Langue

Alternatives

Articles

Et si on construisait des parcs éoliens coopératifs ?

Et si la production d’énergie était écologique, démocratique, et participative ? Dans le Pays de Redon, entre Bretagne et Pays de la Loire, une aventure unique en France est menée : celle de la construction d’un parc éolien coopératif. Ce projet, fondé sur des savoir-faire nouveaux, pourrait aujourd’hui être diffusé et transféré sur d’autres territoires. Se réapproprier les questions énergétiques, confisquées par l’État et les experts d’EDF, c’est possible. C’est ce qu’on apprend, depuis 10 ans, dans le pays de Redon. Reportage.

Au départ, il y a Michel Leclercq, prof de dessin retraité, et Eric et Laure Vaillant, maraîchers dans le pays de Redon (Bretagne et Pays-de-Loire). Ecolos, tous les trois, ils veulent installer une éolienne sur leur terrain, pour produire de l’énergie propre. « Cela s’est avéré compliqué et très fastidieux », se souvient Michel. « Et si on montait plutôt un parc éolien collectif ? », se sont-ils demandé. Cela s’est avéré encore plus compliqué. Mais la plus-value, c’est une aventure collective hors normes. Avec un projet ancré dans un territoire, et maîtrisé de bout en bout par la population locale. « Nous avions envie de réunir les gens autour d’un projet constructif, raconte Michel. Nous voulions nous battre pour quelque chose, alors que nous sommes plutôt habitués à nous battre contre... »

Ces villes qui tentent de se libérer du pétrole

Tout le monde n’attend pas que gouvernements et chefs d’État s’entendent sur un hypothétique accord pour sauver le climat. Loin de Cancún, où se tiendra le prochain sommet sur le réchauffement climatique, des réseaux associatifs et des municipalités se lancent dans d’ambitieux programmes pour libérer leurs villes de la dépendance pétrolière. Comment font ces « villes en transition » ? Exemple à Boulder, près de Denver, aux États-Unis.

ÉQUATEUR - Écologie : un discours de façade ?

ITT YasuniITT YasuniDial avait présenté l'année dernière le novateur projet ITT [1]. Le Chili a été, au mois de septembre, le premier pays à donner 100 000 dollars pour soutenir l'initiative [2], suivi en novembre par l'Espagne (un million d'euros) [3]. Mais ces éléments encourageants ne dissipent pas cependant toutes les interrogations et les craintes autour la politique d'exploitation minière et pétrolière du gouvernement. Article de Luis Ángel Saavedra publié sur le site de Noticias Aliadas le 28 octobre 2010.

Le gouvernement se sert de l'écologie pour susciter des sympathies internationales

L'initiative Yasuní-ITT, qui permet de conserver le pétrole sous terre dans une des zones les plus riches en biodiversité de la planète en échange d'une compensation financière internationale ; une Constitution qui considère l'écologie comme axe transversal et qui, dans sa structure normative, consacre un chapitre entier aux « droits de la nature » ; la création d'un tribunal ayant pouvoir de sanctionner ceux qui portent atteinte à ces droits : tout cela a fait croire que l'écologie était une préoccupation de la plus haute importance pour le gouvernement du président équatorien Rafael Correa.

Alternatives - Tous les contenus

Page Lettre d'information du collectif Aldeah - septembre 2014 -
Communiqué Campagne Bang! Ban Cyanide ! Stop ! Interdisons le cyanure !
Communiqué Appel à projets alternatifs autour de Lussat contre la relance minière en Creuse
Article de presse Croissance: on arrête tout, on réfléchit!
Article L’Amérique Latine aujourd’hui, vue du bas
Livre L'Âge des low tech - Vers une civilisation techniquement soutenable
Communiqué Propositions pour une plateforme commune de la montagne limousine
Article de presse Les Amérindiens, premières victimes dans les luttes pour l’environnement
iPaper Quand l’agro-écologie tisse des « liens qui libèrent » : une expérience colombienne
Article Mines urbaines : une option pour pallier la pénurie de métaux ?
iPaper Comparaison internationale des politiques publiques en matière d’économie circulaire
Article de presse Economie circulaire : La dynamique en marche dans l'Hexagone
Article de presse Economie circulaire : Les différentes approches à travers le monde
Brève Energie: un rapport propose de doper l'hydrogène en France
Vidéo Il n'y pas de lendemain
Page Financement participatif : participez au projet "Caméra Shuar" !
Vidéo Vers une assemblée des peuples du Sud de l'Equateur
Brève Noël sans électricité (à la bougie) : "On leur a expliqué que dans le temps, c'est comme ça qu'on vivait" (un habitant de Virandeville, Bretagne)
Vidéo La naissance de Songhaï
Événement 11e édition du festival de cinéma d'Attac "Images mouvementées"

Brèves

Energie: un rapport propose de doper l'hydrogène en France

PARIS - Un rapport parlementaire publié mardi propose de doper l'hydrogène comme source d'énergie en France, via un soutien accru de l'Etat, notamment pour alimenter des voitures électriques à plus grande portée et l'injecter dans le réseau gaz.
Ce rapport de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst) suggère des mesures à même de permettre à la France de rattraper son retard sur les deux pays en pointe en la matière, l'Allemagne et le Japon. Lire la suite »

2009, 25 ans d'action du MST

Cette année le mouvement des paysans sans terre (MST) brésilien a 25 ans. C'est l'occasion pour la Revista Caros Amigos, de publier une tribune d'un de ses plus célébres leaders , João Pedro. Lire la suite »

Documents

Propositions pour une plateforme commune de la montagne limousine

Date de publication: 
Lundi, 7 Avril, 2014
Par: 
Les habitants du plateau des milles vaches (Limousin)

Présentation publique du texte "Propositions pour une plateforme de la montagne limousine", jeudi 6 mars, à la salle des fêtes de Faux-la-Montagne (Creuse). Ce document est le fruit de la réflexion d'habitants du Plateau de Millevaches qui veulent mettre des questions politiques au cœur du débat. Il se découpe en six thèses suivies de propositions : "l'ouverture comme tradition", "se défaire de notre statut colonial" , "une certaine idée de la richesse", "repeupler le territoire", "bâtir un en-dehors de la métropole" et "si nous relevons le défi d'inventer ici une autre vie, c'est que nous devons aussi inventer une autre façon de s'organiser." Présentation par Michel Lulek, de Faux-la-Montagne, et réaction de la mairesse de Viam (Corrèze), Michèle Guillou.

Source et emission : http://www.radiovassiviere.com/index.php?option=com_...