Langue

STOP et NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTES ! (agglutination)

Premières importations de gaz de schiste depuis les Etats-Unis en ... - Agence de presse Yonhap

Google actu "Schiste" - lun, 26/06/2017 - 04:52

Agence de presse Yonhap

Premières importations de gaz de schiste depuis les Etats-Unis en ...
Agence de presse Yonhap
Les premières importations de gaz de schiste américain arriveront le mois prochain en Corée du Sud alors que le volume annuel de ce gaz naturel extrait dans ...

et plus encore »

Premières importations de gaz de schiste depuis les Etats-Unis en ... - Agence de presse Yonhap

Google actu "Schiste" - lun, 26/06/2017 - 04:52

Agence de presse Yonhap

Premières importations de gaz de schiste depuis les Etats-Unis en ...
Agence de presse Yonhap
Les premières importations de gaz de schiste américain arriveront le mois prochain en Corée du Sud alors que le volume annuel de ce gaz naturel extrait dans ...

et plus encore »

Shale gas in Europe

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - sam, 24/06/2017 - 17:30
TOUR DE L'EUROPE - TOUR OF EUROPE

SITUATION IN THE VARIOUS EUROPEAN COUNTRIESupdated May 2017

SITUATION DANS LES DIFFÉRENTS PAYS EUROPÉENSmise à jour mai 2017

Note : For numerous countries recent information about fracking is hard to find. Often articles date as far back as 2015, sometimes even further. Is the shale-gas boom really over, has everybody lost interest, or are things kept "off the record" ? Fact is that more than one anti-frack group and/or –site disappeared, or stopped updating their internet-publication.

Note : Pour pas mal de pays de trouver de l'information récente sur le fracking est difficile. Souvent les articles datent de 2015, ou même d'avant. Est-ce que la bulle du gaz de schiste a éclaté, est-ce que le gaz de schiste n'intéresse plus personne, ou est-ce que l'information est tenue secrète ? Ce qui est indéniable est que plus qu'un groupe/site contre le fracking a disparu, ou a arrêté de mettre à jour sa page d'actualités sur internet.

BACKGROUND :
January 22nd 2014 the European Commission published a paper on the exploration and production of hydrocarbons (such as shale gas) using high volume hydraulic fracturing in the EU saying : « in a best case scenario, able to contribute almost half of the EU's total gas production and meet about around 10 % of the EU gas demand by 2035 ». EUR lex in english

See also IDDRI – Unconventional wisdom, a study that evaluates that the shale gas production in Europe in a median scenario would reach about 3-10% of European gas demand by 2030-2035. iddri.org

A 178-pages long critical study on shale gas exploitation made by the Post Carbon Institute can be found here : Shale Bubble : Drill, Baby, drill. For more recent (2016) studies : shalebubble updates

CONTEXTE :
En janvier 2014 la Commission Européenne a publié une étude sur l'exploration et la production des hydrocarbures (comme le gaz de schiste) dans l'Union Européenne avec utilisation de la fracturation hydraulique à grande échelle qui disait : « En effet, dans le scénario le plus optimiste, l'exploitation des formations schisteuses pourrait fournir près de la moitié de la production totale de gaz de l'UE et satisfaire environ 10 % des besoins en gaz de l'UE d'ici à 2035 ». EUR lex en français

Voir aussi l'étude de l'Iddri – Unconventional wisdom évalue que la production de gaz de schiste atteindrait quelques dizaines de milliards de m3 en 2030-2035, ce qui représenterait entre 3 et 10% de la consommation de gaz en Europe. iddri.org

Vous trouvez une étude approfondie (178 pages) et critique faite par le Post Carbon Institiute ici (en Anglais) : Shale Bubble : Drill, Baby, drill. D'autres études plus récentes (2016) : shalebubble updates

List of Bans Worldwide

Food and Water Watch maintains a state-by-state, up-to-the-minute list of actions passed against fracking
Food and Water Watch

AL – Albania / Albanie

En Albanie, l'exploitation du pétrole (huiles lourdes type bitumeux) a commencé à la In Albania exploitation of crude (heavy bituminous oil) started in the late 30s.
With modern techniques (horizontal drilling, stimulation and hydraulic fracturing) production levels increased heavily the last years. 145 wells were drilled in 2013.
An accident occurred April 1st 2015 at Marinza, a 4000-souls town.
Recent info hard to find.

En Albanie, l'exploitation du pétrole (huiles lourdes type bitumeux) a commencé à la fin des années 30.
Avec les moyens actuels (forages horizontaux, stimulation et fracturation hydraulique...) la production s'est envolée ces dernières années. 145 puits y ont été forés en 2013.
Un accident a eu lieu le 1er avril 2015 à Marinza, un village de 4000 habitants.
Infos récents introuvables.
Gaz de schistes Provence.wordpress.com

AT – Austria / Autriche / Österreich

No reserves that -economically speaking- can be exploited, no research being done for some years. Regulations on fracking so prohibitive that practically speaking fracking is outlawed.

Pas de réserves économiquement exploitables, plus de recherches depuis longtemps. La reglementation sur le fracking est tellement restrictive que dans la pratique fracking n'est pas authorisé..

