer du Nord sont en déclin.

Aucun nouveau projet exploratoire n'a pu être mis en oeuvre depuis 2011, malgré cette forte volonté politique à Londres.

Lire la suite de l'article sur Romandie.com

USA : les débuts difficiles du partenariat ONG- pétroliers

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - lun, 29/06/2015 - 19:00
USA : LES DÉBUTS DIFFICILES
DU PARTENARIAT ONG- PÉTROLIERS

Des groupes comme Shell ont défini des règles de bonnes pratiques avec des ONG et se sont fait certifier. L'initiative peine à faire des émules.

Alors que l'impact de la fracturation hydraulique sur l'environnement reste un sujet sensible en Pennsylvanie, l'initiative lancée ici il y a deux ans avec les géants pétroliers Shell et Chevron a du mal à décoller.

Le projet est pourtant original et séduisant : il s'agit de placer industriels et ONG environnementales autour d'une même table, afin de fixer des standards stricts pour les opérations de fracturation hydraulique, cette technologie controversée qui permet d'extraire le pétrole et le gaz de schiste.

Créé en 2013 à Pittsburgh, le Center for Sustainable Shale Development (CSSD) réunit quatre industriels (Shell, Chevron, et les compagnies locales Consol et EQT) et cinq ONG (dont les
organisations nationales Environmental Defense Fund et Clean Air Task Force).
Il a élaboré 15 normes à respecter pour améliorer la qualité de l'air et de l'eau, plus contraignantes que la réglementation en vigueur. Aux compagnies de se faire certifier pour deux ans par le CSSD,
sur la base du volontariat.

Le projet a cependant rapidement suscité le scepticisme et les critiques, notamment à l'égard des ONG, accusées de pactiser avec l'ennemi. Au point que plusieurs fondations n'ont pas renouvelé leur soutien initial au centre (Heinz Endowments, The William Penn Foundation).

Sanctions
En février 2014, une professionnelle à plein-temps, choisie pour sa neutralité, a été recrutée : Susan LeGros, ancienne avocate spécialisée dans l'environnement. En septembre 2014, Chevron a obtenu la certification du CSSD, suivi par Shell et Consol, au printemps 2015. EQT devrait suivre.
Selon Susan LeGros, ces quatre membres ne représentent cependant que 20 % des puits actifs en Pennsylvanie, où le nombre de compagnies est estimé à plus de 70. « Beaucoup nous disent qu'elles respectent déjà nos standards et n'ont pas besoin de se faire certifier », explique Susan LeGros, qui ne désespère pas de voir l'activité du CSSD décoller.

En attendant, la législation elle-même n'est pas toujours très bien respectée en Pennsylvanie.
Le Department of Environmental Protection (DEP) vient d'adresser une amende record de 9 millions de dollars à Range Resources pour des fuites de gaz et des contaminations d'eau de puits privés. Même Chevron a été sanctionné ce mois-ci, après un incendie ayant causé un décès sur l'un de ses puits début 2014. Le centre de recherche sur le schiste de Penn State University a recensé 528 cas de violation de la réglementation en 2013, pour 12.463 inspections. Un chiffre en nette baisse par rapport à 2010 (1.280 violations pour 5.248 inspections), mais qui reste non négligeable.

Lire l'article de Anne Feitz sur Les Echos

GB : La demande d’autorisation de forage de gaz de schiste rejetée au Lancashire

(!) Info minute – Revue de Presse Ce lundi 29 Juin 2015, le Conseil de comté du Lancashire (Nord-Ouest de l’Angleterre) a rejeté une demande de permis de forage de gaz de schiste qui devait être suivi de fracturation hydraulique. Cette demande faite par la société Cuadrilla a été vivement combattue par de nombreux citoyens […]

GB: un projet de gaz de schiste bloqué par des autorités locales - LaPresse.ca

Google actu "Schiste" - lun, 29/06/2015 - 17:42

LaPresse.ca

GB: un projet de gaz de schiste bloqué par des autorités locales
LaPresse.ca
Les autorités du comté du Lancashire, dans le nord-ouest de l'Angleterre, ont rejeté lundi une demande de permis pour un projet d'exploration de gaz de schiste, dont le développement de la production est pourtant l'une des priorités du gouvernement ...
Grande-Bretagne20 Minutes

