Langue

Conférence-débat : la réponse sociale face au boom minier au Pérou avec José de Echave Cáceres (Pérou)

Version imprimableVersion imprimableEnvoyer par e-mailEnvoyer par e-mailPDF versionPDF version
Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Maison de l’Amérique latine, 217, Boulevard Saint-Germain 75007 PARIS (Metro Solférino)
Date(s) de l'événement: 
Me, 01/12/2010 - 18:30 - 20:30

Conférence-débat avec José de Echave Cáceres,

Docteur en économie, spécialiste des impacts socio environnementaux de l'industrie minière, co-fondateur de CooperAcción et membre du réseau Muqui (Pérou)

1er décembre, de 18h30 à 20h30

à la Maison de l'Amérique latine, 217, Boulevard Saint-Germain 75007 PARIS (Metro Solférino) Entrée libre

Comme dans d'autres pays d'Amérique latine, au Pérou, l'industrie minière est à  l'origine d'un grand nombre de conflits sociaux. Son avancée sur de nouveaux territoires menace les droits des communautés indigènes, paysannes et urbaines et rentre en compétition avec ces populations pour l'accès aux ressources vitales comme l'eau et la terre. Les habitants de quatre provinces de Piura et de Cajamarca ont dit « non » aux projets miniers et cherchent à faire respecter leur décision. Des deux côtés de l'Atlantique, il est urgent d'engager une discussion sur le modèle de « développement » économique basé sur l'extraction des matières premières au Sud et leur consommation au Nord, inéquitable dans la distribution des bénéfices et causant de graves dommages pour les populations locales.

Conférence organisée par France Amérique latine (FAL) et le collectif ALDEAH. D'autresorganisations, dont AITEC et Survival France, participeront au  débat.

     

Contact : anna.bednik[at]franceameriquelatine.fr

Voir pièce jointe pour plus de détail.

Signez la pétition : www.mininginparadise.org/fr/node/48

Réference aux contenus ALDEAH
Réference aux contenus d'ALDEAH: 

Pétition : Mines au paradis ? Territoire libre d'activité minière ! (Pérou)

Campagne internationale dont l’objectif est de soutenir les organisations sociales des quatre provinces du nord du Pérou (Ayabaca, Huancabamba, Jaén et San Ignacio) qui, après de fortes mobilisations populaires, ont déclaré leurs territoires interdits à l’activité minière

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires
 

Commentaires

Lettre ouverte à l'Académie des Sciences

Le collectif Gard Rhodanien (30) est entièrement solidaire de courrier. Pour la préservation de notre sol, sous-sol, eau, air, des terres agricoles, des paysages et des métiers touristiques, notre sante et celles des générations futures, il faut interdire l'exploration et l'exploitation des gaz et pétroles de schiste. Ne pas prendre un risque aux conséquences irréversibles.  

La production réelle !

Bonjour, avez vous eu connaissance de ce tableau qui montre la courbe de production en termes de barils/jour des puits du Nord Dakota, toujours en expansion mais dont les résultats sont en chute libre ? L'exploitation des gaz et huiles de schistes est non seulement néfaste mais comme le nucléaire non rentable ! http://auxinfosdunain.blogspot.fr/2... Solidairement.

Lettre ouverte à l'Acdémie des Sciences

Le Collectif anti- Gaz de Schiste ACG ( Gard) partagent et adhèrent aux propos de cette lettre ouverte.

Non aux gaz de schiste !

Vous avez le soutien du collectif Sortir-du-Nucléaire-Paris !

signature

Le collectif stop au gaz de schiste 39 est d'accord avec le texte et joint sa signature à cette lettre. Merci au collectif Idf pour cette initiative. No gazaran

Le collectif cigalois

Le collectif cigalois comprend saint-Hippolyte-du-Fort et communes voisines (Sauve, Durfort, Monoblet, st-Félix-de-Pallières, Pompignan, Conqueyrac, Fressac...) toutes unies pour approuver cette lettre ouverte.

Signature de la lettre ouverte

Le Collectif citoyen de Fréjus "Ni hydrocarbures en mer ni gaz de schiste" s'associe à la signature de cette lettre ouverte. Fréjus, département du Var

Soutien à lettre ouverte à l'Académie des sciences

Merci aux auteurs de cette lettre. Le collectif non au gaz de schiste de Villefranche de Rouergue s'associe pleinement à cette démarche. On ne lachera RIEN, ni aujourd'hui, ni demain

Lettre ouverte à l’Académie des sciences

Le collectif Grand Montpellier (34) s'associe à cette lettre ouverte! ON NE LACHE RIEN!! No Passaran,  No Gazaran, Ni Ici, Ni Ailleurs, Ni Aujourd'hui, Ni demain....

gaz de schiste - lettre à l'Acqdémie des sciences

Notre collectif soutient  totalement ce texte, merci à ceux qui en ont eu l'initiative.

pour signer la lettre ouverte

je, du collectif Minervois (34) est d'accord avec cette lettre

Le collectif Roquedur Le

Le collectif Roquedur Le Vigan (30) s'associe totalement à ce texte.

Lettre ouverte à l'Académie des sciences

Le collectif stop gaz de schiste 69 apporte son plein soutien aux collectifs citoyens du bassin parisien mobilisés contre la recherche et l'extraction des gaz et pétrole de schiste. Nous nous associons à cette lettre.

signature

Tous les collectifs Isère 38 sont solidaires de cette lettre, et joignent leur signature à cette lettre ouverte! merci Robert Pilli référent

Extrêmement bien rédigé....

Extrêmement bien rédigé.... Merci. Le Collectif du Narbonnais

Collectif corbières

Le collectif des Corbières est d'accord avec ce courrier.

Bonjour, Il faudrait en

Bonjour, Il faudrait en premier arrêter l'exploitation des mensonges, les omissions volontaires destinées à la population.A nos dirigeants politiques de prendre des décisions courageuses en cette pèriode de crise où ils devraient utliser les disponibilités financières à la transition énergétique et dès maintenant investir sur l'avenir L'âge d'or des énergies fossiles c'est fini. 2020 c'est demain et si nous continuons comme cela à écouter le chant des sirènes nous risquons de très grandes désillusions. Souvenez-vous des avions renifleurs c'est du même niveau même si c'est plus sophistiqué. Prendre la voie de la sagesse. Christian Velly NGDS47

lettre ouverte

notre collectif dans la drôme est entièrement d'accord avec les termes du courrier. pour tous, V. hourcade

Pour signer la lettre ouverte

Si votre colelctif souhaite signer cette lettre ouverte à l'Académie des sciences, merci d'ajouter votre signature en postant un commentaire à la suite de celui-ci et en indiquant le nom du collectif et le département.

Merci

Gignac et les Environs

Je signe cette lettre pour le collectif Dégaze Gignac et les Environs (34). 

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information