Anti-fracking site / Site d'opposition au gaz de schiste :

As the shale gas is known to be in the west part of the country, this is a three-nation-site (not up to date) : Switzerland, Austria, Germany :
Étant donné que le GdS se trouve dans l'ouest du pays c'est un site (pas à jour) pour trois pays : Suisse, Autriche, Allemagne :
Vorarlberg Gruene

BE – Belgium / Belgique

Nationwide : no studies
Flanders : moratorium
Wallonia : no interest

Nationaal : vooralsnog geen studies
Vlaanderen : moratorium
Wallonië : geen interesse
National : Pour l'instant pas d'études.
Flandres : moratoire
Wallonie : pas d'intéresse

Er zijn geen projecten om in België schaliegas te zoeken of te exploiteren. De vergunning voor onderzoek naar koolgas is verlopen omdat er voor de in de vergunning genoemde deadline geen reëel onderzoek was gedaan.

There are no projects for exploring or extraction of shale-gas in Belgium. The permit allowing exploring for coal-bed methane lost its validity as no real research was done before deadline in this permit.

L'exploration et l'exploitation du gaz de schiste n'est aujourd'hui pas envisagée en Belgique. Le permis pour la recherche de gaz de houille a perdu sa validité faute d'utilisation effective pendant la durée du permis.

Anti-frack-site / Site d'opposition au gaz de schiste :
Facebook - STOP-Schaliegas-Belgie

BG – Bulgaria / Bulgarie

Moratorium / moratoire

Fracking was prohibited in Bulgaria in 2013, the permit obtained by Chevron was withdrawn.

La fracturation est interdite en Bulgarie depuis 2013, le permis que Chevron détenait a été annulé.

CH – Switzerland / Suisse

In Switzerland shale gas is mainly treated on Canton-level. The Canton of Bern and the Canton of Fribourg prohibited fracking, the Canton of Neuchatel voted a 10-year moratorium.

The Confederation keeps having a critical look at producing shale gas, the National Assembly (representing the population) thinks this technique implies too many risks for the environment, security and tourism, and is against fracking in the area of the Lake Constance. It's now up to the State Council (representing the Cantons) to make a decision.

La Suisse est une confédération,, les permis sont donc à priori une affaire des cantons.
Le canton de Neuchâtel a voté un moratoire de 10 ans.
Le canton de Berne et le canton de Fribourg ont interdit la fracturation hydraulique.

La Confédération conserve une attitude critique envers l'exploration de gaz de schiste, le parlement national (représentants de la population) a estimé que cette technique comporte un risque trop élevé pour l'environnement, la sécurité et le tourisme, et elle est contre l'exploitation autour du lac de Constance. Le conseil d'état (représentant les cantons) doit se prononcer maintenant.

Objective and –all said and done- opposite sites / Sites objectives et –tous comptes faits- plutôt contre –
Eawag Aqutic Research
Eawag Aqutic Research- fracking.pdf

CZ – Czech Republic / République Tchèque

No drilling in this country that once hoped for lower gas prices and for independence of Russian gas thanks to shale gas. In 2012 the country voted a 2-year moratorium, and since banned fracking altogether.

Pas de forages dans ce pays qui espérait que l'exploitation du gaz de schiste permettrait de réduire la dépendance énergétique envers la Russie et faire baisser les tarifs de l'énergie. En 2012 le pays a instauré un moratoire de deux ans, depuis le pays a carrément interdit le fracking.

DE – Germany / Allemagne

Originally estimated amount of shale gas that could be produced : 700 to 2268 billion m3, in other words 7 to 23 years of domestic use.
Until now only few test-drills have been done (2008, 2011) with no clear outcome.
In 2016 Germany banned fracking.
The mentioned 7 to 23 years of domestic use are theoretical, economically speaking there might ‘be enough for just a few years'.....

Ursprünglich geschätzte herstellbare Menge : 700 bis 2268 Billionen m3, dass heißt 7 bis 23 Jahren Selbstversorgung.
Vorerst nur einige Probebohrungen (2008, 2011) ohne endgültige Auskunft.
Im 2016 wurde Fracking verboten.
Die genannte 7 bis 23 Jahre Selbstversorgung sind theoretisch, ökonomisch gibt es vielleicht ‘nur für einigen Jahren'.

Estimation de production possible : 700-2268 milliard m3, 7 à 23 ans de consommation nationale.
Pour l'instant quelques forages de test (2008, 2011), sans résultat probant.
En 2016 le parlement fédéral a voté l'interdiction du fracking.
Les 7 à 23 ans de consommation mentionnées étaient de la théorie, en réalité les réserves seraient 'juste assez pour quelques années'.

Anti-frack-sites / Sites d'opposition au gaz de schiste :
Gegen-Gasbohren
No Moor Fracking

DK – Denmark / Danemark

Official standpoint of the Danish government : no more fossil energy in Denmark after 2050, but shalegas is a good possible energy for the period of transition. Exploitation in preparation (Total, of course, with a local National Company).

600 billions of m3 are -technically speaking- winnable (23 trillion cubic feet).

First fracksite under construction in the north of the country, some drilling was done in 2015 after finalization and obtaining final permits ; in all two sites had permits to explore. No further new permits in sight, freeze.

After some tests Total and the Danish company involved decided to stop spending money for the moment as the shale-layer turned out to be too shallow. If in the near future conditions change (read : if oil and gas prices rise ten-fold) they'll take another look. Permits expired June 2016 (renewed 'for better days to come' ?)

La ligne officielle du gouvernement est qu'il n'y aura plus d'énergie fossile au Danemark après 2050, mais le gaz de schiste est une bonne énergie de transition.