13 autres articles »

GB: des autorités contre le gaz de schiste - Le Figaro

Google actu "Schiste" - lun, 29/06/2015 - 15:27

20 Minutes

GB: des autorités contre le gaz de schiste
Le Figaro
Les autorités du comté du Lancashire, dans le nord-ouest de l'Angleterre, ont rejeté aujourd'hui une demande de permis pour un projet d'exploration de gaz de schiste, dont le développement de la production est pourtant l'une des priorités du ...
Projet de gaz de schiste bloqué par les autorités20 Minutes

13 autres articles »

Comment le pétrole de schiste américain s'adapte à la chute des cours - Les Échos

Google actu "Schiste" - lun, 29/06/2015 - 06:27

Les Échos

Comment le pétrole de schiste américain s'adapte à la chute des cours
Les Échos
Dans quelques heures ou quelques jours, la tour d'acier sera utilisée pour forer un puits, destiné à produire du pétrole de schiste au cœur du fameux bassin du Bakken. A ses côtés, pas moins de… 13 puits déjà en exploitation, qui balancent lentement ...

Earthquakes induced by fluid injections

29.06.15. - In the early 1960s, the U.S. Army unintentionally triggered some seismic activity by injecting waste fluids into the basement rock beneath the Rocky Mountain Arsenal, near Denver, Colorado (1). It is now recognized that an increase in the pressure applied by the fluids that fill fractures and faults at depth balances progressively the normal stress exerted through the rock on these fractures but leaves the shear stress supported by these surfaces unchanged. According to friction laws, when the fluid pressure gets too high and the effective normal stress gets too low, shear motion starts. This motion is generally considered to be mostly seismogenic, that is, to be the source of earthquakes that may reach in some localities magnitudes larger than 5, or even 6, as was observed upon filling the Koyna Dam in India in the early 1960s. Today, the phenomenon of fluid-induced seismicity has become a societal concern wherever injection of large quantity of fluids at depth is involved. On page 1224 of this issue, however, Guglielmi et al. (2) report that water injected in a natural fault at a depth of 282 m generates nonseismic motion. That is, the ground displacements take place at slow velocities (≈4 µm/s), with only very small microseismic activity.


isa77_Jouarre's insight:

Deux études sorties simultanément identifient la cause de l'accroissement des séïsmes en Oklahoma. La fracturation hydraulique en est bien la cause (indirecte). C'est le liquide de fracturation récupéré et réinjecté qui est à l'origine des très nombreux séïsmes constatés ces 5 dernières années.

L'étude est téléchargeable ici

http://www.sciencemag.org/content/348/6240/1204.short?rss=1&ssource=mfr




See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Oklahoma’s recent earthquakes and saltwater disposal

29.06.15. - Over the past 5 years, parts of Oklahoma have experienced marked increases in the number of small- to moderate-sized earthquakes. In three study areas that encompass the vast majority of the recent seismicity, we show that the increases in seismicity follow 5- to 10-fold increases in the rates of saltwater disposal. Adjacent areas where there has been relatively little saltwater disposal have had comparatively few recent earthquakes. In the areas of seismic activity, the saltwater disposal principally comes from “produced” water, saline pore water that is coproduced with oil and then injected into deeper sedimentary formations. These formations appear to be in hydraulic communication with potentially active faults in crystalline basement, where nearly all the earthquakes are occurring. Although most of the recent earthquakes have posed little danger to the public, the possibility of triggering damaging earthquakes on potentially active basement faults cannot be discounted.


isa77_Jouarre's insight:

le rapport est téléchargeable à l'adresse suivante:

http://advances.sciencemag.org/content/1/5/e1500195.full



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Earthquakes Tied to Fracking Boom, Two New Studies Confirm


28.06.15. - Oklahoma has seen a huge increase in earthquakes in the last six years. Studies show earthquakes, when wastewater from fracking is injected underground, Oklahoma was never big earthquake country, but in the last six years their numbers have surged, going from an average of two a year over 3.0 magnitude to 538 last year, surpassing California as the U.S.’s most seismically active state. Regions in Texas and Ohio that rarely felt an earthquake are now seeing wave after wave of them; eight states overall have seen big increases.

