Langue

Répondre au commentaire

TPP à Lima : 20 transnationales européennes au banc des accusés

Version imprimableVersion imprimableEnvoyer par e-mailEnvoyer par e-mailPDF versionPDF version

Entre le 13 et le 16 mai 2008, Lima (Pérou) a accueilli le troisième sommet des peuples organisé par le réseau bi-régional Europe - Amérique Latine et Caraïbes « Enlazando Alternativas ». Dans le cadre de cette rencontre, le Tribunal Permanent des Peuples sur les politiques néolibérales et les transnationales européennes en Amérique latine et Caraïbe a tenu sa deuxième session (la première a eu lieu à Vienne, en 2006).

20 transnationales européennes ont été mises en accusation pour les conséquences sociales et environnementales de leurs activités en Amérique latine et Caraïbe. Le tribunal a entendu près de 24 cas impliquant les entreprises suivantes :
Aguas de Barcelona (Grupo Agbar, Espagne), le groupe Bayer (agrochimie, Allemagne), les banques BBVA, HSBC, Santander (Espagne, Grande Bretagne), Botnia (producteur de pâte de papier, Finlande), Camposol (agroalimentaire, groupe Dyer Coriat Holding, Norvège), Cermaq Mainstream (industrie de saumon, Norvège), Majaz (mines, Grande Bretagne), Marine Harvest (industrie de saumon, pêche, Norvège), Fomento de Construcciones y Contratas (FCC, eau, Espagne), Veolia Environnement (eau, France), Repsol-YPF (pétrole et gaz, Espagne), Roche (pharmaceutiques, Suisse), Boehringer Ingelheim (pharmaceutiques, Allemagne), Royal Dutch Shell (énergie et produits chimiques, Grande Bretagne/Pays Bas), Skanska (bâtiment et sidérurgie, Suède), Suez (énergie, France), Syngenta (agrochimie, semences transgéniques, Suisse), Telecom Italia/Telefónica (télécommunications, Italie et Espagne), Thyssen Krupp (sidérurgie et bâtiment, Allemagne), Unilever (agroalimentaire, Grande Bretagne/Pays Bas), Unión Fenosa (énergie, Espagne).

Pour plus d'information sur les cas jugés et la sentence : Enlazando Alternativas, France - Amerique latine, Radio MundoEcologistas en Acción

 

Répondre

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.