Estimation de production possible : 600 milliard m3 techniquement extractibles

Des tests ont été faits (Total bien sur, avec la Cie d'État locale). Deux sites ont des permis d'exploration.

Après les forages de test Total et le fonds danois impliqué ont décidé d'arrêter les frais pour l'instant car la couche de schiste à exploiter est trop mince. Si d'ici quelques années les conditions changent favorablement (autrement dit, si le prix du gaz/pétrole sera multiplié par dix) ils regarderont à nouveau. Permis expiré juin 2016 (renouvelé pour 'des jours meilleurs' ?).
Nordjyske.dk
Skifergas Nej Tak.dk

Dans ce pays à la conscience écologique élevée, les activistes sont sur le pied de guerre pour empêcher le premier forage que doit réaliser Total courant mai.

Anti-frack-site / Site d'opposition au gaz de schiste :
Skifergas Nej Tak

EE – Estonia / Estonie

Like nearly all (eastern-)European countries, Estonia hoped to find enough shale gas to cover a large part of domestic consumption, and thus becoming less dependent of Russian gas. Permits handed out.
No recent information avalable.

Comme beaucoup de pays en Europe (de l'est) l'Estonie espérait trouver assez de gaz de schiste pour pouvoir couvrir une bonne partie de la consommation nationale. Permis attribués.
Pas d'information récente accessible.

ES – Spain / Espagne

No reliable estimations of shale gas reserves, 39 years according to the government, nothing at all according to others. Drillers seem disappointed, BNK handed in half of its permits.
No test-drills yet, shale gas should be found under the northern half of the country : 70 permits handed out, 60 others on the "waiting list".

Pas d'estimations fiables des réserves, d'après le gouvernement il y aurait 39 ans de consommation. Selon d'autres sources il n'y aurait rien à exploiter. Les foreurs semblent déçus, BNK a rendu la moitié de ses permis.
Pas encore des forages, mais 70 permis d'exploration ont été attribués et 60 sont en attente.
Green Fact
Rosalux-nyc

FR – France / France

In France producing shale gas by means of fracking is, at this moment, prohibited by law (dating 2011), but exploring (test drilling) is allowed by this same law. No test-drillings ongoing.
Some 60 permits distributed. Petrol- industry lobbyists maintain continuous pressure on politics to get exploitation allowed. The new 2017 Macron-government didn't speak out about fracking yet.

En France actuellement l'exploitation du gaz de schiste avec la méthode de la fracturation hydraulique est interdite, mais la même loi permet d'explorer. EDans la réalité il n'y a pas de forages d'exploration.
Il y a une soixantaine de permis de recherche en cours et le lobby des pétroliers exerce une pression continue sur les politiques pour que l'exploitation soit permise. Le gouvernement Macron (2017) n'a pas encore donné une opinion sur le fracking.

Sites d'opposition au gaz de schiste :
Site du Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
Le portail du réseau des collectifs Rhône-Alpes
Les sites des collectifs de France
La base d'information sur les permis en France (BIP)

GB - United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland / Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord

Estimated amount of shale gas that can be produced : 22300 to 64600 billion of m3.
The situation is rather complicated as Scotland recently voted a fracking ban as did Northern Ireland, Wales voted a moratorium ; on the other hand England only proposed new environmental regulations that would make fracking quite impossible (far too complicated) on 40% of ‘blocks' (= areas) destined to fracking, but did not ban fracking.

Only one test drill was done in England in 2011, since lots of permits were handed out, but real production has not taken place yet as opposition is fierce. Plans to produce exist though. Following two High Court rulings of March (?) 2017 in favor of Cuadrilla, the developer, drillings should take place "second quarter of 2017" in Lancashire.

Estimation de production possible : 22300 à 64600 milliards de m3.

En Angleterre, alors que le parlement rejette un moratoire sur la fracturation, on assiste à une première reculade du gouvernement qui a imposé des restrictions assez complexes pour la fracturation dans les parcs nationaux ce qui représente une quasi interdiction sur environ 40% des zones de gisement de schiste. Mais le fracking n'est pas interdit.
Seulement un forage de test a été effectué en 2011, depuis des nombreuses permis ont été distribués, mais l'extraction n'a pas encore commencé suite à des oppositions. Il existe des projets de production. Suite à un rejet des recours par le High Court en mars (?) 2017, des forages devraient être effectués par Cuadrilla "deuxième trimestre 2017" en Lancashire.

L'Écosse, l'Irlande du Nord et le Pays de Galles ont, à des dates différentes, chacun interdit le fracking ou instauré un moratoire.

The Guardian 2015
The Indépendent 2017
Energy Global News

Sites d'opposition au gaz de schiste :
Frack Off - Extreme Energy Action Network : http://frack-off.org.uk
Controversial shale gas exploration has come to the UK : www.foe.co.uk

HU – Hungary / Hongrie

Hugary exploits shale gas on several locations. The first well was drilled in 2009. No further information avalable.

En Hongrie l'exploration est en cours sur plusieurs permis, le premier puits a été foré en 2009. Pas plus d'information.

IE – Ireland / Irlande

The Irish Parliament banned fracking June 2017 (most recent update on this page).
Existing permits became invalid.