One of the studies, published in the journal Science, comes from a team of scientists from the University of Colorado at Boulder and the U.S. Geological Survey (USGS). The largest study to date, they analyzed information on earthquakes and 180,000 injection wells from Colorado to the east coast. They tied 18,000 of the wells, primarily in Colorado and Oklahoma, to earthquakes.

“This is the first study to look at correlations between injection wells and earthquakes on a broad, nearly national scale,” said University of Colorado doctoral student Matthew Weingarten, the study’s lead author. “We saw an enormous increase in earthquakes associated with these high-rate injection wells, especially since 2009, and we think the evidence is convincing that the earthquakes we are seeing near injection sites are induced by oil and gas activity.”

They found that “high-rate” injection wells, which pumped more than 300,000 gallons of water a month underground, were more likely to cause tremors than low-rate wells and that wastewater injection wells were more likely to cause earthquakes than so-called “oil recovery” wells which inject fluid to push remaining oil out of depleted wells. They also found that injection wells were tied to earthquakes ranging from 4.7 to 5.6 magnitude in Arkansas, Colorado, Oklahoma and Texas in 2011 and 2012.

“People can’t control the geology of a region or the scale of seismic stress,” said Weingarten. “But managing rates of fluid injection may help decrease the likelihood of induced earthquakes in the future.”

The second study, published last week in the journal Science Advances, was done by a pair of geologists at Stanford University. They looked specifically at the increased seismicity in certain areas of Oklahoma that rarely saw earthquakes before 2009—”no state has experienced a more significant increase in seismicity in recent years than Oklahoma,” they said. They  found that it followed big increases in wastewater water from drilling operations that was injected into underground wells nearby.

[…]




isa77_Jouarre's insight:

Les tremblements de terre en Oklahoma sont produits par les puits de réinjection du liquide de fracturation récupéré (le flowback)



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Cancer-Causing Chemicals Found in Drinking Water Near Texas Fracking Sites


28.06.15. - On June 4, the U.S. Environmental Protection Agency (EPA) released a report on how fracking for oil and gas can impact access to safe drinking water. Although the report claims not to have found any “widespread, systemic impacts on drinking water resources in the United States,” a new study in Texas provides more evidence that contamination of drinking water from fracking might be occurring.

A research team at the University of Texas at Arlington has published a peer-reviewed study, A Comprehensive Analysis of Groundwater Quality in the Barnett Shale Region, in Environmental Science & Technology, a journal of the American Chemical Society. The heavily fracked Barnett shale region, with more than 20,000 wells, covers a swath of counties in north Texas surrounding the populous Dallas-Fort Worth area. It also sits beneath two major aquifers.

“The exploration of unconventional shale energy reserves and the extensive use of hydraulic fracturing during well stimulation have raised concerns about the potential effects of unconventional oil and gas extraction (UOG) on the environment,” the authors write. “Most accounts of groundwater contamination have focused primarily on the compositional analysis of dissolved gases to address whether UOG activities have had deleterious effects on overlying aquifers. Here, we present an analysis of 550 groundwater samples collected from private and public supply water wells drawing from aquifers overlying the Barnett shale formation of Texas.”

The team, led by UT Arlington chemistry professor Kevin Schug, found elevated levels of 10 metals and 19 chemicals as well as high levels of ethanol and methanol. The chemical compounds found included benzene, toluene, ethyl benzene and xylenes, which have been associated with a range of negative health impacts including cancer. Schug said that his team’s work was “the most comprehensive groundwater study in connection to this whole process.”

“The University of Texas, working independent of the oil and gas industry, found evidence of widespread groundwater pollution connected to fracking,”said Earthworks policy director Lauren Pagel. “The EPA, working for years with the oil and gas industry to study the same issue, managed not to find that evidence in its study released earlier this month. Perhaps that’s because President Obama’s ‘all of the above’ energy policy requires favoring oil and gas over the clean, renewable energy our communities and water really need.”

