Langue

Campagnes

Articles

Un projet écocide: le méga barrage Chadin 2 à Celendin-Cajamarca

Date de publication: 
Mercredi, 5 Mars, 2014
Par: 
RaquelN

MarañonMarañonL’ ex président du Pérou, Alan García, a signé en juin 2010 un accord hydro-énergétique avec le Brésil. Celui-ci prévoit la construction d’une série de méga barrages sur plusieurs fleuves, en particulier sur le Marañon, affluent de l’Amazone. Ces mega barrages vont déplacer des milliers de personnes. M. Alan García, 3 mois avant de quitter le pouvoir et avec le Decreto Supremo 020-02011-EM déclare d’intérêt national et social la construction de 20 centrales hydroélectriques sur le fleuve Marañón.  Les projets les plus avancés sont Chadín 2 et Cumba 4, les deux se situant dans la région de Cajamarca. Ce sont des concessions attribuées à l’entreprise transnationale brésilienne Odebrecht. Celle-ci est responsable de la construction de la première étape du projet minier Conga pour un montant de plus de 500 millions de dollars. 

Le méga projet Chadin produira 600 MW, aura un coût de 819 millions de dollars et des conséquences négatives sur 21 communautés. Le projet prévoit la construction d’un barrage de 175 mètres de hauteur et un mur de rétention de 196 mille m3 d’eau.

Campagnes - Tous les contenus

Article Un projet écocide: le méga barrage Chadin 2 à Celendin-Cajamarca
Campagne Cyberaction : non au permis de recherche minière de Tennie en Sarthe et en Mayenne
Campagne Gaz et pétrole de schiste : le 22 mars, invitez-vous à la rencontre privée du groupe pétrolier HESS !
Petition LETTRE DES ORGANISATIONS CONTRE LE PROJET CHADIN ll- PEROU
Communiqué Non à la participation de la France à la recherche et à l'exploitation des hydrocarbures offshore en Grèce
Communiqué Lettre ouverte de la CONFENIAE (Amazonie équatorienne) à la communauté internationale et aux entreprises pétrolières
Campagne Lettre ouverte au Président de la République du Pérou pour dire NON au projet CONGA
Communiqué votez au Public Eye People’s Award 2012! Vale, la pire entreprise de l'année!
Événement Notre Dame des Landes à Paris : Tracto-vélo du 6 au 12 novembre
Événement Belo Monte : tous au Trocadéro samedi 20 août pour sauver le "poumon vert" de la Terre
Campagne Gaz et pétrole de schiste, la vérité en quelques lignes
Petition France : agissez maintenant pour dénoncer la campagne publicitaire scandaleuse d'AREVA !
Campagne Une entreprise minière française prétend mener ses activités en Argentine (Sierras de Córdoba) malgré le refus des habitants
Petition Pétition : Mines au paradis ? Territoire libre d'activité minière ! (Pérou)
Campagne Action urgente - non au projet d'exploitation minière d'Agua Rica à Andalgalá (Argentine)
Campagne Application de l’état de droit dans le cas de la New Gold-Minera San Xavier au Cerro de San Pedro, San Luis Potosí
Campagne ASSASSINAT DE MARIANO ABARCA ROBLERO, MILITANT CONTRE LA MINE CANADIENNE BLACKFIRE AU CHIAPAS
Campagne Action Urgente : Arrêtons la Minera San Xavier!
Événement Journée mondiale contre les mines à ciel ouvert
Petition Pour la défense des droits des peuples indigènes et de la biodiversité de l'Amazonie au Pérou, patrimoine de l'humanité

Documents

Cyberaction : non au permis de recherche minière de Tennie en Sarthe et en Mayenne

Signez le courrier qui sera envoyé aux autorités locales et nationales en remplissant le formulaire ci-dessous

PERMIS DE TENNIE: porte ouverte à la relance de l’extractivisme en France. Réagissons !

ALERTE DANGER : Retour des MINES en FRANCE. Cuivre, zinc, or, argent, terres rares = pollutions durables et destruction des territoires.

ACTION : Faites part de votre préoccupation ! Ecrivez aux Président, Ministres et Elus locaux

A l’occasion de la Journée internationale contre les projets miniers destructeurs, 22 juillet 2013.

En 2009, lorsque, à Cerro de San Pedro (Etat de San Luis de Potosi, Mexique), les opposants à une mine d’or et d’argent inauguraient la première journée mondiale contre les projets miniers, par solidarité, nous avions diffusé l’information pour soutenir ces communautés en lutte. En Amérique latine comme dans d’autres régions du « Sud », ils sont nombreux à s’opposer aux entreprises, souvent transnationales, qui ne lésinent pas sur les moyens pour accéder aux richesses du sous-sol : expulsions, déplacement de villages entiers, menaces et agressions, assassinats, tortures des opposants, pollutions durables de l’eau, des terres agricoles et de l’air.
Aujourd’hui, le 22 juillet 2013, nous sommes solidaires de tous ceux qui luttent contre ces projets destructeurs dans le monde. De la Patagonie argentine aux Andes équatoriennes, du désert d’Atacama au Chili à la côte atlantique vénézuélienne, en passant aussi par le Mexique, le Pérou, le Brésil, l’Uruguay, le Panama, la Colombie, le Honduras, l’Espagne, le Canada … et la France : en tout, plus de 30 événements différents auront lieu ce 22 juillet  pour dire « Non aux industries minières polluantes, Non aux mines, Oui à la Vie » !  Mais, s’il semble tristement habituel de voir les communautés paysannes ou indigènes d’Amérique Latine dans cette liste des opposants, la France n’a pas été cette fois présente à leurs côtés seulement par solidarité.