L'interdiction du fracking a été votée en (mise à jour le plus récent de cette page) 2017.
Les permis déjà accordés n'ont jamais été utilisés, et ne sont plus valables.
http://www.independent.co.uk

IT – Italy / Italie

Fracking was prohibited in September 2014 as it's judged to be too dangerous.
The problem in Italy at the moment is more the exploitation of conventional wells that are reaching the end of their production life, and the lack of respect of environmental regulations.
Another source of worrying is the offshore exploitation of conventional oil and gas in the Adriatic and in the Mediterranean around Sicily.

L'Italie a interdit la fracturation hydraulique en 2014 en le jugeant trop dangereux.
Le problème actuellement est l'exploitation des hydrocarbures issus de puits à bout de souffle et le manque de respect des lois environnementale.
Un autre souci en Italie est l'exploitation des hydrocarbures offshore dans l'Adriatique et à l'extrême sud de la Péninsule et autour de la Sicile.

Anti-frack site / Site d'opposition au gaz de schiste :
Green Style

LT – Lithuania / Lithuanie

Chevron, met by a wave of heavy anti-frack protests, abandoned its permits and left the country. For the time being no one wants to take its place.
BTW : Gazprom, the Russian (state owned) oil and gas giant, is said to be behind these protests, but of course Gazprom denies this.

En Lituanie suite à des émeutes anti-frack, Chevron a abandonné ses permis et a quitté le pays, pour l'instant il n'y a pas de repreneurs.
Au fait : le géant (entreprise de l'état) russe d'hydrocarbures Gazprom serait derrière ces manifestations, mais bien sûr, ceci est nié par Gazprom.
NY Times : russian-money-suspected-behind-fracking-protests

LU – Luxemburg / Luxembourg

In April 2013 the country voted against exploitation of the shale gas.
Fracking prohibited.

En Avril 2013 le parlement a voté contre l'extraction du GdS qui se trouve sous le pays.
Interdiction de la technique.
https://www.wort.lu/

NL – The Netherlands / Pays-Bas

Estimated amount of shale gas that can be produced : 200 to 500 billion m3, in other words 4 to 11 years of domestic use ; no test drills done, only studies. More than half of the municipalities declared opposing to fracking on their territory ; after a temporary moratorium in 2016 the Dutch Parliament decided against fracking, at least until 2023.
Btw, the Netherlands, main conventional-gas producing member of the EU, has important safety problems in the North of the country, in the province of Groningen : the extraction of natural gas causes sagging of the subsoil, which led to numerous earthquakes. Natural (conventional) gas production was substantially lowered –even if not enough according to inhabitants of concerned areas.

Quantité de gaz de schiste exploitable d'après les estimations : 200 à 500 milliard m3, autrement dit 4 à 11 ans de consommation nationale ; pas de forages de test effectué, que des études. Plus que la moitié des communes s'est déclarée contre fracking sur leur territoire ; après un moratoire temporaire le Parlement a décidé de ne pas autoriser le fracking jusqu'à (au moins) 2023.
Au fait : Les Pays-Bas, premiers producteurs de gaz de l'UE, connaissent des problèmes de sécurité sur ses zones de forages conventionnels. L'extraction du gaz –naturel (conventionnel) a provoqué des affaissements dans le Nord du pays, surtout dans la province de Groningue la terre a souvent tremblé. La production du gaz a été diminuée – pas assez pour les habitants des régions concernées.

Geschatte productiemogelijkheid : 200 à 500 miljard m3, m.a.w. 4 tot 11 jaar binnenlandse consumptie. Geen onderzoeksboringen uitgevoed, slechts risico- en kosten/baten studies ondernomen.
Meer dan de helft van de gemeenten heeft zich schaliegas-vrij verklaard ; in 2016 heeft het parlement na een eerder tijdelijk moratorium besloten in ieder geval tot 2023 géén boringen toe te staan.
Terzijde : Nederland, grootste gas producent van de EU, heeft last van bodemverzakkingen in –vooral- Groningen. De gaswinning veroorzaakt aardbevingen. De gas-productie is teruggeschroefd –maar volgens de bewoners van de getroffen gebieden niet in voldoende mate.

Ant-frack sites / Sites d'opposition au gaz de schiste :
Schaliegasvrij Nederland : www.schaliegasvrij.nl
Milieu Défensie : https://milieudefensie.nl

PL – Poland / Pologne

The shale gas boom has collapsed, Chevron and six other foreign companies abandoned their sites ; estimations of production capacity fell down from ‘300 years of domestic use' to '55 years of use if we'll be able to get it out of the ground' ;
out of 60 wells drilled not a single one is profitable.
A Polish group of companies continued drilling and extracting, but seems to have lost hope as well, and is said to be closing down.
The most remarkable change in Poland is that nowadays it's the central government (pro fracking) that deals with the files. There is shale gas underneath Poland, it's just not economic to exploit it…… so the moment the prices rise enough ...

Après l'optimisme initial exagéré, né de la surestimation des gisements exploitables et de l'intérêt affiché par des géants mondiaux, avec des estimations allant jusqu'à "300 ans de consommation nationale", c'est maintenant la déception en Pologne, "on aura pour 55 ans maxi,….. si on arrive à l'extraire….".
Les grandes compagnies étrangères telles que Chevron , Total, Eni, Exxon, Talisman et Marathon Oil, ont tous quitté le pays.
Aucun des 68 forages de prospection effectués ne s'est avéré rentable.
Les travaux étaient toutefois poursuivis par des groupes pétroliers polonais, mais même eux sont apparemment sur le point de l'abandon.
Le changement le plus notable est que dorénavant c'est l'État central (favorable à l'exploitation du gaz de schiste) qui s'occupe du traitement des dossiers. Il y a du gaz, ce n'est juste pas intéressant au niveau économique….donc dès que les prix montent assez…..