In Texas, the battle over fracking is particularly heated. In response to the city of Denton, which is located in the Barnett shale region just north of Dallas/Fort Worth, voting to ban new fracking operations in last November’s election, the state passed legislation outlawing such bans.

“Fracking water pollution isn’t a surprise to people living with fracking,” saidEarthworks Texas organizer Sharon Wilson. “But it must be a surprise to Texas regulators, who claim to have never found any. Denton was forced to repeal its ban last night. Now Denton and all Texas communities are in the hands of state government, which seems bound and determined to protect the oil and gas industry, not the public. What this study really shows is why communities must have local control to protect their own health and safety.”

While the UT study cautions that the presence of these chemicals cannot be definitively linked to fracking, they are known to be used in the process.

“I hope our data can serve as a springboard for studies that use detailed chemical signatures to pinpoint the impact of various aspects of unconventional drilling processes on groundwater quality,” said Schug.



isa77_Jouarre's insight:

Dans une étude de l'EPA (l'Agence de Protection de l'Environnement américaine) publiée en juin 2015, on peut lire que l'eau potable du Texas est polluée par les Betex (Benzene, Toluène, Ethyl-Benzène et xylène. Toutes ces substances sont cancérigènes. Leur présence dans l'eau potable est la conséquence de la fracturation hydraulique.

le rapport est disponible ici:

http://www2.epa.gov/hfstudy/hydraulic-fracturing-study-draft-assessment-2015

il existe en version longue ou bien chapitre par chapitre



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

Fracking: Urgent petition


28.06.15. - Lancashire might approve fracking on Monday. But if the whole UK can show councillors we're with them, it could give them strength to say no to shale gas.


isa77_Jouarre's insight:

Une pétition pour aider les opposants à la fracturation dans le Lancashire. Cuadrilla veut fracturer, la population ne veut pas. Une commission doit donner son avis. Pour l'instant il y a 7 conseillers pour et 7 conseillers contre. La décision doit être prise lundi soir. 



See it on Scoop.it, via schiste, huile, gaz et fracturation

La BNS privilégierait le gaz de schiste aux énergies renouvelable

Gaz de Schistes Provence - dim, 28/06/2015 - 19:12
La Banque nationale suisse (BNS) aurait investi 2,1 milliards de dollars dans des entreprises américaines actives dans le domaine du gaz de schiste, des sables bitumeux et du charbon, selon Le Matin Dimanche.

Le journal dominical met en relation ce chiffre avec les investissements dans le secteur des énergies renouvelables aux Etats-Unis, évalués à moins de 100 millions de dollars (93,36 millions de francs).

L’hebdomadaire pointe les risques de cette importante exposition aux énergies fossiles. Selon son évaluation, entre juin 2014 et mars 2015, la BNS aurait ainsi perdu 489 millions de dollars en raison de la baisse des cours du brut.

En effet, alors que le baril oscille entre 50 et 65 dollars, les sociétés actives dans les pétroles et gaz « non conventionnels » ont besoin d’un pétrole à plus de 70 dollars pour gagner de l’argent, note le journal.

Problème éthique?

Ce dernier relève également que la charte éthique de la BNS lui demande de ne pas s’engager dans des sociétés « qui nuisent d’une manière grave et systématique à l’environnement ».

Sur ce point, la BNS estime ne pas être en contradiction avec sa charte. Pour le reste, l’institution précise qu’elle ne commente pas sa politique d’investissements.

dk

Des chiffres publics datant de mars 2015 L’enquête du Matin Dimanche se fonde sur les chiffres de mars 2015 fournis par le gendarme de la bourse américaine, la SEC, analysés par un spécialiste des investissements dans l’énergie.

La BNS privilégierait le gaz de schiste aux énergies renouvelable - RTS.ch

Google actu "Schiste" - dim, 28/06/2015 - 09:44

RTS.ch

La BNS privilégierait le gaz de schiste aux énergies renouvelable
RTS.ch
Les Etats-Unis et plusieurs autres pays se sont lancés dans l'exploitation du gaz de schiste. [Eric Gay - Keystone]. La Banque nationale suisse (BNS) aurait investi 2,1 milliards de dollars dans des entreprises américaines actives dans le domaine du ...

et plus encore »

Dimanche 28 juin, tous au VAL.

