Langue

Répondre au commentaire

votez au Public Eye People’s Award 2012! Vale, la pire entreprise de l'année!

Version imprimableVersion imprimableEnvoyer par e-mailEnvoyer par e-mailPDF versionPDF version

Jusqu’au 26 janvier, votez au Public Eye People’s Award 2012! Vale, la pire entreprise de l'année : http://www.publiceye.ch/fr/vote/vale/
Des mines et des barrages au détriment du peuple et de l’environnement. Vale est la deuxième plus grande entreprise du Brésil ainsi que le deuxième plus grand groupe minier et le premier producteur de minerai de fer mondial. L’entreprise a une histoire de 70 ans qui bafoue régulièrement les droits humains, inflige des conditions de travail inhumaines et surexploite la nature sans vergogne. Aujourd’hui, Vale s’emploie à la construction du barrage de Belo Monte en Amazonie. Celui-ci obligera 40 000 personnes à quitter leur lieu de vie. Les peuples concernés n’ont pas droit à la parole et ne recevront aucun dédommagement.

Siège principal: Brésil

Branche: Industrie minière (fer) et barrages

Chiffre d’affaires / Bénéfice net: 52,5 mrd. $ / 18,9 mrd. $

En possession de: coté en bourse

Collaborateurs: 120 000

CEO: Murilo Ferreira

Site Internet:  www.vale.com

Comportement irresponsable

L’entreprise Vale a une longue histoire, marquée par des conditions de travail inhumaines, des violations des droits humains et par des pollutions de l’environnement. Actuellement, Vale est un des acteurs principaux du consortium de construction NESA qui érige le barrage de Belo Monte, hautement controversé, au cœur de l’Amazonie. Ce projet à 17 milliards de dollars se distingue par sa planification autoritaire sans considération pour la loi en vigueur. L’avis des autochtones concernés n’est pas tenu en compte dans la planification. Visiblement, Vale participe à la construction du barrage pour s’assurer de l’énergie bon marché. En effet, Vale exploite plusieurs mines de minerai de fer dans la région. On connaît les problèmes de respect des droits humains de Vale aussi dans d’autres régions : par exemple, une enquête de l’« International Federation on Human Rights » rapporte des problèmes de santé de plusieurs communautés vivant à proximité d’installations d’incinération de charbon et de fonte brute de Vale. Au total, on compte déjà plus de 100 actions en justice et plus de 150 enquêtes engagées contre Vale. La plupart concernent des violations du droit du travail. Malgré quelques amendes, l’entreprise s’en est sortie jusqu’ici presque sans une égratignure. Vale est également responsable de 4% de la production de CO2 du Brésil et utilise chaque année 1,2 milliards de mètres cubes d’eau – l’utilisation moyenne de 18 millions de personnes.

Conséquences

L’expansion du barrage de Belo Monte provoquerait la dévastation de gigantesques régions de l’écosystème de l’Amazonie ; 80% des fleuves seraient déviés dans un réservoir artificiel ; 40 000 personnes seraient directement concernées dans les régions adjacentes. Parmi eux se trouvent des centaines d’autochtones de différentes ethnies et de nombreux habitants des abords du fleuve, vivant sur les côtes du Rio Xingu, qui s’étend sur 100 kilomètres. En plus des conséquences directes de la construction du barrage, la région serait encore plus exploitée en raison de l’accès facile et de l’énergie bon marché.

Situation actuelle et revendications à l’entreprise

Le barrage de Belo Monte ne doit pas être construit selon les conditions prévues actuellement. Vale doit enfin prendre conscience de sa responsabilité sociale au Brésil et dans le monde, renoncer à dépouiller les êtres humains et la nature et respecter les lois et les règlements. Bien que plus de 100 actions en justice et plus de 150 enquêtes aient été engagées contre Vale, les jugements sont rares et les amendes restent souvent dérisoires. Il faut donc instituer des règles plus sévères dont le respect doit être contrôlé et imposé par les autorités responsables.

Pour plus d’informations

Site internet de Justiça nos Trilhos : www.justicanostrilhos.org

Site internet de International Rivers : www.internationalrivers.org

Informations en portugais : atingidospelavale.wordpress.com

Movimento Xingu Vivo website: www.xinguvivo.org.br

Fair Deal Now: www.fairdealnow.ca

Jusqu’au 26 janvier, votez au Public Eye People’s Award 2012! Vale, la pire entreprise de l'année : http://www.publiceye.ch/fr/vote/vale/

Répondre

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.