Anti frack sites / Sites d'opposition au gaz de schiste :
Occupy-Chevron
Facebook.com/FundacjaStopFracking

PT – Portugal / Portugal

In Portugal exploration permits have been handed out when expectations were still high, 2010 > 2015, shale gas should be present in the southern half of the country and offshore near the Algarve region. No information about what these permits have lead to.

Au Portugal divers permis d'exploration ont été accordés quand le gaz de schiste faisait rêver, 2010 > 2015, le gaz devrait se trouver sous la moitié sud du pays et off-shore vers l'Algarve. Il n'y a pas d'info sur ce que ces permis ont donné.

RO – Romania / Roumainie

Following 2013 riots against scheduled test-drillings and having found no exploitable shale, Chevron has left the country. Since the government instituted a moratorium. BTW : Gazprom, the Russian (state owned) oil and gas giant, is said to be behind these protests, but of course Gazprom denies this.

Suite à des émeutes en 2013 contre ses forages et n'ayant pas trouvé du gaz exploitable, Chevron a quitté la Roumanie. Depuis le gouvernement a instauré un moratoire. Au fait : le géant (entreprise de l'état) russe d'hydrocarbures Gazprom serait derrière ces manifestations, mais bien sûr, ceci est nié par Gazprom.
NY Times : russian-money-suspected-behind-fracking-protests

SE – Sweden / Suède

Shell did some test drilling in Skåne (south Sweden), but decided to stop in 2011, finding it uneconomic to go on. Other companies continued drilling, but no news leaked out about interesting fields.

Shell a effectué quelques forages d'exploration en Skåne (sud du pays), mais a décidé en 2011 d'arrêter, jugeant le projet financièrement pas intéressant. D'autres compagnies ont continué de chercher, mais aucune info sur des bons résultats n'a filtré.

SI – Slovenia / Slovénie

In the eastern part of the country fracked gas is produced. The gas is exported to Croatia for treatment. According to the internet-site of Geoenergo and Ascent (the British partner in the project), exportation started in April 2017.

Dans l'est du pays il y a des forages en cours, avec fracking. Le gaz extrait est traité en Croatie, l'exportation a débuté en avril 2017, d'après le site de Geoenergo et Ascent (le partenaire britannique dans le projet).

SK – Slovakia / Slovaquie

As many other countries, Slovakia hoped to find large exploitable reserves of shale gas.
No news about positive results. Still searching, it seems.

Comme des nombreux autres pays, le Slovaquie espérait trouver des grandes quantités de gaz de schiste, économiquement exploitables.
Pas de nouvelles des résultats positifs. Toujours à la recherche il paraît.

SRB – Serbia / Serbie

Gazprom has undertaken a series of (high-temperature) fracking in the north of the country (ok, for oil, not for gas, but the technique and the risks are equal) in 2015, no outcome published.

Gazprom a effectué une série de forages de test avec du fracking (à haute temperature) dans le nord du pays (ok, pour trouver du pétrole, mais la technique et les risqué sont pareils). Pas de communication sur les résultats.
Energy Global News.com

UA – Ukraine / Ukraine

In Ukraine, shale gas is found in the eastern part of the country, and given the actual situation there Shell and Chevron abandoned the area.
But, on the other hand, the amount of shale gas being –on first sight- enormous, these reserves give some more reasons to the foes to struggle on. And later….. deception ?

En Ukraine, le gaz de schiste se trouve à l'est du Pays et vu la situation politique instable dans la région, Shell et Chevron ont quitté les lieux.
Ces réserves sont à priori jugées énormes, ce qui fait une bonne raison (cachée) de continuer les hostilités. Ensuite…. la déception ?

Pékin mise sur le gaz de glace pour assurer son indépendance ... - Les Échos

Google actu "Schiste" - sam, 24/06/2017 - 10:00

Les Échos

Pékin mise sur le gaz de glace pour assurer son indépendance ...
Les Échos
Pour Pékin, il s'agit d'une réussite aussi importante que la révolution du gaz de schiste aux Etats-Unis, une source d'énergie que la Chine peine à exploiter . Il est vrai que sur le papier, l'exploitation de ce type de combustible apparaît des plus ...

Le gaz de schiste et l’industrie extractive, première cible de Nicolas Hulot

Gaz de Schistes Provence - sam, 24/06/2017 - 09:44

 source: france 24

© Geoffroy Van Der Hasselt, AFP | Nicolas Hulot prêt à affronter les poids lourds de l’industrie extractive ?

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 23/06/2017

Le nouveau ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a annoncé sa volonté d’interdire les nouveaux permis d’exploration d’hydrocarbures en passant par une délicate réforme du code minier.

Nicolas Hulot ne veut plus de nouveaux permis d’exploration d’hydrocarbures en France. Le ministre de la Transition écologique a annoncé, vendredi 23 juin sur la chaîne BFMTV, son intention de présenter une loi allant dans ce sens à l’automne, sans préciser s’il visait les hydrocarbures conventionnels ou non-conventionnels.