NON au Gaz de schiste83 (VAR) - sam, 27/06/2015 - 16:21
Plus d'infos, plus d'images sur : http://leouiquitue.free.fr/alternativar/annonce.html http://www.cop21.gouv.fr/fr http://lorgues.nature.over-blog.com/

Le gaz de schiste en Algérie : un mouvement de contestation inédit - El Watan

Google actu "Schiste" - sam, 27/06/2015 - 11:01

Le gaz de schiste en Algérie : un mouvement de contestation inédit
El Watan
Tout a commencé il y a une dizaine d'années quand l'Agence américaine de l'énergie a publié une étude dans laquelle l'Algérie était classée troisième au monde pour ce qui est des réserves de gaz de schiste, qu'elle avait estimées à près de 20 000 ...

Les pétitions et cyberactions

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - ven, 26/06/2015 - 17:30
PARTICIPEZ À LA LUTTE ET SIGNEZ LES PÉTITIONS

Pétition contre le projet Abyssea, un projet décalé, obsolète et dangereux destiné à faciliter l'extraction pétrolière en eaux profonde, projet portant sur deux plateformes expérimentales prévues au large de l'Île du Levant (Iles d'Hyères) en plein cœur du sanctuaire Pélagos dans le Canyon des Stoéchades, lieu riche pour sa biodiversité marine.
signez cette pétition sur Collectifs Littoral.

Appel lancé aux députés européens afin qu'ils refusent fermement d'accorder des droits spéciaux aux investisseurs étrangers !
signez cette pétition sur No 2 isds.eu/fr/campaign

Contre le fracking au Yukon. Gouvernement du Yukon, Dirigeants du Territoire du Yukon, Canada : Bannir la fracturation hydraulique horizontale/stimulation, à tout jamais
signez cette pétition sur Avaaz.org

Millions of us are speaking out against Arctic drilling. Together, we are a powerful force for change : from fossil fuels to renewables.
signez cette pétition sur Greenpeace.org

We Cannot Frack Our Way to Energy Security ! Don't Let Big Oil Change the Conversation — We Want, We NEED Renewables !
signez cette pétition sur act.foodandwatereurope.org

Petition Secretary Sally Jewell : Stop touting fracking propaganda !
signez cette pétition sur petitions.moveon.org

Pétition contre le lancement du premier forage de gaz de schiste dans le bassin de l'Ahnet (Algérie)
signez cette pétition sur La Pétition.be

Pétition contre le renouvellement du PERH du Bassin d'Alès qui arrive à expiration
sur Collectif 07 SGHDS

Signez l'appel "Toutes et tous hors Tafta !"
sur Collectif Stop Tafta.org

Stop TIPP et CETA
Sur stop-ttip.org

Nous protestons contre le traité transatlantique.
Signez la pétition sur 24.net

Stop fracking in South Africa : Many people in South Africa are very concerned about the potential negative impacts that the extensive process of shale gas mining can cause, as recorded in the USA, international research reports and articles.
Signez cette pétition sur Avaz.org

Stop au gaz de schiste en Kabylie : Exploitation des gaz de schiste en Kabylie : Ferhat Mehenni interpelle F. Hollande
Signez cette pétition sur Avaz.org

Charte de Bruxelles : Pour la création d'un Tribunal Pénal Européen et d'une Cour Pénale Internationale de l'Environnement et de la Santé
Signez cette pétition sur http://iecc-tpie.org

Pétition pour que l'Union Européenne interdise les gaz et huiles de schiste !
Signez cette pétition sur Gaz et Huile de Schiste, NON MERCI

Pétition "NON à l'exploration du GAZ DE HOUILLE en Nord/Pas-de-Calais"
signez cette pétition sur Pétition 24.net

Pétition européenne pour Mettre un Terme à l'Écocide en Europe
signez cette pétition sur End Ecocide Europe.fr

Contre l'exploitation des gaz et huiles de schiste dans la plaine d'Alès (30) !
Collectif d'Alès - « Basta ! Gaz Alès »
signez cette pétition sur Pétition24

Avant le pétrole, on a besoin d'eau pour vivre
Pétition contre les permis en Seine et Marne
Vous joindre à cet appel sur Avaaz.org

