Langue

ÉQUATEUR - Écologie : un discours de façade ?

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email
Source de l'article de presse
Auteur de l'article de presse: 
Luis Ángel Saavedra
Date de publication: 
Vendredi, 10 Décembre, 2010
ITT YasuniITT YasuniDial avait présenté l'année dernière le novateur projet ITT [1]. Le Chili a été, au mois de septembre, le premier pays à donner 100 000 dollars pour soutenir l'initiative [2], suivi en novembre par l'Espagne (un million d'euros) [3]. Mais ces éléments encourageants ne dissipent pas cependant toutes les interrogations et les craintes autour la politique d'exploitation minière et pétrolière du gouvernement. Article de Luis Ángel Saavedra publié sur le site de Noticias Aliadas le 28 octobre 2010.

Le gouvernement se sert de l'écologie pour susciter des sympathies internationales

L'initiative Yasuní-ITT, qui permet de conserver le pétrole sous terre dans une des zones les plus riches en biodiversité de la planète en échange d'une compensation financière internationale ; une Constitution qui considère l'écologie comme axe transversal et qui, dans sa structure normative, consacre un chapitre entier aux « droits de la nature » ; la création d'un tribunal ayant pouvoir de sanctionner ceux qui portent atteinte à ces droits : tout cela a fait croire que l'écologie était une préoccupation de la plus haute importance pour le gouvernement du président équatorien Rafael Correa.

Dans le même ordre d'idées, le concept d'une défense intégrale des droits humains indissociable des droits de la nature a conduit d'autres institutions d'État comme le Défenseur du peuple, à même modifier leur nom : on l'appelle désormais « Défenseur du peuple et de la nature ». La création d'espaces spécifiques destinés à la protection des droits de la nature, à l'échelle nationale, fait aussi partie des changements au sein de cette institution.

Enfin, en septembre, le gouvernement a annoncé la création du premier Tribunal des droits de la nature dont le siège se trouve dans les Îles Galápagos et qui entrera en activité avant la fin 2010. Des cas de pêche illégale, de trafic d'espèces marines et de pollution seront jugés par ce tribunal. C'est ainsi que le gouvernement démontre qu'il appuie les efforts de protection de la biodiversité dans ces îles, déclarées Patrimoine naturel de l'humanité (1979) et Réserve de la biosphère (1984).

Jusque-là les actions gouvernementales semblaient en adéquation avec le discours officiel. Cependant, des dissonances entre ce discours et une réalité incompatible avec l'écologie ont commencé à se faire jour.

Le plan B à Yasuní

La décision de Yasuní-ITT de ne pas extraire le pétrole des gisements Ishpingo, Tiputini et Tambococha (ITT) dans le parc national de Yasuní et donc de le laisser sous terre, en échange de la mise en place d'un système de compensation financière internationale, a donné à Correa une auréole de popularité écologique ; cependant, les plans prévus pour la mise en œuvre ne sont pas cohérents avec le discours officiel. Bien qu'on soit parvenu à signer, le 2 octobre dernier, un accord entre le gouvernement et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) visant à établir un fidéicommis qui permettrait de collecter les contributions de la communauté internationale pour la non-exploitation du pétrole à Yasuní, on a vu apparaître un « Plan B » favorable à l'extraction du pétrole du Yasuní et qui se révèle être l'alternative qui intéresse, de fait, le gouvernement. Ceci a fait apparaître que la négociation de l'Initiative Yasuní-ITT, ainsi que la signature du fidéicommis, n'étaient qu'un effet médiatique pour gagner la sympathie et détourner la vigilance des Indiens et des organisations écologistes .

Lire la suite sur le site de DIAL : http://www.alterinfos.org/spip.php?article4746

Autres langues

Mot(s) clef(s)

Pays

Conflit

Organisations

Commentaires

 

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.
Refresh Type the characters you see in this picture. Type the characters you see in the picture; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.  Switch to audio verification.

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information