Il reprend à son compte une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. Le président s’était prononcé contre la recherche sur le territoire national d’un certain type d’hydrocarbures : les très controversés gaz et pétrole de schiste, dont l’exploitation aux États-Unis, quoiqu’économiquement profitable, a démontré ses effets néfastes pour l’environnement.

Nicolas Hulot, désormais ministre, a aussi repris une antienne du Nicolas Hulot militant écologiste. En 2016, il avait ainsi posé l’interdiction de l’exploration et de l’exploitation d’hydrocarbures comme l’un des préalables à son éventuelle participation au gouvernement de François Hollande, qui ne s’était finalement pas concrétisée.

Si l’initiative devrait recueillir le soutien de l’Élysée, le projet de future loi soulève aussi de nombreuses questions.

Quels hydrocarbures ?

Les polémiques aidant, les hydrocarbures non-conventionnels (gaz et huiles de schiste, essentiellement) ont accaparé le devant de la scène médiatique. En France, le bassin parisien pourrait être riche en pétrole de schiste, tandis que les sous-sols du sud-est recèleraient de prometteurs gisements de gaz de schiste, d’après le site du ministère de la Transition écologique. Mais il n’y a pas d’estimation précise du potentiel français car il n’est techniquement pas possible de mener une exploration des sous-sols depuis l’adoption de la loi de 2011 qui interdit le recours à la fracturation hydraulique.

Mais les hydrocarbures non-conventionnels ne désignent pas seulement le gaz et huile de schiste. En France, des explorations ont débuté pour exploiter le gaz de couches (ou gaz de “charbon”) qui est enfermé dans les veines de charbon. Lors d’un débat parlementaire, en janvier 2015, les députés avaient maintenu le flou sur son statut, estimant qu’il ne fallait pas l’intégrer dans les hydrocarbures non-conventionnels, au grand dam des ONG qui avaient accusé les députés d’avoir cédé aux pressions du lobby minier.

« L’interdiction de nouveaux permis doit aussi concerner les hydrocarbures conventionnels car si on continue à les exploiter, il ne sera pas possible de tenir l’engagement de rester sous une hausse de la température de 2°C”, assure Juliette Renaud, spécialiste de l’industrie extractive pour l’ONG Les Amis de la Terre. Nicolas Hulot semble partager cet avis. Dans son annonce il n’a pas fait de distinction, laissant entendre que sa loi s’appliquerait à tous les types d’hydrocarbures.

Les professionnels du secteur risquent de ne pas apprécier. Ils fondent beaucoup d’espoir sur les gisements de pétrole dans les eaux profondes en zone maritime française. Une large zone d’hydrocarbures, au large de la Guyane française, aiguise depuis plusieurs années les appétits des géants du pétrole et du gaz.

Quels permis ? Nicolas Hulot vise les nouveaux permis d’exploration. Juliette Renaud craint que cela ne concerne que les nouvelles demandes alors qu’il existe « au moins 132 demandes de permis d’exploration en attentes d’être validées ». Elle ajoute aussi que sur les plus de 50 permis qui ont été délivrés, une partie va devoir être prolongée.

« CELA VA ACCÉLÉRER LA TRANSITION VERS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES »

Pour elle, tous ces titres – nouveaux, en attente ou à prolonger – devraient être interdits par la future loi. Une vision de la situation qui risque de susciter une levée de boucliers des acteurs du secteur qui se sont déjà financièrement investis dans certains projets miniers qu’ils croyaient en bonne voie.

Modifier le code minier ? “Pour interdire les nouveaux permis d’exploiter, il faut modifier une partie du code minier”, explique la spécialiste de l’ONG. Nicolas Hulot a d’ailleurs précisé que c’était sa priorité et qu’il comptait le faire “dans un délai très court”.

Cette modification est un serpent de mer depuis au moins 2011. Depuis l’adoption de la loi pour interdire le recours à la fracturation hydraulique, l’idée de s’attaquer à ce texte d’une centaine de pages travaille le monde politique. Ce code, réputé favorable aux intérêts des exploitants de mines, ne semble plus adapté à une époque où la cause du climat est devenue une priorité. Mais ni la droite, ni la gauche n’ont réussi à le réformer. En janvier 2017, alors que le quinquennat de François Hollande touche à sa fin, des députés socialistes, las d’attendre un hypothétique projet de loi, décident d’introduire leur propre proposition de réforme du code minier qu’ils réussissent à faire adopter par l’Assemblée nationale.

Mais le Sénat ne s’est pas encore prononcé sur ce texte. “Nicolas Hulot peut le reprendre tel quel ou l’utiliser comme base de travail pour un autre projet de loi”, note Juliette Renaud qui estime que la proposition des députés n’allait pas suffisamment loin.

Nicolas Hulot a tout intérêt, en tout cas, à faire attention où il met les pieds. Nicole Bricq, la dernière ministre à avoir voulu réformer le code minier, n’a pas tenu six mois à son poste. “Tout le gratin du petit monde pétrolier avait décroché son téléphone”, a raconté Le Monde dans une enquête de 2012 sur l’éviction de l’éphémère première ministre de l’Écologie de François Hollande.