Mobiliser la société face au pic pétrolier
Vous joindre à cet appel sur Tribune-Pic-Petrolier.org

Gaz de schiste non merci
signez la pétition sur Pétition Publique.fr

Pétition pour l'interdiction de la fracturation hydraulique en Irlande
signez cette pétition sur Avaaz.org

Aux États-Unis, l’exploitation du pétrole de schiste génère des tremblements de terre

Gaz de Schistes Provence - ven, 26/06/2015 - 17:26

Originally posted on STOP GAZ DE SCHISTE ! (Ni ici Ni Ailleurs):

(!)Info minute – Revue de Presse

Comme le rapporte l’agence Reuters, une récente série de secousses sismiques dans l’État américain de l’Oklahoma a contraint l’autorité locale de régulation de l’énergie à envisager en urgence des restrictions supplémentaires sur l’activité de forage liée au gaz et au pétrole de schiste, a déclaré mercredi un porte-parole.

Des séismes qui ne sont pas directement liés à la réinjection des fluides de fracturation hydraulique

Entre les 17 et 24 juin de cette année 2015, 35 secousses d’une magnitude égale ou supérieure à 3,0 y ont été enregistrées, selon l’institut géologique de l’Oklahoma. Source d’inquiétude supplémentaire pour le régulateur, certaines de ces secousses se sont produites dans la région métropolitaine d’Oklahoma City, où il n’existe pas de puits d’injection d’eau à haute pression.

Il y a deux mois, de nouvelles règles concernant l’élimination des eaux usées issues du forage sont entrées…

Voir l'original 293 mots de plus


Etude : Les fuites de méthane sont telles qu’elles annulent l’ « avantage » du gaz sur le climat

Gaz de Schistes Provence - ven, 26/06/2015 - 17:25

Originally posted on STOP GAZ DE SCHISTE ! (Ni ici Ni Ailleurs):

(!)Info minute – Revue de Presse

Les fuites de gaz ne font pas bon ménage avec le climat. Une nouvelle étude confirme que les fuites sont telles qu’elles annulent l’avantage comparé du gaz sur les autres énergies fossiles. Pour le commanditaire de l’étude, « le gaz aurait un avantage environnemental par rapport au charbon ou au pétrole seulement si les producteurs pouvaient garder un couvercle hermétique sur les nombreuses fuites qui jalonnent le processus depuis l’extraction jusqu’à la consommation finale« .

Le gaz de schiste n’est pas un « pont vers le futur »

Le gaz naturel est souvent présenté comme un substitut « écologique » au charbon et à la production de pétrole. C’est le credo des producteurs de gaz qui se sont réunis en congrès mondial à Paris début Juin 2015 et qui affirment: « Le rôle du gaz naturel augmente dans le mix énergétique global, présentant maintenant une forte…

Voir l'original 876 mots de plus


Gaz de schiste, l'Algérie sous tutelle américaine - Mondafrique

Google actu "Schiste" - ven, 26/06/2015 - 09:09

Mondafrique

Gaz de schiste, l'Algérie sous tutelle américaine
Mondafrique
Tout a commencé il y a une dizaine d'années quand l'Agence américaine de l'énergie a publié une étude dans laquelle l'Algérie était classée troisième au monde pour ce qui est des réserves de gaz de schiste, qu'elle avait estimées à près de 20 000 ...
In Salah / La mobilisation anti-gaz de schiste se poursuit pendant le ...algerie-focus.com

3 autres articles »

Gaz de schiste, l'Algérie sous tutelle américaine - Mondafrique

Google actu "Schiste" - ven, 26/06/2015 - 09:09

Mondafrique

Gaz de schiste, l'Algérie sous tutelle américaine
Mondafrique
Tout a commencé il y a une dizaine d'années quand l'Agence américaine de l'énergie a publié une étude dans laquelle l'Algérie était classée troisième au monde pour ce qui est des réserves de gaz de schiste, qu'elle avait estimées à près de 20 000 ...
In Salah / La mobilisation anti-gaz de schiste se poursuit pendant le ...algerie-focus.com

3 autres articles »
Syndiquer le contenu