Première publication : 23/06/2017


Diesel, loups, gaz de schiste… la feuille de route de Nicolas Hulot - ladepeche.fr

Google actu "Schiste" - sam, 24/06/2017 - 07:23

ladepeche.fr

Diesel, loups, gaz de schiste… la feuille de route de Nicolas Hulot
ladepeche.fr
En tout cas, il reste sur la même ligne que ses prédécesseurs en ce qui concerne le gaz de schiste : il va même plus loin, et propose une loi pour réformer le code minier qui définit pour l'instant les règles du jeu en matière de permis d'exploitation ...
Le gaz de schiste et l'industrie extractive, première cible de Nicolas ...FRANCE 24
Nicolas Hulot veut interdire toute forme d'exploration des gazs de ...France Bleu
Nicolas Hulot. Des freins au gaz de schiste et au dieselLe Télégramme
El Watan -Boursorama -La Croix
106 autres articles »

Le gaz de schiste et l'industrie extractive, première cible de Nicolas ... - FRANCE 24

Google actu "Schiste" - ven, 23/06/2017 - 18:04

FRANCE 24

Le gaz de schiste et l'industrie extractive, première cible de Nicolas ...
FRANCE 24
Le président s'était prononcé contre la recherche sur le territoire national d'un certain type d'hydrocarbures : les très controversés gaz et pétrole de schiste, dont l'exploitation aux États-Unis, quoiqu'économiquement profitable, a démontré ses ...
Diesel, loups, gaz de schiste… la feuille de route de Nicolas Hulotladepeche.fr
Nicolas Hulot veut interdire toute forme d'exploration des gazs de ...France Bleu
Nicolas Hulot. Des freins au gaz de schiste et au dieselLe Télégramme
El Watan -Capital.fr -La Croix
106 autres articles »

Nicolas Hulot et les permis d'hydrocarbures

COLLECTIF 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE - ven, 23/06/2017 - 13:26
NICOLAS HULOT S'ENGAGE À INTERDIRE TOUT NOUVEAU PERMIS D'EXPLORATION D'HYDROCARBURES

Le gouvernement va présenter d'ici à l'automne une loi visant à empêcher tout nouveau permis d'exploration d'hydrocarbures en France, a annoncé vendredi 23 juin le ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot.

« Pour qu'il n'y ait pas de nouveaux permis, on doit changer par la loi le code minier, et on va le faire dans un délai très court », a déclaré M. Hulot sur BFM-TV/RMC. Le ministre a dit souhaiter « interdire toute nouvelle exploration d'hydrocarbures sur les territoires métropolitains et les territoires d'outre-mer ».

Ces déclarations s'inscrivent dans la lignée de propos tenus en février par Emmanuel Macron, alors simple candidat à l'élection présidentielle, qui s'était dit opposé à la recherche de gaz de schiste en France métropolitaine.

Le blocage de l'exploration d'hydrocarbures sera un élément phare d'un vaste plan que M. Hulot présentera en juillet et qu'il compte voir adopté d'ici à l'automne.

Le ministre a aussi exprimé son souhait d'agir « assez rapidement » pour aligner la fiscalité du diesel, actuellement plus avantageuse, sur celle de l'essence. « La fiscalité sur le diesel à la pompe sera la même dans un horizon assez proche », a-t-il annoncé, regrettant qu'une partie des Français aient été « incités pendant des années (…) à acheter des véhicules polluants ».

En ce qui concerne l'outre-mer, M. Macron avait même envisagé de mettre fin aux permis d'exploitation d'hydrocarbures, qui concernent notamment les forages pétroliers en Guyane. Sur ce plan, M. Hulot a jugé difficile d'agir au niveau de l'exploitation plutôt que l'exploration, estimant qu'une telle stratégie ouvrirait la voie à de nombreux litiges entre l'Etat et les compagnies concernées.

Lire l'article sur Le Monde
Lire l'article sur Libération
Visionner le replay sur BFMTV

Pétrole : Entre schiste américain et OPEP, le baril WTI en direction ... - DailyFX

Google actu "Schiste" - ven, 23/06/2017 - 13:10

DailyFX

Pétrole : Entre schiste américain et OPEP, le baril WTI en direction ...
DailyFX
La baisse du pétrole est due à la hausse de l'offre américaine, inondé par le schiste. Le nombre de puits de pétrole aux États-Unis a par ailleurs doublé depuis un an et la production américaine à augmenter de près de 5% depuis le début de l'année.
La vignette : La production de schiste pèse sur le pétrole malgré l ...Investing.com France
L'Opep impuissanteLiberté-Algérie
Le pétrole termine au plus bas de l'année à New YorkSeychelles News Agency
Romandie.com -Le Figaro -Les Échos
102 autres articles »

Nicolas Hulot veut interdire toute forme d'exploration des gaz de ... - France Bleu

Google actu "Schiste" - ven, 23/06/2017 - 11:57

France Bleu

Nicolas Hulot veut interdire toute forme d'exploration des gaz de ...
France Bleu
Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a affirmé vendredi vouloir rapidement faire voter une loi interdisant l'exploration d'hydrocarbures et donc celle des gaz de schiste. Une mesure votée par les députés avant les législatives, mais ...
Nicolas Hulot. Des freins au gaz de schiste et au dieselLe Télégramme
Le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'exploration d ...La Voix du Nord
Environnement: le gouvernement verdit sa ligneBoursorama
Le Parisien -Sud Ouest
44 autres articles »

Pétrole : nouvelle dégringolade des prix - Europe1

Google actu "Schiste" - ven, 23/06/2017 - 08:27

Europe1

Pétrole : nouvelle dégringolade des prix
Europe1
Le pétrole conventionnel, d'Arabie Saoudite ou d'ailleurs, et le pétrole de schiste. D'autant qu'avec le réchauffement climatique partout dans le monde, on cherche à se détourner et à se débarrasser du pétrole ! Exactement. Notre regard sur ce qu'on ...

Le gaz de schiste réussit aux Etats-Unis - LeGazdeSchiste

Google actu "Schiste" - jeu, 22/06/2017 - 09:31

LeGazdeSchiste

Le gaz de schiste réussit aux Etats-Unis
LeGazdeSchiste
La révolution du gaz de schiste a bien eu lieu, et elle s'est déroulée aux Etats-Unis. Les récents problèmes de rentabilité des puits de forage et la fermeture de bon nombre d'entre eux au cours des derniers mois n'ont finalement pas remis en cause l ...

Gaz: Trump veut imposer sa puissance à l'Europe - Le Temps

Google actu "Schiste" - jeu, 22/06/2017 - 07:48

Le Temps

Gaz: Trump veut imposer sa puissance à l'Europe
Le Temps
Les gaziers américains rêvent d'écouler en Europe et à prix fort leur surproduction de schiste. L'Europe, qui commercialise son gaz à des tarifs 4 fois supérieurs aux Etats-Unis, est une cible prioritaire d'autant que des gaziers de schiste américains ...

et plus encore »

Le pétrole poursuit son plongeon : le schiste américain complique ... - TSA - Tout Sur l'Algérie

Google actu "Schiste" - jeu, 22/06/2017 - 00:03

TSA - Tout Sur l'Algérie

Le pétrole poursuit son plongeon : le schiste américain complique ...
TSA - Tout Sur l'Algérie
Selon Reuters, une enquête réalisée auprès de producteurs dans les principaux gisements de pétrole de schiste par la Réserve fédérale de Dallas montre que la plupart d'entre eux ont besoin d'un cours du brut léger américain (WTI) compris entre 45 et 50 ...
La vignette : La production de schiste pèse sur le pétrole malgré l ...Investing.com France
L'Opep impuissanteLiberté-Algérie
Le pétrole reste sous pression au lendemain d'une forte baisseZonebourse.com
Boursier.com -Le Figaro -Boursorama
85 autres articles »

Pétrole-Le marché teste le seuil de tolérance des producteurs US - Investir

Google actu "Schiste" - mer, 21/06/2017 - 14:17

Investir

Pétrole-Le marché teste le seuil de tolérance des producteurs US
Investir
Jusqu'à ce qu'il se stabilise, les intervenants sur le marché pétrolier risquent toutefois de continuer à tirer les cours vers le bas afin de tester le seuil de tolérance, obligeant les producteurs de pétrole de schiste à réduire les forages. Les cours ...

et plus encore »

Le gaz de schiste est un "easy way" utilisé par les dirigeants ... - Le Matin DZ

Google actu "Schiste" - sam, 17/06/2017 - 14:05

Le Matin DZ

Le gaz de schiste est un "easy way" utilisé par les dirigeants ...
Le Matin DZ
Depuis que le Département américain de l'énergie (DoE) avait lancé cette perche à l'Algérie qu'elle dispose de la 3éme réserve mondiale de gaz de schiste, les ...
Le pétrole plombé par une offre abondanteLaPresse.ca

26 autres articles »

Gaz de schiste : chantier coûteux et risqué pour l'Exécutif - Liberté-Algérie

Google actu "Schiste" - sam, 17/06/2017 - 13:00

Liberté-Algérie

Gaz de schiste : chantier coûteux et risqué pour l'Exécutif
Liberté-Algérie
Le gaz de schiste reprend ainsi pied, après avoir marqué un temps d'arrêt, en raison de la contestation dans les régions du Sud. Le gaz de schiste semble remonter à l'air libre. Il figure dans le plan d'action du gouvernement Tebboune adopté mercredi ...

Le gaz de schiste fait son "retour" dans les projets du gouvernement ... - MAGHREB EMERGENT

Google actu "Schiste" - jeu, 15/06/2017 - 13:37

MAGHREB EMERGENT

Le gaz de schiste fait son "retour" dans les projets du gouvernement ...
MAGHREB EMERGENT
La dernière fois que le chef de l'Etat a parlé de gaz de schiste remonte au 27 janvier 2015 et c'était pour signifier un moratoire implicite de l'exploration et de l'exploitation du gaz. Le président, à travers un communiqué du conseil des ministres ...
Le gouvernement décidé à exploiter le gaz de schiste - Actualité - El ...El Watan

4 autres articles »

Gaz de schiste, gaz de couche, lettre ouverte à Nicolas Hulot ministre de la transition écologique et solidaire

(!) Info minute – Revue de Presse Les collectifs opposés à la recherche et l’exploitation des pétrole et gaz de schiste et de couche interpellent M. Nicolas Hulot ministre de la transition écologique et solidaire à propos du projet « gaz de couche », dans les bassins miniers du Nord de la France et de […]

Le gouvernement décidé à exploiter le gaz de schiste - Actualité - El ... - El Watan

Google actu "Schiste" - jeu, 15/06/2017 - 12:04

Le gouvernement décidé à exploiter le gaz de schiste - Actualité - El ...
El Watan
Le président Abdelaziz Bouteflika a instruit son gouvernement à «valoriser davantage toutes les ressources et richesses dont dispose le pays, y compris les ...

et plus encore »
Syndiquer le contenu